Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

ÉNERGIE
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

35 banques mondiales ont financé les énergies fossiles à hauteur de 2.700 milliards de dollars depuis 2016

Partager :
35 banques mondiales ont financé les énergies fossiles à hauteur de 2.700 milliards de dollars depuis 2016
Par E.G, le 18 mars 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Énergie
Ce mercredi 18 mars, l’ONG Rainforest Action Network, BankTrack, Indigenous Environmental Network, Oil Change International, Reclaim France et Sierra Club, publient leur étude annuelle sur le financement des énergies fossiles par les banques mondiales.

Trente-cinq banques américaines, canadiennes, chinoises, européennes et japonaises, ont financé, entre 2016 et 2019, les énergies fossiles à hauteur de plus de 2.700 milliards de dollars. Depuis l’adoption de l’Accord de Paris, ce financement est en constante augmentation : une hausse de 5% a été enregistrée sur la seule année 2019. « Ces résultats révèlent que les pratiques commerciales des principales banques mondiales continuent de s’aligner avec une catastrophe climatique », s’inquiètent les organismes à l’origine du rapport Banking On Climate Change. Des prêts et souscriptions ont également été effectués auprès de 2.100 entreprises des secteurs du charbon, du pétrole et du gaz au cours des quatre dernières années.

Le rapport précise que les quatre banques américaines JPMorgan Chase, Wells Fargo, Citi et Bank of America représentent à elles seules 30% du financement total des énergies fossiles depuis que l’Accord de Paris a été adopté. En Europe, « Barclays est citée comme la pire, dépassant les autres banques européennes d’une marge de 36% », soulignent les auteurs. « Barclays a versé 118 milliards de dollars dans les combustibles fossiles entre 2016 et 2019 », est-il détaillé.

BNP Paribas, première banque française dans le classement mondial

BNP Paribas est quant à elle sur la première marche du podium français, malgré des engagements pris en matière de politiques restrictives de financement des énergies fossiles. « BNP Paribas a été la pire banque fossile en France au cours des quatre années écoulées depuis l’accord de Paris, avec une marge de 56% (84 milliards de dollars) », est-il précisé. A la seconde place, on retrouve la Société Générale, 22ème du classement mondial, avec 54 milliards de dollars de financement aux énergies fossiles. Viennent ensuite le Crédit Agricole et ses 46 milliards de dollars, ainsi que BPCE/Natixis avec 30 milliards de dollars. Ce qui représente 215 milliards de dollars en quatre ans pour les quatre banques françaises qui figurent dans le classement général.
 
 


A noter également que sur le total de 2.700 milliards de dollars, 975 milliards sont allés aux 100 plus grosses entreprises d’extraction de charbon, de pétrole et de gaz, avec une hausse spectaculaire de 40% entre 2018 et 2019.

Les auteurs remarquent néanmoins « une baisse globale du financement des mines de charbon, où les politiques bancaires restreignant le financement sont en place depuis longtemps. Mais le financement du charbon doit baisser beaucoup plus fortement afin d’être progressivement abandonné au cours de cette décennie ».
DR
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] La faune regagne la ville
Cette troisième semaine de confinement a permis aux animaux de reprendre du terrain en ville. C'est le cas dans de nombreuses métropoles mondiales où la population est confinée. Mais les professionnels des services essentiels - gestion de l'eau et des déchets par exemple - continuent d'assurer leurs missions.
+ de vidéos Environnement TV
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
La mise en service de l'EPR de Flamanville est reportée de quatre ans
Paru au Journal Officiel ce vendredi 27 mars, un décret reporte de quatre ans la mise en service de l'EPR de Flamanville.
Record mondial de rendement pour de petites cellules photovoltaïques organiques
Record mondial de rendement pour de petites cellules photovoltaïques organiques
Après six mois de recherches conjointes, le spécialiste japonais de la chimie Toyobo et le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), ont réussi à fabriquer de petites cellules photovoltaïques organiques (PVO) sur un substrat en verre; qui ont obtenu le meilleur rendement de conversion au monde dans une pièce sombre.
Allumer des leds grâce à des gouttes de pluie
Allumer des leds grâce à des gouttes de pluie
Une équipe de recherche dirigée par des scientifiques de l’université de Hong Kong a réussi à développer une nouvelle forme de générateur d’électricité à partir de gouttelettes de pluie.
Valorem et Solaterra s’associent pour développer des projets éoliens
Valorem et Solaterra s’associent pour développer des projets éoliens
Valorem, l’opérateur français des énergies renouvelables et Solaterra, entreprise de conseil dans l’accompagnement des territoires dans leur valorisation énergétique, ont signé un contrat de partenariat pour développer ensemble des projets éoliens sur le territoire de l’Indre et du Cher.
La filière éolienne réclame un cadre de développement stable
La filière éolienne réclame un cadre de développement stable
Alors que le gouvernement vient de se prononcer en faveur d’un renforcement des conditions d’attribution des parcs éoliens, les industriels de la filière plaident en faveur des atouts de cette énergie renouvelable pour respecter les objectifs de la France en matière de transition énergétique.
L'industrie gazière française anticipe l'après-Covid-19
L'industrie gazière française anticipe l'après-Covid-19
Avec une baisse de la consommation de gaz de 15 %, la filière française du gaz s'adapte à la crise liée à la pandémie du coronavirus. Pour préparer l'après-Covid-19, les professionnels du secteur misent notamment sur le biométhane, le gaz naturel liquéfié (GNL) et le gaz naturel pour véhicules (GNV).
MaPrimeRénov’ : peut mieux faire
MaPrimeRénov’ : peut mieux faire
Depuis début janvier, une nouvelle version des aides à la rénovation énergétique, nommée MaPrimeRénov’, a été mise en place. Si l’idée semble bonne, la pratique dévoile certaines lacunes et un manque d’ambition.
Tous les articles ÉNERGIE
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Cycl'eau Bordeaux
7 Avril 2020
Cycl'eau Bordeaux
Confs'Amiante Bâti
5 Mai 2020
Confs'Amiante Bâti
HSE 2020
12 Mai 2020
HSE 2020
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN DE MAINTENANCE INDUSTRIELLE H/F
- Plombier H/F
- Technicien / Technicienne qualité en industrie alimentaire
- Ingénieur de maintenance optique F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.