Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Politiques > Tribune | « Go green ou go home : le développement durable n’est plus une option »
POLITIQUES

Tribune | « Go green ou go home : le développement durable n’est plus une option »

PUBLIÉ LE 19 JUIN 2023
AUDE CHAMPENIER LAURENT, RESPONSABLE CHANNEL EUROPE DU SUD, CHEZ JUNIPER NETWORK
Archiver cet article
Tribune | « Go green ou go home : le développement durable n’est plus une option »
Aude Champenier Laurent, responsable channel Europe du Sud, chez Juniper Network. Crédit : Juniper Network
Alors que la crise climatique ne fait que débuter, les entreprises semblent désormais considérer la question de manière pragmatique. Mais « si les actes [des entreprises] ne sont pas suffisants, la réputation et les ventes pourraient en pâtir », souligne Aude Champenier Laurent, responsable channel Europe du Sud, chez Juniper Network.

Côté technologie, c’est notamment la mise en réseau qui a un rôle important à jouer. Une récente étude menée en EMEA révèle que 83 % des responsables IT travaillent pour des entreprises qui mettent ou ont mis en œuvre une politique d’infrastructure de réseau durable. Et 86 % des responsables IT et des employés interrogés souhaiteraient que leurs dirigeants prennent davantage de mesures en matière de développement durable des technologies et du réseau dans les deux à cinq ans à venir.

Ces données sont particulièrement intéressantes pour le secteur channel puisque cela montre que les initiatives en matière de développement durable vont continuer de s’intensifier dans les années à venir, avec notamment la recherche d’une infrastructure IT durable. Pour ces partenaires, il s’agira tout d’abord d’évaluer leur propre degré de développement durable, avec un examen des stratégies et de politiques de leur entreprise ainsi que celles de leurs fournisseurs/éditeurs. Il faudra ensuite s’assurer de pouvoir soutenir les clients dans leur projet de transformation d’infrastructure durable, avec les bonnes solutions et expertises.

Le rôle des partenaires pour favoriser la durabilité du parc informatique

Les défis liés au développement durable poussent les entreprises à se pencher en détail sur leurs activités et leurs impacts, que ce soit sur l’empreinte carbone, le respect du droit du travail ou encore l’éthique des fournisseurs … En veillant à cela, elles pourront aller vers un impact positif pour la planète, et cela est particulièrement pertinent pour les partenaires qui favoriseront alors la confiance de leurs clients à la recherche de pratiques et de produits et services éthiques.

Il est difficile de savoir par où commencer, mais de nombreux partenaires ont déjà commencé à mettre en œuvre des pratiques durables sans pour autant disposer d’une trajectoire claire. Pour y remédier, des politiques gouvernementales ont été mises en place dans de nombreux pays afin d’encourager les entreprises à se fixer des objectifs. La France s’est ainsi engagée à atteindre l’objectif de zéro émission nette d’ici 2050. Les entreprises doivent donc s’aligner sur cette ambition et s’intéresser aux stratégies pour comprendre comment y parvenir pour réduire l’empreinte carbone, les déchets énergétiques ou encore booster l’économie circulaire au sein même de leur entreprise. Ainsi, de nombreux fournisseurs promeuvent le recyclage d’anciens matériels, notamment lorsqu’un client décide de mettre à niveau son infrastructure actuelle.

Les partenaires peuvent soit créer leur propre programme de recyclage, soit faire participer leurs clients au programme d’un fournisseur. Lorsqu’un revendeur est concerné par le déploiement d’une nouvelle infrastructure, il peut proposer l’option de recyclage au client et collaborer avec le fournisseur pour recycler l’ancien matériel, voire le remettre à neuf en vue d’une réutilisation. Contribuer à prolonger la durée de vie de l’infrastructure d’un client en lui recommandant d’investir dans des solutions qui utilisent les dernières technologies est également pertinent. Cela réduit aussi la consommation d’énergie et augmente la durée de vie de l’ensemble des composants.

Un accompagnement plus global dans les projets de développement durable

Les entreprises sont de plus en plus encouragées à moderniser leur infrastructure réseau pour adopter un modèle plus durable qui aura un impact positif sur leur empreinte carbone ainsi que sur leur rentabilité, grâce à la réduction des coûts globaux et de la consommation d’énergie.

Les solutions qui utilisent des technologies comme l’intelligence artificielle et le machine learning constituent ainsi une nouvelle façon de créer une infrastructure réseau avec la capacité de prendre en compte les données de l’exploitation du réseau et de prédire intelligemment les utilisations futures. Cela permet notamment d’ajuster la consommation d’énergie pour répondre à des besoins spécifiques. Par exemple, le cycle de conception d’un produit peut avoir un impact considérable sur la consommation d’énergie avec la nécessité d’un système de refroidissement plus efficace ou la possibilité de désactiver certaines fonctions logicielles. Les entreprises qui utilisent les dernières solutions pour transformer durablement l’infrastructure réseau seront aussi plus attractives pour le client qui cherche à prendre des mesures concrètes pour devenir plus durable.

Alors que la crise climatique ne fait que débuter, les communautés et les entreprises semblent désormais considérer la question de manière pragmatique, plutôt que de pencher vers le greenwashing ou d’ignorer la question. Cela représente autant d’opportunités que de risques, mais si les actes ne sont pas suffisants, la réputation et les ventes pourraient en pâtir. En revanche, si des mesures concrètes sont prises, les clients afflueront afin d’influencer positivement leurs propres objectifs en matière de développement durable. Cela est ainsi non seulement bon pour leur propre entité, mais aussi pour les partenaires qui attireront plus de clients avec des compétences et des connaissances éprouvées en matière de développement durable.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Bilan carbone des films : Ecoprod intègre TheGreenShot pour optimiser les calculs
Bilan carbone des films : Ecoprod intègre TheGreenShot pour optimiser les calculs
Quand la transition écologique fait école
Quand la transition écologique fait école
S'adapter à +4 °C : les discussions sont lancées
S'adapter à +4 °C : les discussions sont lancées
Académie des technologies : une nouvelle gouvernance
Académie des technologies : une nouvelle gouvernance
Tous les articles Politiques
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS