Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

POLITIQUES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Rapport : les banques et investisseurs français continuent à soutenir les énergies fossiles nord-américaines

Partager :
Rapport : les banques et investisseurs français continuent à soutenir les énergies fossiles nord-américaines
Par E.G, le 13 mai 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Politiques
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Un rapport publié ce mercredi 13 mai par les Amis de la Terre France et Reclaim Finance, souligne que les banques et investisseurs français continuent à soutenir massivement le pétrole et le gaz de schiste nord-américains.
 
Les Amis de la Terre France et Reclaim Finance publient ce mercredi 13 mai, un rapport intitulé « La Place financière de Paris au fonds du puits ». Alors que les grandes banques et investisseurs français tiennent leurs assemblées générales à partir d’aujourd’hui, ce rapport épingle en particulier la Société Générale, le Crédit Agricole, BNP Paribas et le groupe Banque Populaire Caisse d’Epargne (BPCE), qui ont accordé 24 milliards de dollars de financement aux pétroles et gaz de schiste nord-américains depuis l’adoption de l’Accord de Paris. A elle seule, la Société Générale a financé le secteur à hauteur de 11 milliards de dollars depuis 2016. « Les acteurs financiers français, dont AXA et Rothschild & Co, totalisent de surcroît 12 milliards de dollars d’investissements dans les entreprises les plus agressives dans le développement du secteur », souligne également ce rapport.
 
« La crise du coronavirus et le krach pétrolier ont mis en évidence les risques déjà bien connus des pétrole et gaz de schiste, auxquels nos banques et investisseurs ont depuis des années fait le choix d’être surexposés. Au moment où cette industrie paraît au bord de la faillite et où l’urgence climatique exige une action immédiate, il serait complètement irresponsable que la finance française continue à miser sur son sauvetage et la reprise de son développement sauvage. Les acteurs financiers publics comme privés doivent au contraire reconnaître que ce secteur n’a pas sa place dans le monde d’après », estime Lorette Philippot, chargée de campagne Finance privée aux Amis de la Terre France.
 
Ainsi, les deux organismes auteurs du rapport, appellent la finance publique et privée « à mettre en œuvre une politique de tolérance zéro vis-à-vis des pétrole et gaz de schiste ». Ceci impliquant l’adoption de mesures contraignantes pour les banques, assureurs et investisseurs, au niveau national. « L’État actionnaire doit en outre refuser de soutenir les entreprises françaises actives dans cette industrie, en l’absence de plan de transformation de leurs activités pour sortir des énergies fossiles », estiment les Amis de la Terre France et Reclaim Finance.

Un constat international

Pour rappel, l’étude annuelle de l’ONG Rainforest Action Network, BankTrack, Indigenous Environmental Network, Oil Change International, Reclaim Finance et Sierra Club, sur le financement des énergies fossiles par les banques mondiales, a été publiée le 18 mars dernier. Celle-ci conclut qu’entre 2016 et 2019, 35 banques américaines, canadiennes, chinoises, européennes et japonaises, ont financé les énergies fossiles à hauteur de plus de 2.700 milliards de dollars.
Capture d'écran du rapport / DR
  [Vidéo] Le Covid, accélérateur de la transition écologique
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 21 juillet 2020 portant nomination du président et des membres du Conseil d'orientation pour la prévention des risques naturels majeurs Lire
Arrêté du 10 juillet 2020 fixant les taux de promotion dans certains corps spécifiques relevant de la direction générale de l'aviation civile du ministère de la transition écologique pour l'année 2020 Lire
Décision du 17 juillet 2020 portant délégation de signature (centre ministériel de valorisation des ressources humaines [CMVRH]) Lire
Les plus lus
À lire également
[Vidéo] Un ministère de la mer, pour quoi faire ?
[Vidéo] Un ministère de la mer, pour quoi faire ?
Annick Girardin a été nommée ministre de la mer le 6 juillet dernier. Un ministère qui avait disparu depuis trente ans. Mais alors pourquoi un tel come back. Les explications en bref.
Convention climat : « quelques » annonces la semaine prochaine, indique le gouvernement
Convention climat : « quelques » annonces la semaine prochaine, indique le gouvernement
De premières mesures « réglementaires » liées aux propositions de la Convention citoyenne pour le climat seront annoncées la semaine prochaine, avant un projet de loi à la fin de l'été, a indiqué lundi la ministre de la Transition écologique.
Retour sur les faits marquants du premier semestre 2020
Retour sur les faits marquants du premier semestre 2020
Pour ne pas perdre le rythme cet été, la rédaction d'Environnement Magazine vous a concocté un petit cahier de vacances ! Sur la plage ou à la montagne, on révise l'actualité 2020 du secteur de l'environnement.
Commerce en ligne : Barbara Pompili propose un moratoire sur les projets de nouveaux entrepôts
Commerce en ligne : Barbara Pompili propose un moratoire sur les projets de nouveaux entrepôts
La ministre de la transition écologique Barbara Pompili propose un moratoire sur l'implantation de nouveaux entrepôts de commerce en ligne, en attendant que l'impact de ces activités sur l'emploi et l'environnement puisse être mesuré, a-t-on appris ce vendredi 17 juillet, après du ministère.
Transition écologique : Bruno Le Maire est favorable à une augmentation de l'enveloppe
Transition écologique : Bruno Le Maire est favorable à une augmentation de l'enveloppe
Le ministre de l'économie Bruno Le Maire s'est déclaré « favorable », ce jeudi 16 juillet, à une augmentation de l'enveloppe de 20 milliards d'euros prévue pour accélérer la décarbonation de l'économie dans le cadre du plan de relance de 100 milliards, annoncé par Emmanuel Macron mardi 14 juillet dernier.
[A écouter] Modification de l'article 1 de la Constitution française : l'analyse d'Arnaud Gossement
[A écouter] Modification de l'article 1 de la Constitution française : l'analyse d'Arnaud Gossement
Quinze ans après la victoire du "non" sur la Constitution européenne, la France va-t-elle connaître un nouveau référendum ? Dans son discours devant les membres de la Convention citoyenne pour le climat, lundi 29 juin, le chef de l'Etat s'y est dit prêt.
La création d'un « crime d'écocide » ne peut être soumise à référendum
La création d'un « crime d'écocide » ne peut être soumise à référendum
La ministre de la Justice Nicole Belloubet a déclaré ce mercredi 24 juin qu'il n'était pas pas possible de soumettre au référendum la proposition de la Convention citoyenne pour le climat de créer un « crime d'écocide », lors des questions au gouvernement au Sénat.
Tous les articles POLITIQUES
Nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Agent d'Exploitation H/F
- Agent de Production H/F
- Chef de groupe de décontamination nucléaire
- Ingénieur Voiries et Réseaux Divers F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.