Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

France : - 44% de pesticides vendus en 2019, après une forte hausse l'année d'avant

France : - 44% de pesticides vendus en 2019, après une forte hausse l'année d'avant
Par Environnement Magazine avec AFP, le 1er juillet 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Les ventes de pesticides ont reculé en France de 44% en volume en 2019, après l’envolée des ventes intervenue en 2018 (+18%), a annoncé ce mardi 30 juin le gouvernement.
   
Les quantités vendues de glyphosate, désherbant controversé, « diminuent de 35% (-3.358 tonnes) entre 2018 et 2019 après avoir augmenté de 11% (+999 tonnes) entre 2017 et 2018 », ont précisé les ministères de la transition écologique et de l’agriculture dans un communiqué conjoint.
   
Le gouvernement français avait promis fin 2017 que cette molécule serait interdite « dans ses principaux usages » dans un délai de trois ans, sans attendre les cinq ans décidés au niveau européen. « Ces évolutions à la baisse compensent totalement l’augmentation des ventes en 2018, intervenue juste avant la hausse de la redevance pour pollution diffuse intervenue au 1er janvier 2019 », a indiqué le gouvernement dans son communiqué.

- 50% de ventes pour les produits CMR

Selon ces « données provisoires », les quantités totales de substances actives vendues en usages agricoles, hors produits de biocontrôle, ont diminué de 44% entre 2018 et 2019 (-28.078 tonnes), après avoir augmenté de 18% entre 2017 et 2018 (+11.870 tonnes), a indiqué le gouvernement, qui estime que ces résultats « permettent de constater les premiers effets des mesures engagées (...) depuis 2018 afin de réduire l’utilisation des produits phytosanitaires ». Concernant les quantités de produits vendus considérés comme les plus préoccupants, dits CMR (cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques), elles ont diminué « de plus de 50% en 2019 par rapport à 2018 », a précisé le gouvernement.
   
A l’inverse, la part relative des produits de biocontrôle, alternatives aux pesticides chimiques, « continue à augmenter, ce qui illustre une substitution progressive et continue des substances les plus dangereuses par ces produits », ont affirmé les autorités.

Après les échecs des plans Ecophyto 1 et 2 : un Ecophyto 2+
   
La Cour des Comptes avait épinglé le 4 février dernier la politique de réduction des pesticides agricoles menée par l’Etat, laquelle avait donné jusque là des résultats très en deçà des objectifs en 2018, malgré un budget considérable, de quelque 400 millions d’euros (dont 71 millions prélevés sur la redevance pour pollutions diffuses).

Depuis le Grenelle de l’environnement fin 2007, qui avait fixé un objectif de réduction de 50% de l’usage des pesticides de synthèse en 10 ans, les deux plans successifs mis en oeuvre, Ecophyto 1 et 2, ont abouti à des échecs. En avril, le gouvernement a donc tenté pour la troisième fois de désintoxiquer l’agriculture des excès de la chimie en lançant un plan Ecophyto 2+.
Amazone / DR
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
La « Valgorisation » à la conquête du marché canadien
La « Valgorisation » à la conquête du marché canadien
Valgo, entreprise française spécialiste dans la réhabilitation de friches polluées, s’installe au Canada et s’associe à la société On Demoli Inc., l’un des leaders québécois des travaux de démolition et de désamiantage.
Une surveillance « pérenne » des pesticides dans l’air ambiant
Une surveillance « pérenne » des pesticides dans l’air ambiant
Atmo France qui fédère les associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA), et l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) ont mis en place un suivi annuel de 75 pesticides dans l'air extérieur en métropole et en outre-mer. Les premières données seront accessibles en été 2022.
Vinci Airports annonce le premier puits carbone forestier autour de l'aéroport Lyon-Saint Exupéry
Vinci Airports annonce le premier puits carbone forestier autour de l'aéroport Lyon-Saint Exupéry
Vinci Airports a présenté son programme de reboisement réalisé en collaboration avec l’Office national des forêts (ONF) et le département du Rhône. Celui-ci est destiné à absorber les émissions résiduelles des aéroports de Lyon-Saint Exupéry et Lyon-Bron.
Grand Paris : la zone à faibles émissions s’étend aux véhicules Crit'Air 4
Grand Paris : la zone à faibles émissions s’étend aux véhicules Crit'Air 4
La deuxième étape de la zone à faibles émissions (ZFE) de la Métropole du Grand Paris est en vigueur depuis le 1er juin 2021. La restriction de circuler est étendue aux véhicules Crit’Air 4 au sein des communes situées à l’intérieur du périmètre de l’autoroute A86. Mais les professionnels touchés par la crise économique pourront bénéficier de dérogations de l’application.
Une carte interactive pour vérifier la qualité de l'air dans sa commune
Une carte interactive pour vérifier la qualité de l'air dans sa commune
La fédération des associations de surveillance de la qualité de l'air, Atmo France, a mis en place une carte interactive en ligne qui permet de visualiser l’indice de la qualité de l’air dans chaque commune française.
Le gouvernement déploie 75 millions d'euros pour les solutions de gestion des déchets radioactifs
Le gouvernement déploie 75 millions d'euros pour les solutions de gestion des déchets radioactifs
Le ministère de la Transition écologique, le ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance et le Secrétariat général pour l’investissement, ont lancé un appel à projets pour l’innovation dans la gestion des déchets radioactifs. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 1er mars 2022.
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Du caniveau au fleuve, et du fleuve à la mer, nos déchets urbains finissent bien souvent dans l'océan.
Tous les articles POLLUTIONS
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.