Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

POLLUTIONS
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Piétonnisation des voies sur berge : Bruitparif rend un rapport en demi-teinte

Partager :
Piétonnisation des voies sur berge : Bruitparif rend un rapport en demi-teinte
Par Eva Gomez, le 15 novembre 2017
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Pollutions
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Plus d’un an après l’interdiction de la circulation sur les voies sur berges rive droite à Paris, Bruitparif rend un rapport mitigé : si l’environnement sonore s’est nettement amélioré sur les quais piétons, il s’est fortement dégradé sur les quais hauts, notamment la nuit.

Depuis que les voies sur berges rive droite à Paris sont fermées à la circulation automobile, le niveau de bruit a augmenté sur les quais hauts, en particulier la nuit. Il s’agit de la conclusion principale du rapport final délivré par l’observatoire du bruit en Ile-de-France, Bruitparif. Après le bilan établi par Airparif sur les conséquences de cette piétonnisation - votée le 26 septembre 2016 - sur la qualité de l’air, il est temps de dresser le bilan sur la pollution sonore. Pour comparer l’avant/après piétonnisation, l’observatoire du bruit francilien s’est fondé sur les résultats de ses deux campagnes de mesure en novembre 2016 et mai 2017, les données relevées par les douze stations permanentes de Bruitparif, « les données de mesure de courte durée réalisées sur certains sites avant la fermeture de la voie Georges Pompidou, notamment les mesures ponctuelles réalisées sur quelques jours en novembre 2015 par le bureau d’études CIA-acoustique sur six sites des quais hauts », ainsi que sur des modélisations et les données du trafic routier. « Il ressort de cette étude que les conséquences acoustiques de la fermeture à la circulation de la voie Georges Pompidou se manifestent essentiellement dans Paris intra-muros, notamment sur le secteur des quais hauts, et que celles-ci sont plus accentuées sur la période nocturne qu’en journée », indique Bruitparif.

Une augmentation significative du niveau sonore

En effet, le rapport précise que le volume sonore relevé sur les quais hauts la nuit, dépasse souvent les 2 décibels A (dB(A)) et peut atteindre 4 dB(A), « soit des augmentations de +60 % à +150 % de l’énergie sonore, sur une bonne partie des quais hauts rive droite entre le Louvre et la Place du Châtelet, entre le Pont Louis-Philippe et le Pont Marie et entre le boulevard Henri IV et le boulevard Bourdon ». Une augmentation « significative » pour les riverains, qui voient la qualité de leur environnement sonore se dégrader. « Sur la période nocturne, les niveaux de bruit en façade des riverains sur ces secteurs des quais hauts s’établissent désormais entre 65 et 70 dB(A) (cf. graphique 2), soit de 5 à 10 dB(A) au-dessus du niveau maximum autorisé retenu pour la période nocturne qui est de 60 dB(A), dans le cas d’une modification considérée comme significative de la contribution sonore de l’infrastructure », détaille Bruitparif. La journée, l’augmentation est beaucoup moins significative : en moyenne +2,2 dB(A) supplémentaires. Mais des pics surviennent notamment aux heures de pointes, ce qui engendre des augmentations de 3 dB(A). Cependant, « les niveaux de bruit (hors pics de bruit) en façade des riverains sur les secteurs des quais hauts les plus impactés s’établissent désormais entre 68 et 73 dB(A) [en journée], soit de 3 à 8 dB(A) au-dessus du niveau sonore maximal autorisé sur la période diurne qui est de 65 dB(A) dans le cas d’une modification considérée comme significative de la contribution sonore de l’infrastructure ».

Au-delà des quais hauts, les axes de report de trafic tels que le boulevard Saint-Germain, le boulevard Bourdon, ou le boulevard du Montparnasse subissent une hausse moindre du niveau sonore : elle est estimée entre 0,5 et 1,5 dB(A) la nuit et entre 0 et 1 dB(A) le jour. En dehors de Paris intra-muros, « aucune tendance d’évolution claire ne se dégage en lien avec la fermeture de la voie sur berge rive droite », ajoute Bruitparif.

