EMPLOI
Construction Cayola
CONTACTS
INFORMATIONS IMPORTANTES
S'ABONNER
SE CONNECTER
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI-FORMATION
À la une \ ÉNERGIE

Antoine Nogier, président et fondateur de Sun'Agri

Par Antoine Nogier, président et fondateur de Sun'Agri. Publié le 15 avril 2020.
Antoine Nogier, président et fondateur de Sun'Agri
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Pendant la crise sanitaire du Covid-19 et le confinement qu’elle impose, Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation. Journée type ? Quelle organisation au travail ? Comment entrevoir l’après crise ? Antoine Nogier, président et fondateur de Sun’Agri, nous explique son quotidien.

Quelle est votre journée type en confinement ?

Ma journée n’est pas confinée puisque je suis obligé de me rendre tous les jours ou presque au bureau pour réceptionner le courrier, signer différents documents, les scanner et les renvoyer aux uns et aux autres. Cette situation me permet de me concentrer sur la direction du groupe en cette période de crise, ce qui serait littéralement impossible si je restais chez moi au milieu de mes 4 jeunes enfants turbulents.
 
Ma journée n’est faite que de visio-conférences et d’appels téléphoniques, qui s’enchainent parfois à un rythme ininterrompu, ce qui requiert davantage de concentration que d’ordinaire.  

Comment adaptez-vous votre activité professionnelle à cette situation inédite ?

Nous mettons à profit certains décalages pour approfondir des sujets délaissés, ou ce que j’appelle les sujets « orphelins » : ceux pour lesquels on se dit que lorsqu’on aura du temps, on s’en occupera.

Nous veillons également à renforcer les liens entre les équipes et, à chaque réunion ou presque, je demande à mes interlocuteurs comment ils se sentent, comment se passe leur vie de confinés, comment va leur moral.

Quels seront, selon vous, les impacts de l’épidémie sur votre entreprise ?

Tous les chantiers en cours ont été stoppés, et même les interventions curatives sur les centrales en fonctionnement, sont stoppées. S’agissant de nos projets en développement, les collectivités se sont quasiment arrêtées et il est très difficile d’obtenir telle ou telle autorisation, même lorsqu’elle revêt un caractère anodin.

On peut dire que ce confinement va faire perdre jusqu’à un an pour certains projets. Néanmoins, nous gardons le moral et conservons la même stratégie. Nos équipes restent mobilisées et sont toutes en télétravail. Nous sommes fiers qu’à ce jour personne n’ait été mis en chômage partiel.

Quelle est la première chose que vous ferez une fois le confinement terminé ?

Un séminaire d’entreprise pour se retrouver tous,  faire le bilan de cette période et solidifier nos liens ! L’humain doit être au cœur des solutions à cette crise. Personnellement, j’aimerais arriver aussi à prendre quelques jours de congés, que je n’ai pas pris depuis octobre dernier.

Selon vous, à quoi ressemblera l’après Covid-19 ?
 
Je suis très partagé. Je pressens que nous revivrons régulièrement des périodes de semi-confinement ou de confinement localisé, et que nous ne reviendrons pas au monde d’avant ; je n’imagine pas une seule seconde un été 2020 avec des plages bondées ou des aéroports remplis de touristes. S’agissant des événements professionnels, il en sera de même et je pense que nombre de salons, événements, séminaires, seront annulés ou réduits jusqu’à l’arrivée d’un vaccin.  

Je me réjouis, d’une certaine façon, de ce que des pratiques plus sobres en déplacements, voire en mode de consommation, puissent émerger. Je me réjouis aussi qu’une certaine relocalisation puisse enfin se produire notamment sur le plan alimentaire, médical, ou même industriel.

A l’inverse, je crains que la crise ne soit très profonde, et je redoute des phénomènes d’effets de dominos ou des effondrements de certains pays qui pourraient encore aggraver la situation sociale ou menacer la paix et la coopération internationales. Car il n’y a pas que la crise sanitaire : la crise climatique et la crise écologique sont des menaces bien réelles, et potentiellement dévastatrices.
Antoine Nogier, président et fondateur de Sun'Agri / DR
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
22 novembre 2023
EDF investit 35 millions d’euros dans une usine hydroélectrique du Sud-Ouest Dans le cadre des programmations pluriannuelles de l’énergie (PPE), la centrale hydroélectrique de Montahut (34) va bénéficier d’un programme de surpuissance. Une première en France.
EDF investit 35 millions d’euros dans une usine hydroélectrique du Sud-Ouest
6 novembre 2023
Bouygues Energies & Services construit le plus grand parc solaire de Suède Le parc solaire, actuellement en construction au sud de la Suède, fournira 100 GWh au réseau électrique. Son exploitation est prévue pour 2025.
Bouygues Energies & Services construit le plus grand parc solaire de Suède
13 novembre 2023
Elogen, le CNRS et Paris-Saclay s’associent pour développer la production d’hydrogène vert à l’échelle industrielle Développer la production d'hydrogène à grande échelle : tel est l'objectif du nouveau laboratoire créé par Elogen, le CNRS et Paris-Saclay, dédié à la technologie PEM.
Elogen, le CNRS et Paris-Saclay s’associent pour développer la production d’hydrogène vert à l’échelle industrielle
Tous les articles ÉNERGIE
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
VIDÉO
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Auditeur Formateur en Hygiène, Qualité, Sécurité, Environnement F/H
- ADJOINT AU CHEF D'ATELIER EQUIPEMENT F/H
- Ouvrier / Ouvrière des espaces verts
- Ecologue, Chargé d'études naturalistes - Botaniste
+ d'offres
Information importante ▶
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola