Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

MOBILITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Le monde d’après : plaidoyer pour une nouvelle mobilité par et pour les territoires

[Tribune] Le monde d’après : plaidoyer pour une nouvelle mobilité par et pour les territoires
Par Jean Michel Morer, Référent Mobilité de l’APVF, Maire de Trilport (77), le 11 juin 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le maire de Trilport dans la Seine-et-Marne fait un bilan de nos rapports aux transports en commun pendant et depuis le confinement. Pour lui, cette crise doit être l’occasion de repenser nos déplacements et d’accélérer les nouvelles mobilités.

Nous entrons dans une période pour le moins tourmentée. Les crises se succèdent les unes aux autres : sanitaire, numérique, économique et sociale … D’autant que ces séquences ont été précédées des épisodes des Bonnets Rouges en 2013 et de la crise des Gilets Jaunes en 2018 qui ont bouleversé nos territoires. L’idée de crise fait désormais partie de notre paysage institutionnel. Apporter des réponses séquentielles et partielles a postériori à chacune d’entre-elles n’est pas viable. Il est plus adapté de repenser de manière transversale et globale notre société en abordant notamment la dimension de la fracture territoriale et de nos modes de déplacement afin de les rendre plus équitables et plus durables comme le propose notre contribution au « Monde d’après ».

La nécessité de repenser nos déplacements

Il est urgent de repenser nos mobilités afin de les améliorer et de les rendre plus inclusives et mieux répondre aux différents défis qui s’imposent à nous, qu’ils soient écologiques, économiques, géographiques et sociaux.

Le réchauffement climatique s’accélère en raison notamment des émissions liées à nos déplacements. 30% des émissions de gaz à effet françaises sont liées au transport. La hausse des températures liée à ses émissions favorise l’émergence de pandémie comme le Covid19. Il est donc urgent de décarboner nos déplacements.

Le coût économique de nos déplacements est également une source d’inégalité qui doit nous inciter à repenser nos mobilités. Selon le Baromètre des Mobilités réalisé par Wimoov avec l’aide de l’APVF, les habitants des territoires isolés dépensent en moyenne 140 euros par mois pour se déplacer contre 90 pour les habitants des grandes aires urbaines.

Le confinement a également eu des effets inattendus. Le télétravail qui peinait à s’insérer dans nos vies est devenu, lorsque « cela était possible », la règle. Nos déplacements doivent désormais être repensés à l’aune du télétravail qui permet à certains travailleurs d’exercer leur profession depuis chez eux, loin des grandes villes. S’il est trop tôt pour en évaluer toutes les conséquences sur le long terme, nous nous trouvons dans une tendance qui pourrait influer sur « l’exode rural forcé » des dernières décennies.

La crise, accélérateur des nouvelles mobilités dans les petites villes

Sur le terrain, les élus locaux font preuve d’inventivité et de pragmatisme pour relever les défis liés aux mobilités. A Malaunay, en Seine-Maritime, la Mairie accompagne le développement de la mobilité électrique en installant des bornes publiques de recharge partout dans la ville. En Gironde, et plus particulièrement à Eysines, plus de 43 km de pistes cyclables ont été créées afin de favoriser les mobilités douces. Dans la ville de le Palais, dans le Morbihan, des voitures électriques en libre-service ont été mises à disposition des touristes afin de les inciter à « voyager sobre et propre ». Tous ces projets innovants dans nos petites villes doivent être accompagnés et accélérés.

C’est dans cet optique que l’APVF a présenté plusieurs propositions dans sa contribution au « monde d’après ».

Il est urgent, tout d’abord, de donner la priorité aux déplacements du quotidien délaissés ces dernières années, notamment dans le domaine du ferré. C’est pourquoi nous avons proposé dans le cadre de notre « Livre Blanc » dédié aux mobilités ou notre contribution au « monde d’après » de faire du ferroviaire une priorité absolue en développant une vraie vision prospective et dynamique des infrastructures et en réinvestissant massivement dans les petites lignes. L’exemple allemand démontre qu’il n’y a pas de fatalité en la matière. Nous défendons également la mise en place d’une prime mobilité pour les habitants des territoires les plus isolés.

