Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

MOBILITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Le monde d’après : plaidoyer pour une nouvelle mobilité par et pour les territoires

Partager :
[Tribune] Le monde d’après : plaidoyer pour une nouvelle mobilité par et pour les territoires
Par Jean Michel Morer, Référent Mobilité de l’APVF, Maire de Trilport (77), le 11 juin 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Mobilité
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le maire de Trilport dans la Seine-et-Marne fait un bilan de nos rapports aux transports en commun pendant et depuis le confinement. Pour lui, cette crise doit être l’occasion de repenser nos déplacements et d’accélérer les nouvelles mobilités.

Nous entrons dans une période pour le moins tourmentée. Les crises se succèdent les unes aux autres : sanitaire, numérique, économique et sociale … D’autant que ces séquences ont été précédées des épisodes des Bonnets Rouges en 2013 et de la crise des Gilets Jaunes en 2018 qui ont bouleversé nos territoires. L’idée de crise fait désormais partie de notre paysage institutionnel. Apporter des réponses séquentielles et partielles a postériori à chacune d’entre-elles n’est pas viable. Il est plus adapté de repenser de manière transversale et globale notre société en abordant notamment la dimension de la fracture territoriale et de nos modes de déplacement afin de les rendre plus équitables et plus durables comme le propose notre contribution au « Monde d’après ».

La nécessité de repenser nos déplacements

Il est urgent de repenser nos mobilités afin de les améliorer et de les rendre plus inclusives et mieux répondre aux différents défis qui s’imposent à nous, qu’ils soient écologiques, économiques, géographiques et sociaux.

Le réchauffement climatique s’accélère en raison notamment des émissions liées à nos déplacements. 30% des émissions de gaz à effet françaises sont liées au transport. La hausse des températures liée à ses émissions favorise l’émergence de pandémie comme le Covid19. Il est donc urgent de décarboner nos déplacements.

Le coût économique de nos déplacements est également une source d’inégalité qui doit nous inciter à repenser nos mobilités. Selon le Baromètre des Mobilités réalisé par Wimoov avec l’aide de l’APVF, les habitants des territoires isolés dépensent en moyenne 140 euros par mois pour se déplacer contre 90 pour les habitants des grandes aires urbaines.

Le confinement a également eu des effets inattendus. Le télétravail qui peinait à s’insérer dans nos vies est devenu, lorsque « cela était possible », la règle. Nos déplacements doivent désormais être repensés à l’aune du télétravail qui permet à certains travailleurs d’exercer leur profession depuis chez eux, loin des grandes villes. S’il est trop tôt pour en évaluer toutes les conséquences sur le long terme, nous nous trouvons dans une tendance qui pourrait influer sur « l’exode rural forcé » des dernières décennies.

La crise, accélérateur des nouvelles mobilités dans les petites villes

Sur le terrain, les élus locaux font preuve d’inventivité et de pragmatisme pour relever les défis liés aux mobilités. A Malaunay, en Seine-Maritime, la Mairie accompagne le développement de la mobilité électrique en installant des bornes publiques de recharge partout dans la ville. En Gironde, et plus particulièrement à Eysines, plus de 43 km de pistes cyclables ont été créées afin de favoriser les mobilités douces. Dans la ville de le Palais, dans le Morbihan, des voitures électriques en libre-service ont été mises à disposition des touristes afin de les inciter à « voyager sobre et propre ». Tous ces projets innovants dans nos petites villes doivent être accompagnés et accélérés.

C’est dans cet optique que l’APVF a présenté plusieurs propositions dans sa contribution au « monde d’après ».

Il est urgent, tout d’abord, de donner la priorité aux déplacements du quotidien délaissés ces dernières années, notamment dans le domaine du ferré. C’est pourquoi nous avons proposé dans le cadre de notre « Livre Blanc » dédié aux mobilités ou notre contribution au « monde d’après » de faire du ferroviaire une priorité absolue en développant une vraie vision prospective et dynamique des infrastructures et en réinvestissant massivement dans les petites lignes. L’exemple allemand démontre qu’il n’y a pas de fatalité en la matière. Nous défendons également la mise en place d’une prime mobilité pour les habitants des territoires les plus isolés.

