Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

ENR et effacement : le gouvernement désigne les lauréats des appels d'offres

ENR et effacement : le gouvernement désigne les lauréats des appels d'offres
Par E.G, le 20 octobre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La ministre de la transition écologique, Barbara Pompili, a annoncé les résultats de l’appel d’offres effacement et des appels d’offres énergies renouvelables.

Barbara Pompili a annoncé les 59 projets désignés dans le cadre de l’appel d’offres effacement. Celui-ci « vise à réduire ou décaler volontairement des consommations pendant les heures de pointe », rappelle le ministère de la transition écologique. Les lauréats représentent une puissance totale de 1509 MW. « Parmi ces 1509 MW de projets sélectionnés, 371 MW seront disponibles dès novembre-décembre, contribuant à la sécurité d’approvisionnement dès le début de l’hiver »,

L’effacement peut « concerner des procédés industriels, ou encore le chauffage ou la production d’eau chaude de particuliers volontaires », est-il souligné. « es entreprises ou particuliers qui passent ces contrats y gagnent en consommant mieux, à des moments où l’énergie est moins chère et moins carbonée, et en bénéficiant du soutien apporté par l’Etat », explique le ministère.

Cet appel d’offres va permettre de réduire les consommations pendant les pointes de 1,5 GW. « Le plafond du prix de l’appel d’offres a été doublé, passant à 60k€/MW pour l’année 2021 », est-il précisé. Par ailleurs, dès le mois de novembre, une bonification sera mise en place pour les nouvelles capacités d’effacement.

100 projets pour les appels d’offres ENR

Par ailleurs, 100 projets éoliens et solaires ont été désignés dans le cadre des appels d’offres énergies renouvelables, pour une puissance totale de 600 MW. « Ces projets bénéficieront d’un soutien public sous la forme d’un tarif d’achat garanti de l’électricité produite », précise le ministère. Dans le détail, 45 projets photovoltaïques au sol ont été sélectionnés pour une puissance de 332 MW. « Le tarif moyen  des projets retenus est de 57,4 euros/MWh, en baisse de 7,4 % par rapport à la session précédente », indique le ministère. 31 projets photovoltaïques en autoconsommation ont également été désignés, pour une puissance de 9MW. « La prime moyenne versée est de 13,8 euros/MWh, en baisse de 14 % par rapport à la session précédente », est-il détaillé. Enfin, 23 projets éoliens sont retenus pour une puissance de 258 MW. « La prime moyenne versée est de 13,8 euros/MWh, en baisse de 14 % par rapport à la session précédente. »
Wikimedia Commons / DR
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Certivéa : le secteur privé représente 88,5 % des projets de rénovation durable
Certivéa : le secteur privé représente 88,5 % des projets de rénovation durable
Certivéa, filiale du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment), délivre un état des lieux des bâtiments non résidentiels rénovés, certifiés ou labellisés pour leurs performances énergétiques. Selon l’organisme 673 bâtiments tertiaires ont été recensés entre 2006 et 2020.
Orléans : un projet d’hydrogène renouvelable au service de la décarbonation de la filière logistique
Orléans : un projet d’hydrogène renouvelable au service de la décarbonation de la filière logistique
Bouygues Energies & Services et FM Logistic s’associent pour le développement d’un écosystème territorial d’hydrogène renouvelable autour de la Métropole d’Orléans. Objectif : décarbonation de la filière logistique en France.
Le diagnostic de performance énergétique fait peau neuve
Le diagnostic de performance énergétique fait peau neuve
La refonte du diagnostic de performance énergétique (DPE) entre en vigueur ce jeudi 1er juillet 2021. La nouvelle méthode de calcul, permettra de rendre le DPE opposable au même titre que les autres diagnostics du bâtiment. L’occasion de dresser un état des lieux de ce dispositif en France.
La transition énergétique peut revitaliser les économies
La transition énergétique peut revitaliser les économies
Selon une récente étude de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), la transition énergétique contribuerait à la croissance de l'économie mondiale de 2,4 % par rapport aux données prévues dans les plans actuels.
Teréga maintient les indicateurs au vert en 2020
Teréga maintient les indicateurs au vert en 2020
Le gestionnaire de réseau de gaz, Teréga, affiche un chiffre d’affaires de 460 millions d’euros et ce, malgré une année 2020 marquée par la crise sanitaire.
Natacha Cambriels prend la présidence de l’association France Gaz Liquides
Natacha Cambriels prend la présidence de l’association France Gaz Liquides
La présidente de Butagaz, Natacha Cambriels, a été élue présidente de l’association France Gaz Liquides.
[Interview] Michaël Coudyser, Corsica Sole : « Nous visons le gigawatt d’ici cinq ans »
[Interview] Michaël Coudyser, Corsica Sole : « Nous visons le gigawatt d’ici cinq ans »
Corsica Sole annonçait, le 21 avril dernier, un accord stratégique avec Mirova, une société de gestion spécialisée dans l’investissement durable. À la clé, une entrée au capital du développeur solaire pour un investissement total qui pourrait atteindre 80 millions d’euros et un changement d’échelle pour le développeur, exploitant et producteur d’énergie solaire et de stockage né sur l’île de Beauté. Rencontre avec Michaël Coudyser, fondateur et directeur général de Corsica Sole.
Tous les articles ÉNERGIE
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.