Exit les bruits de circulation, mais de nouvelles sonorités apparaissent

Sur les berges piétonnisées et les quais et façades situés de l’autre côté de la Seine, sur l’île Saint Louis et de l’île de la Cité, une « nette amélioration de l’environnement sonore » est relevée : elle atteint environ -8 dB(A). « Toutefois, cette amélioration de l’environnement sonore sur les berges de Seine est variable selon les secteurs. Elle est marquée sur les parties des berges situées en contrebas des quais du Louvre, de la Mégisserie, de Gesvres, de l’hôtel de Ville et des Célestins », précise le rapport. D’autres secteurs tels que les alentours du quai François Mitterrand ou du quai Henri IV ne bénéficient pas d’une aussi importante amélioration. Par ailleurs, si les bruits de circulation ont disparu, les nouvelles activités « festives et récréatives » installées sur les quais, « ont conduit à l’apparition de nouvelles sonorités (voix humaines, cris d’enfants, musique) qui dépendent de la période de fréquentation des berges et qui sont venues remplacer partiellement le bruit du trafic routier qui régnait sur les berges avant leur fermeture à la circulation ». Les mois de juin et juillet étant les plus concernés, notamment en fin de semaine. Sur l’année « les niveaux sonores y sont désormais compris entre 60 et 67 dB(A) en journée et entre 57 et 70 dB(A) la nuit selon les mois de l’année ». Une diminution allant jusqu’à 80 % de l’énergie sonore. A noter cependant qu’une zone est qualifiée de « calme » en dessous de 55 dB(A).

Revêtements acoustiques et limitation de vitesse

Au regard de ce rapport, « il en résulte une obligation pour le maître d’ouvrage, à savoir la Mairie de Paris, de prendre des dispositions pour limiter l’exposition sonore des populations voisines de l’infrastructure ainsi modifiée et pour respecter les niveaux sonores maximaux admissibles, à savoir des niveaux de 65 dB(A) le jour et de 60 dB(A) la nuit, soit des diminutions de bruit à atteindre qui peuvent aller jusqu’à 10 dB(A) à certains endroits », estime Bruitparif. Revêtements acoustiques sur la chaussée, limitation des vitesses de circulation, remplacement de la flotte de bus, ou encouragement à l’achat de véhicules électriques… sont autant de solutions avancées par l’observatoire dans le but d’attendre les niveaux sonores réglementaires.

