Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

POLLUTIONS
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Avis d'expert | « Lutte contre la pollution plastique des océans, un combat avant tout local »

Avis d'expert | « Lutte contre la pollution plastique des océans, un combat avant tout local »
Crédit : DR
Par Julie Bertout, Responsable technique et R&D pour O2D Environnement, le 8 juin 2022.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La pollution plastique des océans est un enjeu crucial des politiques de lutte contre le réchauffement climatique et cause majeure de l’effondrement de la biodiversité. À l’occasion de la journée des Océans célébrée le 08 juin, Julie Bertout, Responsable technique et R&D pour O2D Environnement, évoque la nécessité de trouver « des solutions avant tout locales ».

A la clôture du One Ocean Summit qui s’est tenu à Brest du 09 au 11 février dernier, plus de 100 pays se sont engagés « à œuvrer collectivement, rapidement et concrètement pour mettre un point d’arrêt à la dégradation de l’océan ». Une prise de conscience globalisée devient en effet vitale : notre océan se réchauffe, s’acidifie, s’élève et souffre par-dessus tout d’une pollution plastique grandissante. Un constat renforcé par le dernier rapport alarmant du GIEC, publié fin février, qui rappelle que la pollution plastique contribue au réchauffement climatique mais aussi à l’effondrement majeur de la biodiversité.

Alors que l’on estime que chaque année environ 9 millions de tonnes de déchets plastiques se retrouvent dans l’océan, comment endiguer ce fléau ? Autre donnée effrayante : 6,9 milliards de tonnes de déchets plastiques auraient été produits depuis 2015, dont presque 80% sont aujourd’hui en décharge ou abandonnés dans la nature. Existe-t-il des solutions pour capter ces plastiques, dont 40% n’ont été utilisés qu’une seule fois avant d’être jetés ?
 
Julie Bertout, Responsable technique et R&D pour O2D Environnement. Crédit : DR

Nouvelles utilisations aux polymères existants

Aujourd’hui, une écrasante majorité des plastiques jetés dans l’environnement sont des emballages ménagers à usage unique dont très peu bénéficient de filières de recyclage au niveau européen. Chez O2D Environnement [1], nous pensons qu’il est possible au niveau européen, en faisant collaborer les mondes scientifique et industriel, de trouver des nouveaux usages à ces déchets tout en atténuant les conséquences du réchauffement climatique. Il ne s’agit en effet plus de simplement consommer moins de plastique vierge, mais de trouver de nouvelles utilisations aux polymères existants avant qu’ils ne deviennent des déchets flottants dans l’océan.

L’opinion publique mondiale, via les médias, découvre avec stupeur depuis quelques années des photos de mammifères marins emprisonnés dans divers sacs plastiques, filets de bouteilles, ou bouteilles d’eau. Un constat qui n’a fait que se renforcer à l’arrivée des déchets issus de la pandémie Covid, les masques et gants jonchant le fond de la mer Méditerranée dès l’été 2020. Les réseaux sociaux à l’appui, des phénomènes comme le #Trashtagchallenge ont permis le début d’une action plus poussée des citoyens via le nettoyage de zones naturelles engluées sous les déchets un peu partout dans le monde. Néanmoins, il faut trouver des solutions pour traiter le problème à la source et capter les déchets avant que ceux-ci ne soient abandonnés dans la nature, et donc quasiment impossibles à recycler ou à réutiliser.

Valoriser des déchets plastiques

Un exemple de solution est la dalle TTE, dont nous avons participé au développement aux côtés de plusieurs pays européens, un éco-matériau fabriqué à partir de déchets ménagers normalement destinés à l’incinération ou à l’enfouissement. De tels matériaux permettent de valoriser des déchets plastiques pour créer une nouvelle matière, qui elle-même servira au façonnage de produits à forte valeur environnementale totalement recyclables et réutilisables. Soulignons un point important : lutter contre la pollution plastique des océans, c’est y récupérer le plus de déchets possible avant qu’ils n’impactent ses écosystèmes mais c’est aussi éviter au maximum que de nouveaux polymères y soient relâchés en concevant des produits plus durables. Néanmoins, l’AIE (Agence Internationale de l’Énergie) projette actuellement une production mondiale annuelle de 600 millions de tonnes de plastique d’ici 2050, dont l’écrasante majorité à usage unique.

Face à l’étendue du problème, il est plus que jamais nécessaire pour les pays de collaborer en impliquant un maximum de leurs parties prenantes - en France, cela se matérialise notamment par l’entraide européenne. Le plastique est un combat commun qui implique de gros investissements matériels, financiers et humains pour son traitement, son recyclage et sa réutilisation (installations déchets, systèmes de collecte,...). De tels efforts peuvent être parfois difficiles à entreprendre pour un seul pays ou entreprise. Grâce à une collaboration étroite avec l’Allemagne qui collecte les déchets plastiques utilisés pour les dalles TTE auprès de ses ménages via le système DUAL, il a ainsi été possible de revaloriser plus de 15 000 tonnes d’emballages plastiques au sein de l’UE en 2021 dont un tiers sur le territoire français seul.