Le développement d’une mobilité plus juste et plus durable passe également par un accompagnement technique et financier plus important, notamment au niveau des infrastructures. Les petites villes comptent prendre toute leur part dans l’émergence de ces nouvelles mobilités fondées sur l’électrique, le GNV ou le BioGNV. Pour cela, elles ont besoin d’un véritable soutien technique et financier de l’Etat. France Mobilités et le Cerema doivent devenir les véritables « bras armés de la mobilité » dans les territoires. Cette aide à l’ingénierie doit s’accompagner d’un soutien financier aux nouvelles mobilités avec, par exemple, la mise en place pendant une certaine période d’un crédit d’impôt pour l’acquisition des véhicules roulant au GNV ou BioGNV en lieu et place du suramortissement existant mais inopérant en période de crise économique. Il faut dans le même temps soutenir le développement de la mobilité électrique en incitant davantage les Autorités organisatrices de la mobilité à mettre en place un Schéma directeur de développement des infrastructures de recharge. Il est possible de souligner une fois de plus l’avance de notre voisin d’Outre-Rhin en la matière. N’oublions pas non plus l’effet de levier du dividende numérique, qui accompagne une véritable révolution des usages autour du développement systémique des éco systèmes de mobilités que ce soit dans les grandes villes ou les territoires plus ruraux : co voiturage, transport à la demande…

Pour être inclusives, les mobilités doivent donc se construire par et pour les territoires, qui sont autant de lieux d’innovation et d’expérimentation. Le plan de relance qui vient est une occasion privilégiée d’accélérer le développement d’une mobilité plus juste et plus durable. Beaucoup de solutions existent déjà. Elles sont expérimentées dans nos petites villes et ne demandent qu’à être accompagnées, soutenues et diffusées. Les enjeux sont trop grands et les attentes des territoires trop fortes pour demeurer immobiles, ce qui serait un comble pour nos mobilités...
Jean Michel Morer, Référent Mobilité de l’APVF, Maire de Trilport (77)
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Pollutec : Trois questions à Alexis de Gérard
Dernier numéro
N° 1793
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Décret du 26 janvier 2022 portant nomination du secrétaire général, haut fonctionnaire de défense et de sécurité, commissaire aux transports et aux travaux publics et de bâtiment - M. LEFORESTIER (Guillaume) Lire
Ordonnance n° 2022-68 du 26 janvier 2022 relative à la gestion du Fonds européen agricole pour le développement rural au titre de la programmation débutant en 2023 Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2022-68 du 26 janvier 2022 relative à la gestion du Fonds européen agricole pour le développement rural au titre de la programmation débutant en 2023 Lire
Arrêté du 25 janvier 2022 relatif aux mesures de protection des personnes lors de l'utilisation des produits phytopharmaceutiques et modifiant l'arrêté du 4 mai 2017 relatif à la mise sur le marché et à l'utilisation des produits phytopharmaceutiques et de leurs adjuvants visés à l'article L. 253-1 du code rural et de la pêche maritime Lire
Décret n° 2022-62 du 25 janvier 2022 relatif aux mesures de protection des personnes lors de l'utilisation de produits phytopharmaceutiques à proximité des zones d'habitation Lire
Décret du 21 janvier 2022 accordant la prolongation de la concession de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux, dite « Concession de Tamaris » (Gironde), aux sociétés IPC Petroleum Gascogne SNC et Vermilion REP SAS, conjointes et solidaires Lire
Décret n° 2022-45 du 21 janvier 2022 modifiant le décret n° 90-75 du 17 janvier 1990 relatif à la prime d'enseignement supérieur attribuée à certains personnels enseignants ou exerçant des fonctions d'enseignement dans l'enseignement supérieur relevant du ministre chargé de l'agriculture Lire
Ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Décret du 17 janvier 2022 portant classement, parmi les sites du département des Alpes-de-Haute-Provence, du site de l'éperon de Lurs (commune de Lurs) Lire
Arrêté du 14 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 26 décembre 2016 fixant les modalités d'application du complément de la part liée aux fonctions en application de l'article 7 du décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Décret n° 2022-33 du 14 janvier 2022 modifiant le décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 13 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 10 décembre 2021 fixant un contingent exprimé en puissance et en jauge pour la réservation de capacités aux fins de délivrance de permis de mise en exploitation de navires de pêche au mois de décembre 2021 Lire
Arrêté du 10 janvier 2022 relatif à l'appel aux services d'élèves des écoles vétérinaires françaises remplissant les conditions prévues à l'article L. 241-6 pour lutter contre l'influenza aviaire hautement pathogène Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature (direction générale des infrastructures, des transports et de la mer) Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature Lire
Décret n° 2022-8 du 5 janvier 2022 relatif au résultat minimal de performance environnementale concernant l'installation d'un équipement de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire dans un bâtiment Lire
Décret n° 2022-2 du 4 janvier 2022 relatif aux situations permettant de déroger à l'interdiction d'acquisition par l'Etat de produits en plastique à usage unique Lire
Décret n° 2022-1 du 3 janvier 2022 fixant, en application du cinquième alinéa de l'article L. 130-9 du code de la route, la procédure d'expérimentation de la constatation des niveaux d'émissions sonores des véhicules en mouvement par des appareils de contrôle automatique fixes et mobiles et modifiant le code de la route Lire
Décret n° 2021-1942 du 31 décembre 2021 modifiant le décret n° 2013-611 du 10 juillet 2013 relatif à la réglementation applicable aux îles artificielles, aux installations, aux ouvrages et à leurs installations connexes sur le plateau continental et dans la zone économique exclusive et la zone de protection écologique ainsi qu'au tracé des câbles et pipelines sous-marins Lire
À lire également
Montpellier automatise la lutte contre les fraudes au stationnement
Montpellier automatise la lutte contre les fraudes au stationnement
Le groupe d’ingénierie Egis a remporté un marché auprès de l’agglomération montpelliéraine visant à déployer un système de lecture automatique des plaques d’immatriculation pour lutter contre la fraude au stationnement payant.
Haffner Energy et HRS coopèrent pour propulser la mobilité hydrogène
Haffner Energy et HRS coopèrent pour propulser la mobilité hydrogène
Hydrogen-Refueling-Solutions (HRS), concepteur et fabricant français de stations de ravitaillement en hydrogène, et Haffner Energy signent un protocole d’accord pour la fourniture de solutions de production et distribution de l’hydrogène bas-carbone à destination de la mobilité. Dans ce cadre, HRS participera à l’augmentation de capital de Haffner Energy lors de son introduction en bourse.
[Vidéo] Le bus amphibie se jette à l'eau
[Vidéo] Le bus amphibie se jette à l'eau
Marcel Le Canard déambule dans les rues pour permettre aux touristes de contempler les monuments parisiens et de profiter d'une virée sur la Seine. Ce premier bus amphibie imaginé par l'entreprise Les Canards de Paris, doit être homologué à la fois sur la route comme un autocar et sur l'eau comme un bateau.
McPhy et Eiffage Énergie Systèmes coopèrent pour la mobilité durable à Belfort
McPhy et Eiffage Énergie Systèmes coopèrent pour la mobilité durable à Belfort
McPhy, spécialiste des équipements de production et distribution d’hydrogène zéro-carbone, équipera un site belfortain (Bourgogne-Franche-Comté) d’un électrolyseur 1 MW et d’une station de recharge pouvant distribuer jusqu’à 800 kg/jour, pour avitailler une flotte de bus à hydrogène.
[Tribune] LOM, Loi climat : les solutions numériques face au nouveau contexte législatif
[Tribune] LOM, Loi climat : les solutions numériques face au nouveau contexte législatif
La Loi d’Orientation des Mobilités et la loi Climat et Résilience, venue la compléter, instituent une nouvelle vision de la mobilité dans laquelle l’usager est acteur de ses déplacements, tout en respectant l’environnement. Benjamin Sonneville et Clément Chardon, consultants chez mc2i, évoquent l’importance des plateformes numériques dans la transition du secteur. 
HysetCo construit six nouvelles stations hydrogène en Île-de-France
HysetCo construit six nouvelles stations hydrogène en Île-de-France
HysetCo, gestionnaire de flotte de véhicules hydrogène en France, a remporté l’appel à projets de l’Ademe « Ecosystèmes Territoriaux Hydrogène ». Le lauréat se voit attribuer une subvention de 13,5 millions d'euros pour garantir la réussite du passage à l’échelle de la mobilité hydrogène.
Movivolt accélère le passage des entreprises à la mobilité électrique
Movivolt accélère le passage des entreprises à la mobilité électrique
Détenue à 70 % par la Banque des Territoires et 30 % par le groupe La Poste, la société Movivolt, propose une offre de location longue durée de véhicules électriques à destination des entreprises et des collectivités.
Tous les articles MOBILITÉ
En partenariat avec
Événements
RailTech Europe 2022
8 Mars 2022
Talents For The Planet
11 Mars 2022
AUTONOMY PARIS
16 Mars 2022
+ d'événements
Emploi
- Second de culture H/F
- Alternance - Génie des Systèmes de Traitement des Eaux H/F
- Jardinier / Jardinière d'espaces verts
- Ingénieur EPS (RHA et PACA) F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.