Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

REP : quatre naissances et un semi-enterrement

Partager :
REP : quatre naissances et un semi-enterrement
Par Laurence Madoui, le 17 janvier 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
La prochaine loi sur l’économie circulaire créera quatre nouvelles filières à responsabilité élargie du producteur (jouets, articles de sport et de loisirs, de bricolage et jardin, mégots), dont les cahiers des charges sont attendus en 2020. Celle sur les déchets du BTP n’est pas encore actée. Et celle intervenant depuis 2012 sur les déchets dangereux des ménages se trouve à l’arrêt, l’éco-organisme venant de cesser unilatéralement leur reprise en déchèterie.

Non seulement de nouvelles filières à responsabilité élargie du producteur (REP) sont en gestation, mais la future loi sur l’économie circulaire soumettra tous les éco-organismes à des objectifs contraignants - et donc à pénalités éventuelles. « La majorité des filières ne respecte pas les objectifs de collecte et de recyclage, pointe Nicolas Garnier, délégué général d’Amorce. Jusqu’alors, les éco-organismes veillaient avant tout à minimiser la contribution versée par les metteurs en marché, pas à maximiser la performance environnementale ».

Désormais comptable des résultats, Citeo devra se préoccuper de la recyclabilité des emballages ménagers, se réjouit le responsable de l’association de collectivités et de professionnels. « Sur les seuls emballages recyclables, les collectivités atteignent l’objectif de 75 % de recyclage. Mais le taux tombe à 68 % sur le gisement global, du fait des emballages qui ne se recyclent pas : l’enjeu se situe bien chez l’éco-organisme. »

Des REP en préfiguration

Le projet de loi, qui doit être présenté le 17 janvier au Conseil national de la transition écologique, prévoit la création de REP pour financer la fin de vie :

- des jouets, soit 1,1 kg/an/habitant d’articles mis au rebut, selon l’Ademe. « 94 % des jouets ayant déjà servi sont donnés, revendus ou conservés par les ménages, signale Martial Doumerc, responsable sécurité, qualité et environnement à la Fédération des industries du jouet-puériculture. Est-il vraiment nécessaire de détourner ce flux ? »
- des articles de bricolage et de jardin, soit 15 kg/an/hab. et 5 % des déchets ménagers, selon l’Ademe.
- des articles de sport et de loisirs (2,5 millions d’unités pesant 300.000 tonnes commercialisées en 2017).

Sur ces trois filières, l’Ademe mène une étude de préfiguration, dont les résultats sont attendus en mars. Par anticipation du projet de directive sur les plastiques à usage unique, le projet de loi instaure une REP sur les mégots, qui financera le nettoyage des voies publiques. Le texte doit par ailleurs rapatrier dans le giron des REP les produits vendus en ligne.

Et une en décomposition

Sur les déchets diffus spécifiques, Eco-DDS a signifié aux collectivités, le 11 janvier dernier, la suspension de leur retrait en déchèterie. Où il incite pourtant les ménages à rapporter les produits phytosanitaires, dans une campagne publicitaire déployée à contretemps.

Il est vrai que, depuis début 2019, l’organisme n’est plus agréé : il n’a pas souscrit au nouveau cahier des charges de l’Etat (2019-2024) qui rehaussait les objectifs de collecte, les déclinait par régions et instaurait une écomodulation. Il revient dès lors aux adhérents d’Eco-DDS1 d’assumer en direct la collecte et le traitement des déchets chimiques. Amorce conseille aux collectivités de maintenir l’accueil des DDS et de faire constater par huissier la carence du service d’enlèvement en déchèterie. Les metteurs en marché feront dès lors l’objet d’un référé auprès du tribunal de grande instance, en vue d’astreintes journalières.


1 : 31 fabricants et 17 distributeurs dont Auchan, Bricorama, Carrefour, Castorama, Casino, Cora, Leroy-Merlin, M. Bricolage, Système U
Crédit : Ademe / DR
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
[ PARTENARIAT ] Intégrer durablement les eaux de pluie dans l'aménagement du territoire
Voilà ce que DOUAISIS AGGLO met en œuvre depuis plus de 25 ans. Riche de cette expérience, le territoire tire aujourd’hui de multiples bénéfices de cette politique volontariste et efficace. Il est donc logique que Douai accueille, les 5 et 6 juin prochains, les Assises nationales de la gestion durable des eaux pluviales.
En partenariat avec
À lire également
Déchets de chantiers : Hesus lève 10 millions d'euros
Déchets de chantiers : Hesus lève 10 millions d'euros
L'entreprise Hesus, spécialiste de la valorisation des terres et matériaux de chantiers, vient d'annoncer une levée de fonds de 10 millions d'euros auprès de Paris Fonds Vert, de Suez Ventures et de Construction Venture.
Federec publie une cartographie des points de collecte du verre plat bâtiment
Federec publie une cartographie des points de collecte du verre plat bâtiment
La Fédération professionnelle des entreprises du recyclage (Federec) a publié ce jeudi 11 avril, une cartographie des points de collecte et de regroupement de verre plat bâtiment.
La première usine agroalimentaire « zéro plastique et zéro déchet polluant » verra le jour dans le Vaucluse
La première usine agroalimentaire « zéro plastique et zéro déchet polluant » verra le jour dans le Vaucluse
Désireuse d’être une entreprise vertueuse sur le plan environnemental, la société vauclusienne Juste Bio, distributeur en vrac bio de fruits, graines et légumineuses, a décidé de ne plus émettre, dès le 1er janvier 2020, le moindre emballage polluant.
La REP sur les filets de pêche, une amorce de solution aux pollutions marines par le plastique
La REP sur les filets de pêche, une amorce de solution aux pollutions marines par le plastique
Certes, décontaminer le milieu marin passera d’abord par la collecte et le traitement des déchets et des eaux usées.
Indra Automobile Recycling se prépare à l'arrivée des voitures électriques hors d'usage
Indra Automobile Recycling se prépare à l'arrivée des voitures électriques hors d'usage
Le spécialiste du recyclage automobile, Indra Automobile Recycling, voit son activité croître régulièrement depuis une dizaine d'années, rationalisation de ses process industriels oblige.
Agrément d’EcoDDS : le CNR dénonce « un arrière-goût d’inachevé »
Agrément d’EcoDDS : le CNR dénonce « un arrière-goût d’inachevé »
Depuis le 11 mars dernier, l’éco-organisme EcoDDS est à nouveau agréé par le ministère de la transition écologique et solidaire, pour une durée de six ans.
Un premier éco-organisme agréé pour la déconstruction des bateaux de plaisance
Un premier éco-organisme agréé pour la déconstruction des bateaux de plaisance
L'association pour la plaisance éco-responsable a été agréée le 2 mars dernier par le ministère de la transition écologique et solidaire, comme éco-organisme de la filière des déchets issus de bateaux de plaisance ou de sport.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Construmat
14 Mai 2019
Construmat
TAP 2019
15 Mai 2019
TAP 2019
Les Confs Amiante Bordeaux
16 Mai 2019
Les Confs Amiante Bordeaux
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Poseur de stores et rideaux (H/F) - Anglet (64)
- Opérateur(trice) Gestion des Reseaux H/F
- Jardinier / Jardinière
- Chargé(e) Etudes Construction F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.