Le développement d’une mobilité plus juste et plus durable passe également par un accompagnement technique et financier plus important, notamment au niveau des infrastructures. Les petites villes comptent prendre toute leur part dans l’émergence de ces nouvelles mobilités fondées sur l’électrique, le GNV ou le BioGNV. Pour cela, elles ont besoin d’un véritable soutien technique et financier de l’Etat. France Mobilités et le Cerema doivent devenir les véritables « bras armés de la mobilité » dans les territoires. Cette aide à l’ingénierie doit s’accompagner d’un soutien financier aux nouvelles mobilités avec, par exemple, la mise en place pendant une certaine période d’un crédit d’impôt pour l’acquisition des véhicules roulant au GNV ou BioGNV en lieu et place du suramortissement existant mais inopérant en période de crise économique. Il faut dans le même temps soutenir le développement de la mobilité électrique en incitant davantage les Autorités organisatrices de la mobilité à mettre en place un Schéma directeur de développement des infrastructures de recharge. Il est possible de souligner une fois de plus l’avance de notre voisin d’Outre-Rhin en la matière. N’oublions pas non plus l’effet de levier du dividende numérique, qui accompagne une véritable révolution des usages autour du développement systémique des éco systèmes de mobilités que ce soit dans les grandes villes ou les territoires plus ruraux : co voiturage, transport à la demande…