Cette forte dimension européenne a révélé son importance en 2018 lorsque la Chine a modifié son cahier des charges d’import de déchets plastiques afin d’exclure la très grande majorité des exportations des pays occidentaux dont le G7. Beaucoup d’autres pays asiatiques avaient alors suivi le mouvement, comme la Malaisie ou la Thaïlande, afin de mettre un terme à leur statut de “poubelle du monde”. Cette crise des débouchés pour les matières plastiques jetables souligne le manque cruel d’organisation des pays occidentaux, et donc, la nécessité de trouver des solutions avant tout locales. En 2022, à l’aune d’une pénurie des matières premières, il est d’autant plus fondamental de travailler sur la souveraineté de nos systèmes de production, de consommation mais aussi de gestion des déchets.

Réinventer nos modes de consommation

Nous avons tous vu le prix de notre plein d’essence dangereusement augmenter récemment. Au-delà des questions politiques sous-jacentes à cette problématique, soulignons que c’est aussi parce que le pétrole se raréfie. Cette ressource fossile existe en stock limité sur notre planète, et pourtant c’est une substance vitale aujourd’hui à nos modes de vie et la matière première utilisée pour fabriquer le plastique. En surexploitant l’ensemble des ressources naturelles (dont les fossiles) à notre disposition, nous nous rapprochons toujours plus vite du Jour du Dépassement, date à laquelle l’humanité a déjà consommé les ressources que la nature peut renouveler en un an. Recycler et réutiliser l’existant, notamment quand celui-ci est fabriqué à partir de matières non-renouvelables, c’est contribuer à une gestion plus durable et à une utilisation rationnelle des ressources terrestres, un des ODD à l’agenda 2030, rappelons-le.

Ainsi, il est nécessaire de réinventer globalement nos modes de consommation et de production. La vision de beaucoup d’entreprises comme la nôtre, mais aussi de plus en plus de citoyens à travers le monde, est qu’il faut révolutionner notre modèle, sortir du paradigme linéaire pour entrer dans l’économie circulaire. Nous ne nous débarrasserons pas de la pollution plastique, et donc de son impact sur l’océan et sur le réchauffement climatique, sans volonté de se libérer du tout jetable. La circularité, c’est prendre en compte tout le cycle de vie du plastique, de sa production à sa réutilisation. Pour mettre en place des mesures au niveau mondial et s’attaquer au cœur du problème plastique, l’ONU a lancé début mars l’élaboration d’un traité international juridiquement contraignant. Son objectif ? Éliminer purement et simplement la pollution plastique de l’environnement.
 
