MOBILITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

[Tribune] Le monde d’après : plaidoyer pour une nouvelle mobilité par et pour les territoires

[Tribune] Le monde d’après : plaidoyer pour une nouvelle mobilité par et pour les territoires
Par Jean Michel Morer, Référent Mobilité de l’APVF, Maire de Trilport (77), le 11 juin 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le maire de Trilport dans la Seine-et-Marne fait un bilan de nos rapports aux transports en commun pendant et depuis le confinement. Pour lui, cette crise doit être l’occasion de repenser nos déplacements et d’accélérer les nouvelles mobilités.

Nous entrons dans une période pour le moins tourmentée. Les crises se succèdent les unes aux autres : sanitaire, numérique, économique et sociale … D’autant que ces séquences ont été précédées des épisodes des Bonnets Rouges en 2013 et de la crise des Gilets Jaunes en 2018 qui ont bouleversé nos territoires. L’idée de crise fait désormais partie de notre paysage institutionnel. Apporter des réponses séquentielles et partielles a postériori à chacune d’entre-elles n’est pas viable. Il est plus adapté de repenser de manière transversale et globale notre société en abordant notamment la dimension de la fracture territoriale et de nos modes de déplacement afin de les rendre plus équitables et plus durables comme le propose notre contribution au « Monde d’après ».

La nécessité de repenser nos déplacements

Il est urgent de repenser nos mobilités afin de les améliorer et de les rendre plus inclusives et mieux répondre aux différents défis qui s’imposent à nous, qu’ils soient écologiques, économiques, géographiques et sociaux.

Le réchauffement climatique s’accélère en raison notamment des émissions liées à nos déplacements. 30% des émissions de gaz à effet françaises sont liées au transport. La hausse des températures liée à ses émissions favorise l’émergence de pandémie comme le Covid19. Il est donc urgent de décarboner nos déplacements.

Le coût économique de nos déplacements est également une source d’inégalité qui doit nous inciter à repenser nos mobilités. Selon le Baromètre des Mobilités réalisé par Wimoov avec l’aide de l’APVF, les habitants des territoires isolés dépensent en moyenne 140 euros par mois pour se déplacer contre 90 pour les habitants des grandes aires urbaines.

Le confinement a également eu des effets inattendus. Le télétravail qui peinait à s’insérer dans nos vies est devenu, lorsque « cela était possible », la règle. Nos déplacements doivent désormais être repensés à l’aune du télétravail qui permet à certains travailleurs d’exercer leur profession depuis chez eux, loin des grandes villes. S’il est trop tôt pour en évaluer toutes les conséquences sur le long terme, nous nous trouvons dans une tendance qui pourrait influer sur « l’exode rural forcé » des dernières décennies.

La crise, accélérateur des nouvelles mobilités dans les petites villes

Sur le terrain, les élus locaux font preuve d’inventivité et de pragmatisme pour relever les défis liés aux mobilités. A Malaunay, en Seine-Maritime, la Mairie accompagne le développement de la mobilité électrique en installant des bornes publiques de recharge partout dans la ville. En Gironde, et plus particulièrement à Eysines, plus de 43 km de pistes cyclables ont été créées afin de favoriser les mobilités douces. Dans la ville de le Palais, dans le Morbihan, des voitures électriques en libre-service ont été mises à disposition des touristes afin de les inciter à « voyager sobre et propre ». Tous ces projets innovants dans nos petites villes doivent être accompagnés et accélérés.

C’est dans cet optique que l’APVF a présenté plusieurs propositions dans sa contribution au « monde d’après ».

Il est urgent, tout d’abord, de donner la priorité aux déplacements du quotidien délaissés ces dernières années, notamment dans le domaine du ferré. C’est pourquoi nous avons proposé dans le cadre de notre « Livre Blanc » dédié aux mobilités ou notre contribution au « monde d’après » de faire du ferroviaire une priorité absolue en développant une vraie vision prospective et dynamique des infrastructures et en réinvestissant massivement dans les petites lignes. L’exemple allemand démontre qu’il n’y a pas de fatalité en la matière. Nous défendons également la mise en place d’une prime mobilité pour les habitants des territoires les plus isolés.

Le développement d’une mobilité plus juste et plus durable passe également par un accompagnement technique et financier plus important, notamment au niveau des infrastructures. Les petites villes comptent prendre toute leur part dans l’émergence de ces nouvelles mobilités fondées sur l’électrique, le GNV ou le BioGNV. Pour cela, elles ont besoin d’un véritable soutien technique et financier de l’Etat. France Mobilités et le Cerema doivent devenir les véritables « bras armés de la mobilité » dans les territoires. Cette aide à l’ingénierie doit s’accompagner d’un soutien financier aux nouvelles mobilités avec, par exemple, la mise en place pendant une certaine période d’un crédit d’impôt pour l’acquisition des véhicules roulant au GNV ou BioGNV en lieu et place du suramortissement existant mais inopérant en période de crise économique. Il faut dans le même temps soutenir le développement de la mobilité électrique en incitant davantage les Autorités organisatrices de la mobilité à mettre en place un Schéma directeur de développement des infrastructures de recharge. Il est possible de souligner une fois de plus l’avance de notre voisin d’Outre-Rhin en la matière. N’oublions pas non plus l’effet de levier du dividende numérique, qui accompagne une véritable révolution des usages autour du développement systémique des éco systèmes de mobilités que ce soit dans les grandes villes ou les territoires plus ruraux : co voiturage, transport à la demande…

Pour être inclusives, les mobilités doivent donc se construire par et pour les territoires, qui sont autant de lieux d’innovation et d’expérimentation. Le plan de relance qui vient est une occasion privilégiée d’accélérer le développement d’une mobilité plus juste et plus durable. Beaucoup de solutions existent déjà. Elles sont expérimentées dans nos petites villes et ne demandent qu’à être accompagnées, soutenues et diffusées. Les enjeux sont trop grands et les attentes des territoires trop fortes pour demeurer immobiles, ce qui serait un comble pour nos mobilités...
Jean Michel Morer, Référent Mobilité de l’APVF, Maire de Trilport (77)
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Un atelier vélo éducatif et solidaire en Mayenne
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Juillet 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Arrêté du 15 juillet 2022 portant homologation de la décision n° 2022-DC-0729 de l'Autorité de sûreté nucléaire du 15 juillet 2022 fixant, de manière temporaire, de nouvelles limites de rejets thermiques applicables aux réacteurs de la centrale nucléaire du Bugey (INB n° 78 et n° 89) Lire
Arrêté du 15 juillet 2022 portant délégation de signature (cabinet du ministre délégué auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargé de la ville et du logement) Lire
Arrêté du 13 juillet 2022 portant modification de l'arrêté du 5 juillet 2022 portant retrait du marché et rappel de bouteilles de plongée Lire
Arrêté du 13 juillet 2022 portant délégation de signature (cabinet de la secrétaire d'État auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargée de l'écologie) Lire
Décision du 13 juillet 2022 portant délégation de signature (direction générale de l'alimentation) Lire
Décret n° 2022-996 du 8 juillet 2022 modifiant les statuts de l'établissement public d'aménagement de Paris-Saclay Lire
Décret n° 2022-993 du 7 juillet 2022 déclarant d'utilité publique le centre de stockage en couche géologique profonde de déchets radioactifs de haute activité et de moyenne activité à vie longue Cigéo et portant mise en compatibilité du schéma de cohérence territoriale du Pays Barrois (Meuse), du plan local d'urbanisme intercommunal de la Haute-Saulx (Meuse) et du plan local d'urbanisme de Gondrecourt-le-Château (Meuse) Lire
Décret n° 2022-992 du 7 juillet 2022 inscrivant le centre de stockage en couche géologique profonde de déchets radioactifs de haute activité et de moyenne activité à vie longue (Cigéo) parmi les opérations d'intérêt national mentionnées à l'article R. 102-3 du code de l'urbanisme Lire
Décret n° 2022-978 du 2 juillet 2022 relatif aux contrôles de l'alcoolémie et de l'usage de stupéfiants dans le domaine de l'aviation civile Lire
Décret n° 2022-977 du 1er juillet 2022 relatif aux missions du BRGM Lire
Décret n° 2022-976 du 1er juillet 2022 modifiant le décret n° 97-444 du 5 mai 1997 relatif aux missions de SNCF Réseau et portant diverses dispositions d'adaptation du droit ferroviaire Lire
Décret n° 2022-975 du 1er juillet 2022 relatif à l'extension aux éléments de décoration textiles de la filière à responsabilité élargie du producteur des éléments d'ameublement et modifiant diverses dispositions relatives aux déchets Lire
Arrêté du 22 juin 2022 accordant un permis exclusif de recherches de gîtes géothermiques, dit « Permis des Sources » (Bas-Rhin), à la société Lithium de France SAS Lire
Décret n° 2022-945 du 28 juin 2022 fixant les modalités d'application de l'expérimentation relative à l'institution du médiateur de l'hydroélectricité et portant application de l'article L. 511-14 du code de l'énergie Lire
Arrêté du 23 juin 2022 portant création d'une zone interdite temporaire dans la région de Versailles (Yvelines), identifiée Versailles Sommet économique, dans la région d'information de vol de Paris Lire
Arrêté du 22 juin 2022 modifiant l'arrêté du 26 décembre 2016 fixant la liste des sites ou services de la direction générale de l'aviation civile en application de l'arrêté du 26 décembre 2016 Lire
Arrêté du 17 juin 2022 portant nomination au conseil d'administration de Voies navigables de France Lire
Arrêté du 17 juin 2022 autorisant l'ouverture de concours pour le recrutement de professeurs de l'enseignement supérieur agricole (grade de deuxième classe) au titre de l'année 2022 Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement par voie de PACTE pour l'accès au corps des agents d'exploitation des travaux publics de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture et fixant le nombre de postes offerts pour le recrutement sans concours d'adjoints administratifs des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
À lire également
Windcoop bouscule le transport maritime de marchandises
Windcoop bouscule le transport maritime de marchandises
Ce nouveau navire de charge « moderne, écologique et polyvalent » prendra le large à partir de 2025 pour transporter les marchandises entre la France et Madagascar.
Huit associations défendent le projet de liaison fluviale Saône-Moselle Saône-Rhin
Huit associations défendent le projet de liaison fluviale Saône-Moselle Saône-Rhin
Huit associations du milieu fluvial français signent une motion pour maintenir le projet de liaison « Saône-Moselle, Saône-Rhin » au sein du futur Réseau transeuropéen de Transport (RTE-T).
Clément Molizon devient délégué général de l'Avere-France
Clément Molizon devient délégué général de l'Avere-France
Le conseil d’administration nomme Clément Molizon, délégué général de l'association nationale pour le développement de la mobilité électrique.
Urby s'équipe de véhicules à faibles émissions
Urby s'équipe de véhicules à faibles émissions
Le spécialiste de la logistique du premier et dernier kilomètre verdit sa flotte de transport avec l’acquisition de 137 véhicules décarbonés.
Eaton dévoile sa nouvelle gamme de bornes de recharge rapide
Eaton dévoile sa nouvelle gamme de bornes de recharge rapide
Les nouvelles bornes de recharges rapides « Green Motion DC 22 » et « Green Motion DC 44/66 » ont une puissance maximale de 66kW. Disponible en version murale, sur pied ou mobile, cette gamme s'adapte aux besoins des exploitants de flottes.
Electra mobilise 160 millions d'euros pour faciliter la recharge électrique
Electra mobilise 160 millions d'euros pour faciliter la recharge électrique
La levée de fonds permettra à la société de déployer plus de 8 000 points de charge rapide à l'horizon 2030 et de repenser son système de recharge avec un parcours client plus simplifié.
Nancy se propulse dans la mobilité du futur
Nancy se propulse dans la mobilité du futur
Des ingénieurs de l’Université de Lorraine ont mis au point une « capsule » autonome se déplaçant sur des rails et pilotée par intelligence artificielle pour concurrencer l’usage de la voiture individuelle en ville. Les premières expérimentations en conditions réelles auront lieu d’ici à 2024.
Tous les articles MOBILITÉ
En partenariat avec
Événements
PRODURABLE
13 Septembre 2022
Innopolis Expo 2022
20 Septembre 2022
Université de l'autoconsommation photovoltaïque
20 Septembre 2022
+ d'événements
Emploi
- Technicien station service H/F
- Alternance - Production/Traitement H/F
- Préleveur / Préleveuse d'eau
- Ingénieur Supply Chain F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.