Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Un avenir lumineux pour l’éclairage solaire

Partager :
[Tribune] Un avenir lumineux pour l’éclairage solaire
Par Bastien Lanta, chef de produit chez Fonroche Lighting, le 7 octobre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Cette semaine, Bastien Lanta, chef de produit chez Fonroche Lighting, revient sur le développement de l’éclairage public solaire et son rôle dans un contexte d’écoresponsabilité généralisée. Pour lui, "cette solution s’impose comme l’alternative à privilégier pour les entreprises et collectivités soucieuses de réduire leur empreinte environnementale".

Depuis plusieurs mois, les discussions autour de l’impact environnemental des citoyens, des entreprises et des collectivités s’intensifient. Plus qu’une simple tendance, l’écoresponsabilité est désormais favorisée voire imposée par des législations de plus en plus drastiques, et s’accompagne d’une véritable prise de conscience des parties prenantes.

Face à des contraintes économiques et environnementales de plus en plus prégnantes, de nombreuses collectivités, sociétés publiques et privées ont fait le choix d’adopter un comportement plus écoresponsable en opérant une transition vers l’éclairage solaire. En cinq ans, le nombre de lampadaires solaires est ainsi passé de 300 à plus de 10.000 dans l’Hexagone : l’éclairage fait incontestablement partie des solutions écoresponsables qui éclaireront le monde de demain.
 
Éclairage réseau ou lampadaires solaires ?

Si l’éclairage réseau reste à ce jour le système d’éclairage le plus répandu en France, il est toutefois celui qui nécessite le plus d’interventions. En effet, en amont de son installation, des prestataires doivent préparer le terrain et les installations électriques en creusant des tranchées, en tirant des câbles, etc. Très coûteux, ces travaux sont tout de même indispensables. De plus, une fois installés, ces lampadaires nécessitent une maintenance permanente afin d’éviter leur dégradation. Ce qui n’empêche pas leur durée de vie d’être limitée à 35 ans.
Au coût élevé de l’installation de l’éclairage réseau s’ajoute le tarif de l’énergie qu’il consomme, en hausse constante : en cinq ans, le prix de l’électricité a ainsi subi une augmentation de 40%. Une croissance qui devrait perdurer dans les années à venir.

Les lampadaires solaires, quant à eux, ne demandent pas de mise en place particulière en amont, ni d’entretien ensuite, et n’engagent aucune facture d’électricité car ils fonctionnent de manière totalement autonome. Simple, économique et écoresponsable, cette solution s’impose ainsi comme l’alternative à privilégier pour les entreprises et collectivités soucieuses de réduire leur empreinte environnementale.

L’éclairage public doit apporter beaucoup plus aux usagers que le seul sentiment de « confort ».  Pour cela, il faut que les performances des lampadaires soient optimales de jour comme de nuit. Cette volonté est exprimée au travers de la norme européenne NF EN 1301, norme d’éclairage public à laquelle sont soumis tous les systèmes d’éclairage (réseau comme solaire).
 
L’éclairage solaire : un développement d’envergure

Ayant les mêmes performances que l’éclairage réseau, l’utilisation et la mise en place de lampadaires solaires connaît une vraie révolution. Conscientes de leurs atouts, de plus en plus d’entreprises ont amorcé leur transition vers des solutions plus eco-friendly. Les enseignes de la grande distribution vendeuses d’énergie fossile comme l’essence sont dorénavant légalement tenues de faire des économies d’énergie pour inverser la balance environnementale. Dans ce cadre, de nombreuses grandes surfaces se sont tournées vers le lampadaire solaire, notamment pour éclairer leurs parkings. Les autoroutes et échangeurs autoroutiers en sont également des exemples probants. À Calais, l’échangeur autoroutier a été intégralement équipé de lampadaires solaires.
Les bénéfices sont doubles : l’initiative louable joue positivement sur l’image tout en permettant de réduire l’impact environnemental. Il y a donc tout à gagner.

