Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

POLLUTIONS
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Les écoles marseillaises et franciliennes manquent d'air

Partager :
Les écoles marseillaises et franciliennes manquent d'air
Par E.G, le 28 mars 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Pollutions
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Ce jeudi 28 mars, les associations Respire et Greenpeace ont publié des cartographies de la pollution dans les établissements scolaires d’Ile-de-France et de Marseille.

58% des écoles et crèches marseillaises sont situées à moins de 200 mètres d’une zone où la pollution de l’air au dioxyde d’azote dépasse le niveau légal. En Ile-de-France, 682 établissements scolaires dépassent les seuils légaux de pollution. Ce sont les principales conclusions des cartographies publiées ce jeudi 28 mars par les associations Greenpeace et Respire.

Ces deux cartes interactives ont été réalisées à partir des données de pollution de l’air d’Airparif et de AtmoSud. Pour Marseille, Greenpeace a superposé la carte de la pollution de l’air extérieur au dioxyde d’azote (NO2) pour 2017 et les localisations des crèches et écoles. « A Marseille, 22% des écoles et crèches sont à moins de 50 mètres d’une concentration illégale de dioxyde d’azote, et 58% à moins de 200 mètres. C’est alarmant, d’autant plus que le respect des normes ne garantit pas aujourd’hui l’absence de risques pour la santé », explique Sarah Fayolle, chargée de campagne Pollution de l’air et Transports à Greenpeace France.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Une amélioration constatée en Ile-de-France

Pour l’Ile-de-France, Respire a analysé plus de 100 millions de données sur la qualité de l’air fournies par Aifparif : « Entre 2012 et 2017, la proportion d’établissements dépassant les seuils légaux de pollution au NO2 a été divisée par plus de deux à Paris, passant de 66% à 26%. En petite couronne, ce chiffre est passé de 8,4 % à 3,6 % », relève l’association. Mais sur les 12.520 établissements scolaires franciliens, 682 sont toujours exposés à des concentrations de NO2 dépassant les normes légales (40µg/m3). 548 d’entre eux sont situés à Paris, 125 en petite couronne et neuf en grande couronne. Par ailleurs, selon les normes de l’Organisation mondiale de la santé, qui sont plus strictes que les normes européennes, « 10.620 établissements franciliens dépassent les seuils PM2.5 (10 µg/m3) et 4.093 établissements dépassent les seuils PM10 (20µ/m3) ».

Pour améliorer la situation, les associations prônent notamment la création par les collectivités, de zones à faibles émissions aux abords des établissements scolaires. Respire propose également la création d’une « voie verte » sur les autoroutes urbaines, réservée au covoiturage, transports en commun et véhicules électriques ; le renforcement des mesures de pollution à l’intérieur des écoles, ou encore la prise en compte des recommandations de l’OMS. Pour le Réseau action climat (RAC) et le WWF France, qui ont participé à l’élaboration de la cartographie francilienne, « l’exposition des personnes jeunes et sensibles à la pollution de l’air en Ile-de-France devrait convaincre les maires de toutes les communes concernées de concrétiser sans plus attendre le projet d’extension de la zone à faibles émissions à la zone intra-A86 ». Une pétition a été lancée afin d’encourager les maires à « protéger les enfants de la pollution de l’air ».

