Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Des résidus de néonicotinoïdes persistent et menacent les abeilles

Des résidus de néonicotinoïdes persistent et menacent les abeilles
Par E.G, le 27 novembre 2019.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Des chercheurs du CNRS, de l’Inra et de l’Institut de l’abeille publient ce mercredi 27 novembre les résultats d’une étude qui prouve que malgré le moratoire de l’Union européenne sur les pesticides néonicotinoïdes, des résidus persistent.

« Trois années sur cinq, jusqu’à 12 % des parcelles présentaient une contamination pouvant entraîner la mort de 50 % des abeilles et bourdons les visitant », conclut une étude menée par des chercheurs du CNRS, de l’Inra et de l’Institut de l’abeille (Itsap) sur 291 parcelles de colza d’hiver entre 2014 et 2018.

En 2013, un moratoire de l’Union européenne a imposé des restrictions à l’usage de trois pesticides néonicotinoïdes : la clothianidine, l’imidaclopride et le thiaméthoxame. « Moratoire complété depuis septembre 2018 par une interdiction totale sur toutes les cultures extérieures en France », ajoutent les chercheurs. Ces derniers viennent de prouver que malgré tout, des résidus de ces pesticides restent détectables dans le nectar de colza de 48 % des parcelles étudiées, mettant en danger la survie des abeilles et bourdons. « L’imidaclopride en particulier a été détecté chaque année (entre 2014 et 2018), au total dans 43 % des échantillons analysés (48 % des parcelles), sans tendance à la baisse au cours des années mais avec une forte variation inter-annuelle », précisent le CNRS, l’Inra et l’Itsap. Les niveaux de résidus retrouvés dépendent du sol et augmentent avec les précipitations « mais ne semblent pas directement liés à la proximité spatiale ou temporelle de cultures potentiellement traitées », précisent les résultats de l’étude.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Pour les scientifiques, ces résultats « confortent l’idée que les résidus d’imidaclopride persistent et se diffusent dans l’environnement, pouvant de retrouver dans le nectar du colza, bien que cette culture ne soit elle-même plus traitée par ces produits depuis 2013 ».

DR
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
[Tribune] L’immense défi de la taxe carbone aux frontières : relancer l’industrie européenne tout en participant à la transition environnementale
[Tribune] L’immense défi de la taxe carbone aux frontières : relancer l’industrie européenne tout en participant à la transition environnementale
Matthieu Toret, avocat spécialiste en fiscalité environnementale et énergétique, revient sur les modalités de mise en place d’un ‘’droit de douane vert’’ au sein de l’Union européenne. « Ce mécanisme d’ajustement carbone aux frontières devrait permettre de réduire l'écart de compétitivité », explique-t-il.
SAP vise la neutralité carbone d'ici 2023
SAP vise la neutralité carbone d'ici 2023
L’entreprise allemande SAP, spécialisée dans la vente des systèmes de gestion et de maintenance, a annoncé l'atteinte de son objectif de réduction d’émissions de gaz à effet de serre en 2020.
Tout savoir sur : la réglementation sur les perturbateurs endocriniens
Tout savoir sur : la réglementation sur les perturbateurs endocriniens
Le droit est-il à la hauteur des enjeux concernant les perturbateurs endocriniens ? Comment faire évoluer la réglementation pour la mettre en adéquation avec les enjeux de santé publique ? Comment le droit peut-il réorienter les recherches scientifiques en la matière ? Eléments de réponse avec Joanna Peltzman, associée en Droit de la Santé et Droit de l’Environnement au cabinet DS Avocats.
Lancement d'un service de surveillance des conditions de santé et confort dans les bâtiments
Lancement d'un service de surveillance des conditions de santé et confort dans les bâtiments
Entre pollution de l'air intérieur et les problèmes de température, les bâtiments peuvent jouer un rôle essentiel dans la santé des occupants. Pour améliorer la qualité de l’air et le confort thermique, G-ON, société de conseil et d'ingénierie en développement durable, propose son offre G-ON Life.
Un service pour maîtriser le bilan carbone « exploitation » des immeubles
Un service pour maîtriser le bilan carbone « exploitation » des immeubles
La société Aveltys, spécialisée dans l'exploitation performancielle des immeubles tertiaires, lance la Garantie carbone. Celle-ci vise à diminuer les émissions de gaz à effet de serre par des préconisations d’exploitation soumises au maître d’ouvrage.
L'industrie chimique s'engage à réduire ses émissions de 26 % à l’horizon 2030
L'industrie chimique s'engage à réduire ses émissions de 26 % à l’horizon 2030
La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, la ministre déléguée à l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, et le Comité Stratégique de Filière Chimie-Matériaux ont annoncé la publication de la feuille de route de décarbonation de la filière Chimie. Objectif : une réduction des émissions de 26 % d’ici 2030, par rapport à 2015.
L’achèvement des travaux de dépollution de la friche industrielle de Petroplus
L’achèvement des travaux de dépollution de la friche industrielle de Petroplus
Valgo, l’entreprise française spécialiste dans la remédiation et la revitalisation de sites industriels, annonce la fin de l’étape de dépollution du site de l’ancienne raffinerie de Petroplus, en Seine-Maritime, et son passage à l’étape d’aménagement.
Tous les articles POLLUTIONS
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.