Le développement de l’éclairage LED a opéré sa révolution il y a déjà quelques années. Si cette évolution constitue un premier pas en avant décisif, il reste crucial de faire bouger les lignes, tant pour le retentissement environnemental que pour des problématiques économiques. Tout comme la technologie LED, l’éclairage solaire tend à gagner du terrain. Ainsi, l’impact, les conséquences écologiques et économiques de la consommation d’énergie ont enfin pris une place prépondérante dans les considérations quotidiennes du plus grand nombre. Le gouvernement, les entreprises et les collectivités valident et participent chaque jour un peu plus au progrès énergétique, au bénéfice d’une réduction de l’empreinte carbone, en étant à la fois demandeurs et consommateurs de ressources toujours plus propres. Et dans cette course vers l’écoresponsabilité, l’éclairage solaire, dont les avantages avérés ne sont plus à prouver est en train de prendre le pas sur l’éclairage public conventionnel connecté au réseau auprès des collectivités.
Bastien Lanta, chef de produit chez Fonroche Lighting
  [Vidéo] Le Covid, accélérateur de la transition écologique
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 16 septembre 2020 modifiant l'arrêté du 12 mai 2020 adaptant aux circonstances exceptionnelles liées à l'épidémie de covid-19 le programme et les modalités de mise en œuvre de la formation professionnelle initiale et continue des conducteurs du transport routier de marchandises et de voyageurs Lire
Arrêté du 16 septembre 2020 fixant les modalités de calcul et de remboursement de la somme forfaitaire due par les ingénieurs des études et de l'exploitation de l'aviation civile en cas de rupture de l'engagement à servir l'Etat souscrit lors de leur admission à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 16 septembre 2020 fixant les modalités de calcul et de remboursement des sommes dues par les personnels de certains corps techniques relevant de la direction générale de l'aviation civile en cas de rupture de l'engagement à servir l'Etat souscrit lors de leur admission à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 17 septembre 2020 relatif aux dispositions de l'avenant à l'accord-cadre interprofessionnel 2018-2021 conclu dans le cadre de l'interprofession des vins du Sud-Ouest et portant sur la cotisation interprofessionnelle 2020 Lire
Ordonnance n° 2020-1162 du 23 septembre 2020 relative aux conditions de travail des jeunes travailleurs de moins de dix-huit ans à bord des navires et à l'embarquement de personnes autres que gens de mer à des fins d'observation ou de mise en situation en milieu professionnel Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2020-1162 du 23 septembre 2020 relative aux conditions de travail des jeunes travailleurs de moins de dix-huit ans à bord des navires et à l'embarquement de personnes autres que gens de mer à des fins d'observation ou de mise en situation en milieu professionnel Lire
Décision du 14 septembre 2020 portant délégation de signature (direction de l'habitat, de l'urbanisme et des paysages) Lire
Arrêté du 17 septembre 2020 relatif à l'institution du dispositif de pré marquage de gibier soumis à plan de chasse dans le département de la Haute-Savoie Lire
Arrêté du 10 mars 2020 modifiant l'arrêté du 17 octobre 2011 renouvelant les agréments de trois organismes pour la délivrance des certificats prévus à l'article R. 521-59 du code de l'environnement Lire
À lire également
[Tribune] La rénovation énergétique : une priorité, mais attention aux arnaques
[Tribune] La rénovation énergétique : une priorité, mais attention aux arnaques
Le directeur général d'Eco environnement, David Bismuth, alerte sur les risques grandissants d'arnaques dans le cadre des rénovations énergétiques. "Parmi les désagréments constatés auprès des ménages ayant confié leur chantier à des entreprises indélicates, on note notamment des travaux d’isolation réalisés à la va-vite, inachevés, inefficaces, disgracieux, etc", explique-t-il.
Dorémi propose des formations en rénovation énergétique
Dorémi propose des formations en rénovation énergétique
Dorémi, entreprise de rénovation, organise par le biais de ses agences locales, des formations ouvertes aux artisans de tous corps de métiers.
Raccordement solaire : le second trimestre 2020 moins catastrophique que prévu
Raccordement solaire : le second trimestre 2020 moins catastrophique que prévu
Le Think tank France Territoire Solaire vient de publier son Observatoire de l’énergie solaire photovoltaïque pour le second trimestre 2020 en France. L’impact de la crise sanitaire sur le marché s’avère moins prononcé que prévu.
Xavier Piechaczyk nommé à la présidence du directoire de RTE
Xavier Piechaczyk nommé à la présidence du directoire de RTE
Le conseil de surveillance de RTE, réuni le 31 juillet 2020, a nommé Xavier Piechaczyk au poste de président du directoire de RTE, après l’accord de la ministre de la Transition écologique puis la vérification par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) des conditions d’indépendance fixées par le code de l’énergie.
« Il n’y a jamais eu autant d’incitations à la rénovation énergétique »
« Il n’y a jamais eu autant d’incitations à la rénovation énergétique »
Expert dans la distribution de primes énergie en France, PrimesEnergie.fr suit les annonces du gouvernement relatives à la rénovation énergétique des bâtiments. Si l’extension de MaPrimeRenov n’est pas une surprise, les quelque deux milliards alloués aux bâtiments privés sont une vraie bouffée d’oxygène pour les professionnels de la construction. Il faudra néanmoins en passer par la contrainte pour accélérer le processus.
Du chanvre industriel pour produire de l’hydrogène dans la Sarthe
Du chanvre industriel pour produire de l’hydrogène dans la Sarthe
Des agriculteurs membres de la coopérative des Fermiers de Loué, dans la Sarthe, ont signé, cet été, un partenariat avec l’énergéticien sarthois Qairos Energies pour cultiver et lui fournir du chanvre destiné à produire de l’« hydrogène vert ». Le projet pilote sera opérationnel en 2022.
[Tribune] Les supercalculateurs : la puissance de calcul au service de l'énergie de demain ?
[Tribune] Les supercalculateurs : la puissance de calcul au service de l'énergie de demain ?
Cette semaine, Ibrahim El Gharbi, consultant mc2i, évoque le futur rôle des supercalculateurs dans la gestion des énergies renouvelables. « Les supercalculateurs sont des leviers au service de la transition énergétique (...) Mais certains calculs très complexes sont encore trop chronophages », explique-t-il.
Tous les articles ÉNERGIE
Tous nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Congrès IDRRIM 2020
29 Septembre 2020
Salon Des Professionnels de l’Amiante
29 Septembre 2020
États Généraux de la chaleur solaire 2020
29 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Responsable Environnement (H/F)
- Opérateur(trice) Gestion des Reseaux H/F
- Chef d'équipe d'entretien des espaces verts
- Responsable administratif et comptable hydraulique assainissement F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.