Accès abonnés Voir nos offres
Menu

POLLUTIONS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

Le fabricant de produits d'entretien Rainett certifié par l'éco-label Air Intérieur Contrôlé

Partager :
Le fabricant de produits d'entretien Rainett certifié par l'éco-label Air Intérieur Contrôlé
Par Anthony Laurent, le 23 mai 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Pollutions
Désireuse de limiter au maximum les impacts sanitaires de ses nettoyants ménagers, la marque Rainett vient d’annoncer avoir obtenu l’éco-label Air Intérieur Contrôlé, l’un des plus stricts actuellement en vigueur. Une préoccupation qui rejoint celle des Français, de plus en plus inquiets au sujet de la qualité de l’air intérieur de leur logement.

Le fabricant franco-allemand de nettoyants ménagers « écologiques » Rainett a annoncé, par la voix de son Directeur général France & Benelux, Benoît Renauld, être « la première marque à faire certifier l’ensemble de sa gamme de produits par le label Air Intérieur Contrôlé », délivré par le cabinet indépendant belge Air Label. Suivant les critères « très stricts » – fondés sur 119 normes et recommandations nationales et internationales – sur lesquels s’appuie le cabinet pour délivrer son éco-label, Rainett obtient pour tous ces produits la note A+ ou A.

La démarche « innovante et inédite » de la « marque à la grenouille » doit permettre de « faire bouger notre industrie, de l’engager dans la bonne direction », pour reprendre les termes de Benoît Renauld. « Il s’agit également d’informer les consommateurs de la façon le plus transparente possible sur l’innocuité des formules de nos produits », poursuit le responsable. Caractérisée et quantifiée par un laboratoire agréé Cofrac pour le compte d’Air Label, la nocivité par inhalations des émissions des produits d’entretien fait l’objet d’un « score » (de A+ à C) – à l’instar du NutriScore – rendu visible sur les emballages. Cette certification, créée début 2018, fait aujourd’hui son entrée en France.

« Notre santé dépend de notre environnement »

Des études scientifiques récentes ont démontré que la pollution de l’air intérieur est en moyenne 8 fois plus élevée que celle de l’air extérieur. En cause ? Les nettoyants ménagers, dont certains composants chimiques (COV et HAP) sont fortement émissifs, irritants et corrosifs, leur inhalation pouvant avoir un impact immédiat sur la santé humaine (allergies, asthmes, etc.). « Notre santé dépend de notre environnement », rappelle Alain Collomb, médecin généraliste et membre de l’Association Santé Environnement France (ASEF), qui indique que « pas moins de 900 substances chimiques sont présentes quotidiennement dans nos habitations. » Selon certaines études, 79 % d’entre elles seraient ainsi toxiques.

Un état de fait dont se préoccupent les Français. Selon une enquête de l’Ademe, intitulée « Les Français et l’environnement » et publiée en novembre 2018, 45 % d’entre eux déclarent être inquiets au sujet de la qualité de l’air de leur logement et 48 % sur leur lieu de travail. En outre, ils sont 27 % à confesser avoir ressenti (ou témoin chez leurs proches) de gênes liés à la qualité de l’air intérieur. « Un syndrôme, connu depuis les années 1970 au moins, que la communauté scientifique appelle l’hypersensibilité chimique ou encore le syndrôme d’intolérance aux odeurs chimiques (SIOC) », précise Alain Collomb. Et le médecin d’ajouter : « Sur les 100.000 susbstances chimiques en circulation en Europe, les effets de seulement 3.000 d’entre elles sont connues. Et si ces effets s’avèrent nocifs, les substances concernées ne sont pas forcément retirées du marché ! »
Retrouvez toute l'information pollutions dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV se jette à l'eau !

Nous sommes fiers de vous présenter notre toute nouvelle émission, Environnement TV ! Dans ce premier numéro spécial vacances, Anthony Laurent nous emmène à Marseille, 8ème port le plus pollué d’Europe. Direction la commune de Plouha (Côtes-d’Armor), qui vient d’obtenir le Pavillon bleu, avec Eva Gomez. Enfin, Agnès Breton pousse son "coup de gueule" en fin d’émission.
À lire également
Amiante : après le non-lieu, la pollution perdure autour de Condé-sur-Noireau
Amiante : après le non-lieu, la pollution perdure autour de Condé-sur-Noireau
Les juges d’instruction du pôle judiciaire de santé publique ont rendu, le 16 juillet dernier, un non-lieu dans le dossier de l’exposition à l’amiante du personnel de l’usine de Ferodo-Valeo, à Condé-sur-Noireau.
Plus d’un Français sur trois jette ses déchets sur l’autoroute
Plus d’un Français sur trois jette ses déchets sur l’autoroute
Plus d’un français sur trois jette ses déchets sur l’autoroute.
La circulation différenciée devient automatique en cas de pic de pollution
La circulation différenciée devient automatique en cas de pic de pollution
Alors qu’un épisode caniculaire frappe la France et que 53 départements sont en vigilance orange, le ministre de la transition écologique, François de Rugy et la ministre en charge des transports, Elisabeth Borne, ont lancé un nouveau dispositif d’encadrement de la circulation en cas de pic de pollution.
Eiffage mise sur le bas carbone avec Sekoya
Le groupe de construction et de concession français vient de lancer en partenariat avec Impulse Partners, Sekoya.
Pollution : les bateaux de croisière font des ravages
Pollution : les bateaux de croisière font des ravages
L’ONG Transport&Environment a mesuré la quantité d’oxydes de soufre émis par les paquebots de croisière faisant escale dans les ports européens.
[Tribune] La pollution des navires dans le Port d’Ajaccio, ce n’est pas ma conception de l’économie bleue !
[Tribune] La pollution des navires dans le Port d’Ajaccio, ce n’est pas ma conception de l’économie bleue !
Cette semaine, le maire d'Ajaccio Laurent Marcangeli fait savoir son inquiétude au sujet de la pollution des navires dans le port de sa ville.
La zone à faibles émissions de la métropole du Grand Paris est lancée
La zone à faibles émissions de la métropole du Grand Paris est lancée
A partir du 1er juillet, les véhicules Crit'air 5 ne pourront plus circuler dans 47 communes de la métropole du Grand Paris.
Tous les articles POLLUTIONS
Appels d'offres
En partenariat avec
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Recycking Aktiv
5 Septembre 2019
Recycking Aktiv
Matexpo 2019
11 Septembre 2019
Matexpo 2019
Les Confs Amiante Marseille
12 Septembre 2019
Les Confs Amiante Marseille
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- commercial junior flexible hydraulique H/F
- Apprenti(e) Technicien(ne) Traitement des Eaux H/F
- Jardinier / Jardinière d'espaces verts
- chef de projet Sites et Sols Pollués en région parisienne F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.