Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

POLLUTIONS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Des bétons structurels bas carbone à Pollutec

Partager :
Par La rédaction, le 30 novembre 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Pollutions
Pour répondre à la problématique liée à la consommation d’énergie et l’émission de CO2 du secteur du BTP, en raison principalement de la consommation de ciment, la toute jeune startup (créée en 2018) Materr’UP développe et commercialise des solutions constructives bas carbone.
 
Sur le salon Pollutec, Materr’UP présente ses bétons structurels bas carbone composés d’un liant breveté. La gamme se décline sous la forme d’un béton d’argile auto-plaçant à base d’argile provenant d’une carrière et d’un béton de site auto-plaçant à base de terres excavées de chantier. Ces solutions constructives visent à s’inscrire dans la filière du bâtiment existante en répondant à l’ensemble de ses contraintes : résistance mécanique et durabilité élevées et certifiées, process de fabrication et de mise en œuvre adapté aux outils actuels et système de contrôle de la qualité. Le béton d’argile et le béton de site reposent sur la même technologie. Ce sont des bétons structurels et auto-plaçants, équivalents d’un béton de classe C25/30. Leur mise en œuvre est identique à celle d’un béton « classique » de ciment. Par rapport aux compositions de bétons conventionnels, à iso-performance mécaniques (classe C25/30), ces bétons sont dotés de nombreux avantages.

​Cette technologie de bétons structurels bas carbone permet de réduire de 65 à 85% les émissions de CO2 et donc atteindre le facteur 4 ainsi que le niveau C2 du label E+C-, d’améliorer le confort des habitants par une régulation thermique en cas de forte température par changement de phase naturel du matériau, d’améliorer le confort des habitants par une régulation du taux d’humidité de l’air intérieur, d’améliorer la tenue au feu, de fabriquer des matériaux entièrement recyclables. De plus, elle s’inscrit dans l’économie locale et circulaire car elle rend également possible la production de matériaux, localement, à partir d’une large gamme de type d’argile (béton d’argile) ou de déblais de chantiers (béton de site).  
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
La motorisation à l'ère des normes antipollution
Voir toutes nos interviews POLLUTEC 2018
En partenariat avec
À lire également
Depuis le 1er janvier, la vente de pesticides est interdite pour les particuliers
Depuis le 1er janvier, la vente de pesticides est interdite pour les particuliers
Depuis le 1er janvier dernier, l'achat, l'usage et le stockage de produits phytopharmaceutiques sont interdits pour les particuliers.
Qualité de l'air intérieur : l’étiquetage n’est pas à prendre au pied de la lettre
Qualité de l'air intérieur : l’étiquetage n’est pas à prendre au pied de la lettre
Encore un dossier où les annonces du Grenelle relèvent de plus en plus du conditionnel : l’étiquetage environnemental des meubles repose au fond d’un tiroir, quand celui des produits de construction est confié aux fabricants eux-mêmes.
Glyphosate : la mise sur le marché Roundup Pro 360 est interdite
Glyphosate : la mise sur le marché Roundup Pro 360 est interdite
Mardi 15 janvier, le tribunal administratif de Lyon a décidé d’annuler l’autorisation de mise sur le marché du Roundup Pro 360.
La stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens est en consultation publique
La stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens est en consultation publique
Ce lundi 14 janvier, les ministres de la transition écologique et de la santé, François de Rugy et Agnès Buzyn, ont ouvert une consultation publique sur le projet de nouvelle stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens.
Qualité de l’air : le chiffre d’affaires d’Igienair progresse de 11 %
Le groupe spécialiste de la qualité de l’air, Igienair, a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires brut de 36,5 millions d’euros, soit +11 % par rapport à 2017.
Trois questions à : Audrey Keunebrock et Jaouad Zemmouri, fondatrice et président de Starklab
Trois questions à : Audrey Keunebrock et Jaouad Zemmouri, fondatrice et président de Starklab
Récompensée aux vitrines de l'innovation de l'édition 2018 de Pollutec et lauréate d'un appel à projets lancé par la RATP, la SNCF, Airparif et Ile-de-France Mobilités, la technologie développée par Terraotherm propose de dépolluer et recycler les fumées industrielles.
Tous les articles POLLUTIONS
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
SIMA 2019
24 Février 2019
SIMA 2019
12 èmes rencontres Géosynthétique
11 Mars 2019
12 èmes rencontres Géosynthétique
Forum International Energy for Smart Mobility
14 Mars 2019
Forum International Energy for Smart Mobility
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.