Pour rappel, en octobre dernier, le rapport final d’Airparif concluait que la fermeture des voies sur berges n’avait eu aucun impact significatif sur la qualité de l’air, hormis sur les quais eux-même. Une augmentation des concentrations était même constatée dès la fin de la portion piétonne.
Creative Commons
  [Vidéo] Le Covid, accélérateur de la transition écologique
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 16 septembre 2020 modifiant l'arrêté du 12 mai 2020 adaptant aux circonstances exceptionnelles liées à l'épidémie de covid-19 le programme et les modalités de mise en œuvre de la formation professionnelle initiale et continue des conducteurs du transport routier de marchandises et de voyageurs Lire
Arrêté du 16 septembre 2020 fixant les modalités de calcul et de remboursement de la somme forfaitaire due par les ingénieurs des études et de l'exploitation de l'aviation civile en cas de rupture de l'engagement à servir l'Etat souscrit lors de leur admission à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 16 septembre 2020 fixant les modalités de calcul et de remboursement des sommes dues par les personnels de certains corps techniques relevant de la direction générale de l'aviation civile en cas de rupture de l'engagement à servir l'Etat souscrit lors de leur admission à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 17 septembre 2020 relatif aux dispositions de l'avenant à l'accord-cadre interprofessionnel 2018-2021 conclu dans le cadre de l'interprofession des vins du Sud-Ouest et portant sur la cotisation interprofessionnelle 2020 Lire
Ordonnance n° 2020-1162 du 23 septembre 2020 relative aux conditions de travail des jeunes travailleurs de moins de dix-huit ans à bord des navires et à l'embarquement de personnes autres que gens de mer à des fins d'observation ou de mise en situation en milieu professionnel Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2020-1162 du 23 septembre 2020 relative aux conditions de travail des jeunes travailleurs de moins de dix-huit ans à bord des navires et à l'embarquement de personnes autres que gens de mer à des fins d'observation ou de mise en situation en milieu professionnel Lire
Décision du 14 septembre 2020 portant délégation de signature (direction de l'habitat, de l'urbanisme et des paysages) Lire
Arrêté du 17 septembre 2020 relatif à l'institution du dispositif de pré marquage de gibier soumis à plan de chasse dans le département de la Haute-Savoie Lire
Arrêté du 10 mars 2020 modifiant l'arrêté du 17 octobre 2011 renouvelant les agréments de trois organismes pour la délivrance des certificats prévus à l'article R. 521-59 du code de l'environnement Lire
À lire également
Nitrates : lancement d'une concertation préalable à la révision du programme national d'actions
Nitrates : lancement d'une concertation préalable à la révision du programme national d'actions
Les ministères de la transition écologique et de l'agriculture ont lancé une concertation préalable à la révision du programme d'actions national sur les nitrates.
Journée nationale de la qualité de l’air : les réseaux de surveillance sont mobilisés
Journée nationale de la qualité de l’air : les réseaux de surveillance sont mobilisés
A l’occasion de la Journée nationale de la qualité de l’air, qui se déroule demain, mercredi 16 septembre, Atmo France et les associations de surveillance de la qualité de l’air font quelques rappels, en particulier sur la nécessité de maintenir leurs moyens financiers.
Confinement : des effets spectaculaires sur le bruit
Confinement : des effets spectaculaires sur le bruit
Bruitparif, le centre d’évaluation technique de l’environnement sonore en Ile-de-France, a publié mi-juillet, une analyse sur les effets du confinement puis du déconfinement sur le bruit en région parisienne. Réalisée sur une durée de quinze semaines entre le 16 mars et le 28 juin grâce aux nombreux capteurs installés par l’organisme, cette étude présente des résultats significatifs.
Néonicotinoïdes : un projet de loi prolonge la possibilité de dérogations
Néonicotinoïdes : un projet de loi prolonge la possibilité de dérogations
Ce vendredi 28 août, le ministère de la transition écologique a adressé aux membres du Conseil national de la transition écologique (CNTE), un avant-projet de loi prolongeant la possibilité de dérogations à l’interdiction de l’utilisation des pesticides néonicotinoïdes.
Le salon Pollutec reporté en 2021
Le salon Pollutec reporté en 2021
Épidémie de Covid-19 oblige, le salon Pollutec, qui devait se tenir du 1er au 4 décembre prochain à Lyon, est reporté en octobre 2021. Une édition en ligne est prévue pour cette année.
Sites et sols pollués : la Commission d'enquête sénatoriale a rendu son rapport
Sites et sols pollués : la Commission d'enquête sénatoriale a rendu son rapport
Ce jeudi 10 septembre, la Commission d'enquête du Sénat sur les sols pollués a rendu son rapport. Il préconise notamment la création de centres régionaux de santé environnementale et d'un fonds national de réhabilitation des sites et sols pollués.
Lancement d'une consultation citoyenne sur la mode responsable
Lancement d'une consultation citoyenne sur la mode responsable
Ce jeudi 3 septembre, le collectif Paris Good Fashion a lancé une consultation citoyenne nationale sur la mode responsable.
Tous les articles POLLUTIONS
Tous nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Salonvert
22 Septembre 2020
Congrès IDRRIM 2020
29 Septembre 2020
Salon Des Professionnels de l’Amiante
29 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Alternance Agent Assainissement - H/F
- Agent Travaux H/F
- Chef de chantier génie climatique
- Responsable d'opérations Aménagement F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.