Capture d'écran / DR
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  [Vidéo] L'après-coronavirus sera-t-il écologique ?
Le gouvernement a annoncé plusieurs pistes de déconfinement en France, qui doit débuter le 11 mai. Les associations environnementales appellent à ne pas oublier le climat lors de la sortie de crise.
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Nicolas Cailloux, directeur Europe du groupe Forsee Power
Alors que débute la deuxième phase du déconfinement, les entreprises et acteurs de l'environnement organisent la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Nicolas Cailloux, directeur général Europe du groupe Forsee Power.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Arrêté du 29 mai 2020 portant nomination au cabinet du ministre auprès de la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, chargé de la ville et du logement Lire
Arrêté du 29 mai 2020 portant nomination au conseil d'administration de l'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement Lire
Arrêté du 27 mai 2020 modifiant l'arrêté du 17 mars 1978 modifié relatif au classement des communes par zones géographiques Lire
Arrêté du 20 mai 2020 portant modification de l'arrêté du 23 novembre 1987 relatif à la sécurité des navires (division 227) Lire
Arrêté du 27 mai 2020 modifiant l'arrêté du 20 décembre 2005 portant institution d'une régie de recettes et d'une régie d'avances auprès de la direction de la sécurité de l'aviation civile Sud (budget annexe) Lire
Arrêté du 2 juin 2020 portant délégation de signature de marchés publics Lire
Arrêté du 2 juin 2020 relatif à la délivrance d'agréments pour la formation préalable à l'obtention de l'attestation spéciale passagers Lire
Décision du 2 juin 2020 portant délégation de signature (direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature) Lire
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Qualité de l'air intérieur : attention aux concentrations de polluants après rénovation
Qualité de l'air intérieur : attention aux concentrations de polluants après rénovation
Une étude de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) et de la Haute école d'ingénierie et d'architecture de Fribourg (HEIA-FR), attire l'attention sur la surveillance de la qualité de l'air intérieur.
Déconfinement : l’association Respire dépose un référé liberté pour l’ouverture des parcs en zone rouge
Déconfinement : l’association Respire dépose un référé liberté pour l’ouverture des parcs en zone rouge
L’association Respire a déposé, ce lundi 25 mai, un référé-liberté devant le Conseil d’Etat, pour la réouverture des parcs et jardins en zone rouge.
L'Ineris et Copernicus publient un outil pour visualiser les effets du confinement sur la pollution de l'air
L'Ineris et Copernicus publient un outil pour visualiser les effets du confinement sur la pollution de l'air
L'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) et Copernicus, publient une version européenne de l'outil permettant de visualiser quotidiennement les effets du confinement sur la pollution atmosphérique.
Incendie de Lubrizol : une enquête de Rouen Respire collecte les premières données sur l’impact sanitaire
Incendie de Lubrizol : une enquête de Rouen Respire collecte les premières données sur l’impact sanitaire
L’association Rouen Respire publie ce mardi 19 mai, les résultats d’une enquête menée suite à l’incendie de Lubrizol et de Normandie Logistique le 26 septembre 2019.
Les ONG réclament des conditions au sauvetage des compagnies aériennes
Les ONG réclament des conditions au sauvetage des compagnies aériennes
Alors que le Gouvernement français vient d’annoncer ses premières mesures de soutien aux compagnies aériennes, la société civile se mobilise internationalement pour poser des conditions au sauvetage du secteur.
[Tribune] Confinement et chute de la pollution de l'air : est-il temps d'en tirer des leçons ?
[Tribune] Confinement et chute de la pollution de l'air : est-il temps d'en tirer des leçons ?
Cette semaine, François Gatineau, consultant expert mobilité et énergie pour la société de conseil, formation et ingénierie, Mobileese, revient sur les conséquences déjà visibles du confinement des Hommes sur l'environnement. Il dresse un portrait de ce que pourrait être le monde d'après-Covid-19, plus durable et plus résilient.
Syngenta et Amoéba en partenariat pour tester une solution de biocontrôle
Amoéba, acteur du traitement du risque microbiologique dans les secteurs de l'eau, et l'entreprise Syngenta, ont lancé une phase de recherche ciblée dans les produits de biocontrôle.
Tous les articles POLLUTIONS
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
4 Juin 2020
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
Amorce, le e-colloque Eau
11 Juin 2020
Amorce, le e-colloque Eau
Confs'Amiante Bâti
25 Juin 2020
Confs'Amiante Bâti
+ d'événements
Emploi
- Technicien Maintenance H/F
- Autre H/F
- Jardinier / Jardinière paysagiste
- CHEF DE QUART F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.