Pour être inclusives, les mobilités doivent donc se construire par et pour les territoires, qui sont autant de lieux d’innovation et d’expérimentation. Le plan de relance qui vient est une occasion privilégiée d’accélérer le développement d’une mobilité plus juste et plus durable. Beaucoup de solutions existent déjà. Elles sont expérimentées dans nos petites villes et ne demandent qu’à être accompagnées, soutenues et diffusées. Les enjeux sont trop grands et les attentes des territoires trop fortes pour demeurer immobiles, ce qui serait un comble pour nos mobilités...
Jean Michel Morer, Référent Mobilité de l’APVF, Maire de Trilport (77)
  [Vidéo] Le Covid, accélérateur de la transition écologique
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 25 septembre 2020 portant nomination du président par intérim du conseil de surveillance de la Société du Grand Paris Lire
Décret du 25 septembre 2020 portant nomination au conseil de surveillance de la Société du Grand Paris Lire
Arrêté du 21 septembre 2020 autorisant la société Wintershall Dea GmbH à exercer l'activité de fourniture de gaz naturel Lire
Arrêté du 17 septembre 2020 portant extension d'un avenant à la convention collective nationale du personnel des entreprises de restauration de collectivités (n° 1266) Lire
Arrêté du 14 septembre 2020 portant cessation de fonctions et nomination au cabinet de la ministre de la transition écologique (rectificatif) Lire
Arrêté du 24 septembre 2020 portant nomination du commissaire du Gouvernement auprès de la Compagnie nationale du Rhône Lire
Arrêté du 22 septembre 2020 portant désignation de présidents de missions régionales d'autorité environnementale du Conseil général de l'environnement et du développement durable (MRAe) Lire
Arrêté du 21 septembre 2020 portant nomination au conseil d'administration de l'Ecole nationale des travaux publics de l'Etat (ENTPE) Lire
Arrêté du 18 septembre 2020 portant nomination au cabinet de la ministre de la transition écologique Lire
Décret du 25 septembre 2020 portant nomination du président du conseil d'administration de l'Agence de l'eau Seine-Normandie - M. GUILLAUME (Marc) Lire
Arrêté du 24 septembre 2020 modifiant l'arrêté ministériel du 4 octobre 2010 relatif à la prévention des risques accidentels au sein des installations classées pour la protection de l'environnement soumises à autorisation Lire
Arrêté du 24 septembre 2020 modifiant l'arrêté ministériel du 3 octobre 2010 relatif au stockage en réservoirs aériens manufacturés exploités au sein d'une installation classée soumise à autorisation au titre de l'une ou plusieurs des rubriques nos 1436, 4330, 4331, 4722, 4734, 4742, 4743, 4744, 4746, 4747 ou 4748, ou pour le pétrole brut au titre de l'une ou plusieurs des rubriques nos 4510 ou 4511 de la législation des installations classées pour la protection de l'environnement. Lire
Arrêté du 24 septembre 2020 relatif au stockage en récipients mobiles de liquides inflammables, exploités au sein d'une installation classée pour la protection de l'environnement soumise à autorisation Lire
Arrêté du 24 septembre 2020 modifiant l'arrêté ministériel du 11 avril 2017 relatif aux prescriptions générales applicables aux entrepôts couverts soumis à la rubrique 1510, y compris lorsqu'ils relèvent également de l'une ou plusieurs des rubriques 1530, 1532, 2662 ou 2663 de la nomenclature des installations classées pour la protection de l'environnement, ainsi que les arrêtés de prescriptions générales applicables aux installations classées soumises à enregistrement sous les rubriques nos 1511, 1530, 1532, 2662 et 2663 Lire
Arrêté du 24 septembre 2020 modifiant l'arrêté du 26 mai 2014 relatif à la prévention des accidents majeurs dans les installations classées mentionnées à la section 9, chapitre V, titre Ier, du livre V du code de l'environnement Lire
Arrêté du 22 septembre 2020 modifiant l'arrêté du 22 mai 2015 modifié portant agrément des organismes pour effectuer le contrôle périodique de certaines catégories d'installations classées soumises à déclaration Lire
Arrêté du 16 septembre 2020 transférant l'autorisation de fourniture de gaz naturel de la société Goldman Sachs Europe SE (GSE) à Goldman Sachs Paris Inc. et Cie (GSPIC) Lire
Décret du 25 septembre 2020 portant classement, parmi les sites du département du Rhône, des vallons de l'ouest lyonnais, communes de Charbonnières-les-Bains, Dardilly, Ecully, Marcy-l'Etoile, La-Tour-de-Salvagny Lire
Décret n° 2020-1169 du 24 septembre 2020 modifiant la nomenclature des installations classées pour la protection de l'environnement et la nomenclature annexée à l'article R. 122-2 du code de l'environnement Lire
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042360836 Lire
À lire également
Uber veut éliminer tous les véhicules diesel de ses chauffeurs d'ici 2024
Uber veut éliminer tous les véhicules diesel de ses chauffeurs d'ici 2024
Uber a annoncé ce mardi 8 septembre, vouloir éliminer tous ses véhicules diesel d'ici 2024.
Vélos et voitures : comment choisir entre séparation et mixité des trafics ?
Vélos et voitures : comment choisir entre séparation et mixité des trafics ?
Le centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) a publié ce mercredi 19 août, un récapitulatif en ligne des « principes fondamentaux à respecter pour garantir une voirie attractive pour tous les cyclistes ».
Shell et Air Liquide signent un partenariat
Shell et Air Liquide signent un partenariat
Shell France a annoncé la signature d’un partenariat avec Air Liquide pour étendre son réseau de carburants alternatifs en France.
Une formation pour le développement des politiques cyclables
Une formation pour le développement des politiques cyclables
Le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema) propose une formation sur la définition et la mise en œuvre d’une politique cyclable durable.
Des entreprises de Seine-Saint-Denis enfourchent le vélo
Des entreprises de Seine-Saint-Denis enfourchent le vélo
Via sa charte « A vélo In Seine-Saint-Denis », le Département encourage les entreprises de son territoire à privilégier les déplacements à vélo.
Airbus dévoile ses concepts d’avions à hydrogène
Airbus dévoile ses concepts d’avions à hydrogène
Airbus a présenté, ce lundi 21 septembre, ces trois concepts d’avion commercial zéro émission utilisant comme source d’énergie principale l’hydrogène. Mise en service prévue en 2035.
L'Etat va soutenir Ile-de-France Mobilités à hauteur de 2,5 milliards d'euros
L'Etat va soutenir Ile-de-France Mobilités à hauteur de 2,5 milliards d'euros
L'Etat et Ile-de-France Mobilités annoncent la signature d'un protocole d'accord pour le soutien aux transports franciliens.
Tous les articles MOBILITÉ
Tous nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Congrès IDRRIM 2020
29 Septembre 2020
Salon Des Professionnels de l’Amiante
29 Septembre 2020
États Généraux de la chaleur solaire 2020
29 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Responsable Environnement (H/F)
- Opérateur(trice) Gestion des Reseaux H/F
- Chef d'équipe d'entretien des espaces verts
- Responsable administratif et comptable hydraulique assainissement F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.