1 L’entreprise accompagne depuis 2004 des collectivités et des entreprises sur des projets d’aménagements de sols perméables.
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Sartrouville abrite la plus grande ferme bioponique de France
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
N° 1795
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement par voie de PACTE pour l'accès au corps des agents d'exploitation des travaux publics de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 9 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture et fixant le nombre de postes offerts pour le recrutement sans concours d'adjoints administratifs des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires Lire
Arrêté du 2 juin 2022 fixant le coefficient de proportionnalité pour la contribution tarifaire sur les prestations de transport et de distribution de gaz naturel Lire
Arrêté du 3 juin 2022 autorisant au titre de l'année 2023 l'ouverture de l'examen professionnel d'accès au grade de chargé d'études documentaires principal du corps interministériel des chargés d'études documentaires Lire
Arrêté du 31 mai 2022 portant nomination au cabinet du ministre de l'agriculture et de la souveraineté alimentaire Lire
Arrêté du 23 mai 2022 suspendant pour l'année 2022 l'application de l'arrêté du 26 mars 2004 relatif au report de la date de broyage et de fauchage de la jachère de tous terrains à usage agricole Lire
Décret n° 2022-809 du 14 mai 2022 relatif à l'aide à l'acquisition ou à la location de taxis peu polluants accessibles en fauteuil roulant Lire
Arrêté du 12 mai 2022 portant création de comités sociaux d'administration et de formations spécialisées à la direction générale de l'aviation civile et à l'Ecole nationale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 11 avril 2022 portant approbation du plan de gestion des risques d'inondation du bassin Artois-Picardie Lire
Arrêté du 11 mai 2022 portant création d'une commission administrative paritaire compétente à l'égard des agents exerçant des fonctions d'encadrement supérieur et de direction au ministère chargé de la transition écologique, au ministère chargé de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales et au ministère chargé de la mer Lire
Arrêté du 10 mai 2022 portant agrément du laboratoire de l'usine de Parentis-en-Born de la Société CHEMVIRON pour effectuer le classement du charbon actif (N° ONU 1362) en vue de leur transport maritime en colis Lire
Décret n° 2022-795 du 9 mai 2022 relatif à la prise en charge bonifiée par le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité des coûts de raccordement associés à l'ajout de certains équipements électriques d'utilisateurs raccordés en basse tension Lire
Décret n° 2022-794 du 5 mai 2022 mettant fin à l'inscription de sites inscrits au titre de l'article L. 341-1 du code de l'environnement, en raison de leur état de dégradation irréversible ou de leur couverture par une autre mesure de protection de niveau au moins équivalent, en application de l'article L. 341-1-2 du même code Lire
Arrêté du 5 mai 2022 portant nomination d'un directeur régional adjoint de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Nouvelle-Aquitaine) Lire
Arrêté du 3 mai 2022 modifiant l'arrêté du 24 octobre 2012 relatif à l'exploitation de services de transport aérien par la société Air France Lire
Décret n° 2022-780 du 4 mai 2022 relatif à l'audit énergétique mentionné à l'article L. 126-28-1 du code de la construction et de l'habitation Lire
Arrêté du 30 avril 2022 accordant la prolongation du permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures conventionnels liquides ou gazeux, dit « permis de Leudon-en-Brie » (Marne et Seine-et-Marne), à la société Vermilion Moraine SAS Lire
Arrêté du 29 avril 2022 autorisant au titre de l'année 2022 l'ouverture d'un recrutement sans concours d'adjoints techniques des administrations de l'Etat au ministère de la transition écologique Lire
Décret n° 2022-750 du 29 avril 2022 établissant la liste des communes dont l'action en matière d'urbanisme et la politique d'aménagement doivent être adaptées aux phénomènes hydrosédimentaires entraînant l'érosion du littoral Lire
Décret n° 2022-749 du 29 avril 2022 modifiant le décret n° 2021-153 du 12 février 2021 instaurant une aide en faveur des investissements relatifs aux installations de recharge rapide pour véhicules électriques sur les grands axes routiers Lire
À lire également
Dossier 1 | L’Ineris renforce son expertise sur l’urgence et le post-accidentel
Dossier 1 | L’Ineris renforce son expertise sur l’urgence et le post-accidentel
La cellule d’appui aux situations d’urgence de l’Ineris a été mobilisée dans le cadre de l’incendie de Rouen pour estimer la gravité du risque industriel et modéliser l’impact du panache de fumée. L’accident a également déclenché un travail pour faire évoluer certains outils et en créer de nouveaux.
Le label Intairieur certifie les bâtiments tertiaires neufs
Le label Intairieur certifie les bâtiments tertiaires neufs
Après avoir lancé en 2021 une version destinée à la maison individuelle isolée, le label « Intairieur » pour la qualité de l’air intérieur étend son champ de contrôle aux bâtiments tertiaires neufs.
Le captage du carbone à l'épreuve du terrain
Le captage du carbone à l'épreuve du terrain
Le consortium du projet sino-européen Cheers a franchi une étape importante en démarrant la construction d'une unité de démonstration devant permettre de tester la combustion en boucle chimique pour capter le dioxyde de carbone rejeté par les industries les plus polluantes.
Un démonstrateur pour décarboner la logistique urbaine
Un démonstrateur pour décarboner la logistique urbaine
A Marseille, une borne de recharge alimentée par une ombrière solaire est en cours d’expérimentation. L’objectif de ce test en conditions réelles ? Développer la mobilité électrique pour le transport de marchandises en milieu urbain.
Deux-roues motorisés : le Conseil d’Etat tranche pour l'application anticipée du contrôle technique  
Deux-roues motorisés : le Conseil d’Etat tranche pour l'application anticipée du contrôle technique  
Après le référé-suspension déposé en octobre dernier par les associations Respire, Ras le Scoot et Paris Sans Voiture, le Conseil d’État ordonne au gouvernement d’appliquer le contrôle technique des deux-roues motorisés d’ici le 1er octobre 2022.  
Dossier/2 | Enrichir la prévision de la qualité de l’air grâce aux données satellitaires
Dossier/2 | Enrichir la prévision de la qualité de l’air grâce aux données satellitaires
L’Ineris qui gère depuis 2003 la plateforme nationale de prévision de la qualité de l’air Prev’air cherche à optimiser les modèles de prévision grâce à l’apport des nouveaux flux de données fournis par les micro-capteurs et les satellites.
Dossier/3 | Veolia veille sur l’air des écoles
Dossier/3 | Veolia veille sur l’air des écoles
Depuis 2019, le groupe s’est engagé sur une nouvelle offre pour surveiller et améliorer la qualité de l’air intérieur. Dans le contexte épidémique actuel, il la propose notamment aux écoles pour assurer le renouvellement d’air dans les classes.
Tous les articles POLLUTIONS
En partenariat avec
Événements
Carrefour des Gestions Locales de l'Eau
29 Juin 2022
Forum Zéro Carbone Bordeaux
30 Juin 2022
Rencontre Ecotech® finances
6 Juillet 2022
+ d'événements
Emploi
- Technicien de Maintenance lourde H/F
- Agent d'exploitation Assainissement H/F
- Animateur/Animatrice en Hygiène Sécurité Environnement -HSE-
- Responsable d'Unité Autonome de Production (h/f), Tarbes F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.