Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Politiques > Cosmed guide l'industrie cosmétique pour réduire ses émissions
POLITIQUES

Cosmed guide l'industrie cosmétique pour réduire ses émissions

PUBLIÉ LE 15 JUIN 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Cosmed guide l'industrie cosmétique pour réduire ses émissions
Crédit : Adobe Stock
L’organisation professionnelle des entreprises de la cosmétique, Cosmed, a lancé un guide pratique à destination des entreprises du secteur en vue de les aider à mesurer et réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES).

Le secteur de la cosmétique et des parfums serait responsable de 0,5 à 1,5 % des émissions de GES mondiales. Dans ce contexte, Cosmed a élaboré en collaboration avec le cabinet BL Evolution et l’Ademe, un guide visant à accompagner les entreprises cosmétiques dans leur stratégie de réduction des émissions.

Pendant une année, des acteurs clés de l’industrie ont été mobilisés pour rédiger des méthodes de calcul par poste d’émissions, en prenant en compte la diversité des activités, des produits et des structures. Les résultats de cette analyse approfondie indiquent que les quatre principaux postes d’émissions de GES dans le secteur cosmétique sont les suivants : l’usage des produits (40 %), les emballages (20 %), les transports (20 %) et les ingrédients (10 %). Ces chiffres soulignent l’importance de cibler ces domaines spécifiques lors de la mise en place de stratégies de réduction des émissions.

Grâce à ce nouveau guide, les entreprises de toutes tailles, pourront évaluer plus efficacement leurs émissions de GES. Des exemples concrets sont fournis pour illustrer les méthodes de calcul spécifiques à chaque poste d’émissions. La diversité des activités, des produits et des matières premières est également prise en compte, ce qui permet une approche adaptée à chaque entreprise.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Transport, logement, biodiversité : un ministère de la Transition écologique remanié
Transport, logement, biodiversité : un ministère de la Transition écologique remanié
Le ministère de la Transition écologique recrute 3.000 agents
Le ministère de la Transition écologique recrute 3.000 agents
[Annonce] Groupe Cayola : chronique d’une ascension annoncée
[Annonce] Groupe Cayola : chronique d’une ascension annoncée
JP Energie Environnement fournira de l'électricité renouvelable à Orano
JP Energie Environnement fournira de l'électricité renouvelable à Orano
Tous les articles Politiques
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS