POLLUTIONS
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Avis d'expert | « Lutte contre la pollution plastique des océans, un combat avant tout local »

Avis d'expert | « Lutte contre la pollution plastique des océans, un combat avant tout local »
Crédit : DR
Par Julie Bertout, Responsable technique et R&D pour O2D Environnement, le 8 juin 2022.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La pollution plastique des océans est un enjeu crucial des politiques de lutte contre le réchauffement climatique et cause majeure de l’effondrement de la biodiversité. À l’occasion de la journée des Océans célébrée le 08 juin, Julie Bertout, Responsable technique et R&D pour O2D Environnement, évoque la nécessité de trouver « des solutions avant tout locales ».

A la clôture du One Ocean Summit qui s’est tenu à Brest du 09 au 11 février dernier, plus de 100 pays se sont engagés « à œuvrer collectivement, rapidement et concrètement pour mettre un point d’arrêt à la dégradation de l’océan ». Une prise de conscience globalisée devient en effet vitale : notre océan se réchauffe, s’acidifie, s’élève et souffre par-dessus tout d’une pollution plastique grandissante. Un constat renforcé par le dernier rapport alarmant du GIEC, publié fin février, qui rappelle que la pollution plastique contribue au réchauffement climatique mais aussi à l’effondrement majeur de la biodiversité.

Alors que l’on estime que chaque année environ 9 millions de tonnes de déchets plastiques se retrouvent dans l’océan, comment endiguer ce fléau ? Autre donnée effrayante : 6,9 milliards de tonnes de déchets plastiques auraient été produits depuis 2015, dont presque 80% sont aujourd’hui en décharge ou abandonnés dans la nature. Existe-t-il des solutions pour capter ces plastiques, dont 40% n’ont été utilisés qu’une seule fois avant d’être jetés ?
 
Julie Bertout, Responsable technique et R&D pour O2D Environnement. Crédit : DR

Nouvelles utilisations aux polymères existants

Aujourd’hui, une écrasante majorité des plastiques jetés dans l’environnement sont des emballages ménagers à usage unique dont très peu bénéficient de filières de recyclage au niveau européen. Chez O2D Environnement [1], nous pensons qu’il est possible au niveau européen, en faisant collaborer les mondes scientifique et industriel, de trouver des nouveaux usages à ces déchets tout en atténuant les conséquences du réchauffement climatique. Il ne s’agit en effet plus de simplement consommer moins de plastique vierge, mais de trouver de nouvelles utilisations aux polymères existants avant qu’ils ne deviennent des déchets flottants dans l’océan.

L’opinion publique mondiale, via les médias, découvre avec stupeur depuis quelques années des photos de mammifères marins emprisonnés dans divers sacs plastiques, filets de bouteilles, ou bouteilles d’eau. Un constat qui n’a fait que se renforcer à l’arrivée des déchets issus de la pandémie Covid, les masques et gants jonchant le fond de la mer Méditerranée dès l’été 2020. Les réseaux sociaux à l’appui, des phénomènes comme le #Trashtagchallenge ont permis le début d’une action plus poussée des citoyens via le nettoyage de zones naturelles engluées sous les déchets un peu partout dans le monde. Néanmoins, il faut trouver des solutions pour traiter le problème à la source et capter les déchets avant que ceux-ci ne soient abandonnés dans la nature, et donc quasiment impossibles à recycler ou à réutiliser.

Valoriser des déchets plastiques

Un exemple de solution est la dalle TTE, dont nous avons participé au développement aux côtés de plusieurs pays européens, un éco-matériau fabriqué à partir de déchets ménagers normalement destinés à l’incinération ou à l’enfouissement. De tels matériaux permettent de valoriser des déchets plastiques pour créer une nouvelle matière, qui elle-même servira au façonnage de produits à forte valeur environnementale totalement recyclables et réutilisables. Soulignons un point important : lutter contre la pollution plastique des océans, c’est y récupérer le plus de déchets possible avant qu’ils n’impactent ses écosystèmes mais c’est aussi éviter au maximum que de nouveaux polymères y soient relâchés en concevant des produits plus durables. Néanmoins, l’AIE (Agence Internationale de l’Énergie) projette actuellement une production mondiale annuelle de 600 millions de tonnes de plastique d’ici 2050, dont l’écrasante majorité à usage unique.

Face à l’étendue du problème, il est plus que jamais nécessaire pour les pays de collaborer en impliquant un maximum de leurs parties prenantes - en France, cela se matérialise notamment par l’entraide européenne. Le plastique est un combat commun qui implique de gros investissements matériels, financiers et humains pour son traitement, son recyclage et sa réutilisation (installations déchets, systèmes de collecte,...). De tels efforts peuvent être parfois difficiles à entreprendre pour un seul pays ou entreprise. Grâce à une collaboration étroite avec l’Allemagne qui collecte les déchets plastiques utilisés pour les dalles TTE auprès de ses ménages via le système DUAL, il a ainsi été possible de revaloriser plus de 15 000 tonnes d’emballages plastiques au sein de l’UE en 2021 dont un tiers sur le territoire français seul.

Cette forte dimension européenne a révélé son importance en 2018 lorsque la Chine a modifié son cahier des charges d’import de déchets plastiques afin d’exclure la très grande majorité des exportations des pays occidentaux dont le G7. Beaucoup d’autres pays asiatiques avaient alors suivi le mouvement, comme la Malaisie ou la Thaïlande, afin de mettre un terme à leur statut de “poubelle du monde”. Cette crise des débouchés pour les matières plastiques jetables souligne le manque cruel d’organisation des pays occidentaux, et donc, la nécessité de trouver des solutions avant tout locales. En 2022, à l’aune d’une pénurie des matières premières, il est d’autant plus fondamental de travailler sur la souveraineté de nos systèmes de production, de consommation mais aussi de gestion des déchets.

Réinventer nos modes de consommation

Nous avons tous vu le prix de notre plein d’essence dangereusement augmenter récemment. Au-delà des questions politiques sous-jacentes à cette problématique, soulignons que c’est aussi parce que le pétrole se raréfie. Cette ressource fossile existe en stock limité sur notre planète, et pourtant c’est une substance vitale aujourd’hui à nos modes de vie et la matière première utilisée pour fabriquer le plastique. En surexploitant l’ensemble des ressources naturelles (dont les fossiles) à notre disposition, nous nous rapprochons toujours plus vite du Jour du Dépassement, date à laquelle l’humanité a déjà consommé les ressources que la nature peut renouveler en un an. Recycler et réutiliser l’existant, notamment quand celui-ci est fabriqué à partir de matières non-renouvelables, c’est contribuer à une gestion plus durable et à une utilisation rationnelle des ressources terrestres, un des ODD à l’agenda 2030, rappelons-le.

Ainsi, il est nécessaire de réinventer globalement nos modes de consommation et de production. La vision de beaucoup d’entreprises comme la nôtre, mais aussi de plus en plus de citoyens à travers le monde, est qu’il faut révolutionner notre modèle, sortir du paradigme linéaire pour entrer dans l’économie circulaire. Nous ne nous débarrasserons pas de la pollution plastique, et donc de son impact sur l’océan et sur le réchauffement climatique, sans volonté de se libérer du tout jetable. La circularité, c’est prendre en compte tout le cycle de vie du plastique, de sa production à sa réutilisation. Pour mettre en place des mesures au niveau mondial et s’attaquer au cœur du problème plastique, l’ONU a lancé début mars l’élaboration d’un traité international juridiquement contraignant. Son objectif ? Éliminer purement et simplement la pollution plastique de l’environnement.
 
1 L’entreprise accompagne depuis 2004 des collectivités et des entreprises sur des projets d’aménagements de sols perméables.
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Un atelier vélo éducatif et solidaire en Mayenne
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Juillet 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Décret n° 2022-1240 du 19 septembre 2022 relatif au comité social d'administration de l'Agence nationale de la cohésion des territoires Lire
Décision du 15 septembre 2022 portant délégation de signature (direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature) Lire
Arrêté du 15 septembre 2022 fixant le nombre et la répartition géographique des postes offerts au titre de l'année 2022 aux concours externe et interne pour le recrutement d'agents d'exploitation principaux des travaux publics de l'Etat, branche « Voies navigables et ports maritimes » Lire
Décision du 12 septembre 2022 portant délégation de signature (secrétariat général) Lire
Décret n° 2022-1217 du 7 septembre 2022 modifiant le décret n° 48-1881 du 10 décembre 1948 déterminant les prix de base au mètre carré des locaux d'habitation ou à usage professionnel Lire
Arrêté du 31 août 2022 fixant les exigences et recommandations en matière de certification de conformité des graines pour oisellerie Lire
Arrêté du 30 août 2022 portant organisation et règlement intérieur de l'inspection générale de l'environnement et du développement durable Lire
Arrêté du 26 août 2022 autorisant à titre expérimental dans le département des Landes l'emploi de chevrotines pour le tir du sanglier, en battues collectives, et pour la période se terminant le 31 mai 2023 Lire
Arrêté du 26 août 2022 portant nomination au cabinet de la secrétaire d'État auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargée de l'écologie Lire
Arrêté du 26 août 2022 portant nomination au cabinet de la secrétaire d'État auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargée de la ruralité Lire
Arrêté du 26 août 2022 portant nomination au cabinet de la secrétaire d'État auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, chargée de l'écologie Lire
Arrêté du 24 août 2022 désignant l'opération de restructuration liée aux transferts des missions d'instruction et de contrôle des mesures non surfaciques de la politique agricole commune et des missions Natura 2000 exclusivement terrestres ouvrant droit aux dispositifs indemnitaires d'accompagnement des agents et aux dispositifs de ressources humaines Lire
Décret n° 2022-1168 du 22 août 2022 modifiant le décret n° 2022-423 du 25 mars 2022 relatif à l'aide exceptionnelle à l'acquisition de carburants Lire
Décret n° 2022-1168 du 22 août 2022 modifiant le décret n° 2022-423 du 25 mars 2022 relatif à l'aide exceptionnelle à l'acquisition de carburants Lire
Décret n° 2022-1167 du 22 août 2022 modifiant le décret n° 2022-765 du 2 mai 2022 fixant la liste des collectivités et groupements de collectivités territoriales participant à l'expérimentation d'un dispositif interdisant la distribution d'imprimés publicitaires non adressés en l'absence d'une mention expresse et visible sur la boîte aux lettres ou le réceptacle du courrier (« Oui Pub ») Lire
Décret n° 2022-1166 du 22 août 2022 portant création du régime indemnitaire des personnels enseignants-chercheurs des établissements d'enseignement supérieur agricole relevant du ministre chargé de l'agriculture Lire
Arrêté du 19 août 2022 portant création de l'option « conducteur de machines agricoles » du brevet professionnel et fixant les conditions de délivrance Lire
Décret du 17 août 2022 portant nomination du président du conseil d'administration de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France - M. CASTEX (Jean) Lire
Arrêté du 4 août 2022 suspendant la chasse de la tourterelle des bois en France métropolitaine pour la saison 2022-2023 Lire
Arrêté du 15 juillet 2022 portant homologation de la décision n° 2022-DC-0729 de l'Autorité de sûreté nucléaire du 15 juillet 2022 fixant, de manière temporaire, de nouvelles limites de rejets thermiques applicables aux réacteurs de la centrale nucléaire du Bugey (INB n° 78 et n° 89) Lire
À lire également
Corinne Lalo : « On est en train de détruire le vivant »
Corinne Lalo : « On est en train de détruire le vivant »
Dans son livre « Le Grand désordre hormonal, tout ce qui nous empoisonne à notre insu » (Le Cherche-Midi), la journaliste Corinne Lalo tire la sonnette d'alarme sur la contamination généralisée aux produits chimiques et aux perturbateurs endocriniens, à l'instar de la biologiste américaine Rachel Carson 60 ans plus tôt. Rencontre.
La concentration de PM2.5 dans une classe diminue de 44 % avec des purificateurs d’air
La concentration de PM2.5 dans une classe diminue de 44 % avec des purificateurs d’air
D'après une expérimentation menée par l’association Respire et le fabricant Teqoya dans une école à Saint-Ouen-sur-Seine (Île-de-France), l’indice PM2.5 mesuré dans une salle de classe sans purificateurs d'air dépasse le seuil recommandé par l'OMS.
Dossier/1 | Chasse aux gaz à émissions de serre et aux polluants
Dossier/1 | Chasse aux gaz à émissions de serre et aux polluants
Pour réduire les gaz à effet de serre, mais aussi les polluants tels que les oxydes d’azote et de soufre émis par les bateaux qui les fréquentent, les ports misent sur des carburants alternatifs, tels que le GNL, mais également sur des solutions basées sur un vecteur énergétique qui fait beaucoup parler de lui : l’hydrogène vert.
Qualité de l’air : l'Île-de-France explore de nouvelles solutions pour ses stations souterraines
Qualité de l’air : l'Île-de-France explore de nouvelles solutions pour ses stations souterraines
La Région relance son dispositif « Innovons pour l’air de nos stations » pour identifier de nouvelles technologies destinées à améliorer la qualité de l'air dans les espaces ferroviaires souterrains. Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 02 novembre.
Des aires de lavage souples pliables pour lutter contre les pollutions diffuses
Des aires de lavage souples pliables pour lutter contre les pollutions diffuses
La société Difope, basée à Campbon, en Loire-Atlantique, propose une large gamme d’aires de lavage avec rétention souples pliables, de 1 875 à 35 000 litres, avec possibilité de fabrication rapide sur mesure.
Tribune | « Réduction de la pollution numérique : contrainte ou opportunité ? »
Tribune | « Réduction de la pollution numérique : contrainte ou opportunité ? »
Un ordinateur avec tous ses composants électroniques peut paraître inoffensif au premier abord, mais « aujourd’hui il est clair que le monde du numérique contribue bel et bien au réchauffement de notre planète », commente Khaled Jaffal, consultant chez Square Management.
Tous les articles POLLUTIONS
En partenariat avec
Événements
30 ans de l'UPDS
11 Octobre 2022
E-vitrines de l’innovation IDF Aménagement durable
18 Octobre 2022
5ème édition du Salon du Littoral et des Enjeux méditerranéens
18 Octobre 2022
+ d'événements
Emploi
- Chargé d'études CVC H/F
- Stage - Ingénieur Projet
- Chef d'équipe paysagiste
- Attaché de Maintenance Industrielle F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.