Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

[Tribune] #Trashtag Challenge, le nouveau phénomène « égologique »

Partager :
[Tribune] #Trashtag Challenge, le nouveau phénomène « égologique »
Par Émilien Jussiaume-Millet, consultant pour le cabinet de conseil Groupe Square, le 18 mars 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
Cette semaine, à l’occasion de la journée mondiale du recyclage, Émilien Jussiaume-Millet, consultant pour le cabinet de conseil Groupe Square, revient sur le #Trashtag challenge. Ce challenge lancé sur les réseaux sociaux afin de nettoyer des lieux publics. S’il estime ce phénomène "d’utile" et "encourageant", il se demande néanmoins si "ces élans populaires sont réellement des preuves de conscience écologique", ou plutôt "une énième preuve de narcissime des internautes". 

Enfin un défi intelligent !

Il faut l’admettre, il s’agit du challenge le plus utile (et le moins stupide) de ces dernières années ! Après le Bottle Flip Challenge (lancer une bouteille d’eau et faire en sorte qu’elle retombe droite), le Tide Pods Challenge (l’ingestion de capsules de lessive, ayant par ailleurs causé la mort de plusieurs adolescents), ou plus récemment le 10 Years Challenge (comparer deux photos de soi à 10 ans d’intervalles), nous assistons dorénavant à un essor de publications visant à accomplir le #Trashtag challenge. Le but ? Trouver un lieu public plein de détritus, et le nettoyer tout en présentant ses efforts sur la toile. Au travers de deux uniques photos, un ou plusieurs individus mettent en avant le nettoyage d’un lieu (parc, forêt, plage, …) à l’origine rempli de déchets, en affichant l’état du domaine avant et après leur labeur.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Ce challenge, initié en 2015 sur Facebook mais sans grand succès, et revenu à l’ordre du jour début mars, est devenu viral en à peine quelques jours (plus de 300.000 partages sur le réseau social au pouce bleu, malgré un post supprimé rapidement). A partir de là, beaucoup ont eux aussi commencé à nettoyer des zones polluées par l’activité humaine, et partagé cette expérience avec leurs réseaux.

La propension que prend ce challenge est très encourageante. Avec seulement un paquet de sacs poubelles et quelques heures devant soi (et une certaine influence Web, admettons-le), on arrive à générer un impact supplémentaire sur l’environnement, domaine pour lequel une grande partie de la population mondiale ne semble pas s’intéresser. Il s’agit d’un réel bond en avant dans les efforts nécessaires afin de rendre plus saine notre trop fragile planète bleue. A noter que, selon un récent rapport de l’ONU, la pollution cause un quart des morts et des maladies dans le monde … Si nous nous rapportons au niveau national, la France contiendrait près de 63.000 tonnes de déchets sauvages à nettoyer, soit l’équivalent de six tours Eiffel.

Néanmoins, ces élans populaires sont-ils réellement des preuves de conscience écologique ?

Se poser la question est légitime : nous trouvons-nous face à un effet de mode ? Ou à une véritable sensibilisation de la population ? Les challenges des dernières années peuvent être pris en exemple : après quelques mois de forte popularité (malgré leur futilité et/ou dangerosité), ces phénomènes ont lentement sombré dans l’oubli, une fois les « exploits » des intéressés publiés sur la toile, afin de combler un narcissisme, un besoin d’attention.

Dans la configuration actuelle, deux types d’individus peuvent être dissociés : les internautes dont la manœuvre ne servira qu’à récolter des commentaires, mais aussi les écologistes confirmés, qui utilisent cette nouvelle tendance afin de toucher un maximum de personnes. Dans les deux cas, le résultat sera identique : une parcelle polluée sera nettoyée. Et si ce défi prend davantage d’ampleur, nous pouvons espérer qu’il fasse naître parmi les contributeurs un intérêt pour la cause écologique.

La tendance virale du #Trashtag challenge est un déclencheur suffisamment impactant pour motiver les internautes, reste à savoir pendant combien de temps. Est-ce que les volontaires s’investissent afin d’agir pour l’environnement, ou est-ce un moyen de satisfaire leur égo via les réactions de leurs réseaux ? L’association d’un challenge avec une cause juste peut nous laisser imaginer que ce mouvement perdure longuement, néanmoins cette pensée ressemble davantage à une illusion qu’à une conviction. Mais qui sait, la conscience collective pourra peut-être détrôner le nombrilisme individuel… Rendez-vous dans quelques mois pour le bilan !

Émilien Jussiaume-Millet, consultant pour le cabinet de conseil Groupe Square / DR
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
[ PARTENARIAT ] Intégrer durablement les eaux de pluie dans l'aménagement du territoire
Voilà ce que DOUAISIS AGGLO met en œuvre depuis plus de 25 ans. Riche de cette expérience, le territoire tire aujourd’hui de multiples bénéfices de cette politique volontariste et efficace. Il est donc logique que Douai accueille, les 5 et 6 juin prochains, les Assises nationales de la gestion durable des eaux pluviales.
En partenariat avec
À lire également
Tomra lance une solution de tri des plastiques à double capteur
Tomra lance une solution de tri des plastiques à double capteur
Tomra Sorting Recycling annonce la sortie d’Innosort Flake, une machine dotée d’une technologie de tri à double capteur, associant des caméras RVB et des capteurs NIR à très haute précision, pour séparer les paillettes de plastiques.
Agrément d’EcoDDS : le CNR dénonce « un arrière-goût d’inachevé »
Agrément d’EcoDDS : le CNR dénonce « un arrière-goût d’inachevé »
Depuis le 11 mars dernier, l’éco-organisme EcoDDS est à nouveau agréé par le ministère de la transition écologique et solidaire, pour une durée de six ans.
Trois questions à Christèle Chancrin, fondatrice du cabinet e3conseil
Trois questions à Christèle Chancrin, fondatrice du cabinet e3conseil
La filière à responsabilité élargie du producteur (REP), envisagée par le gouvernement, n’est pas forcément la solution idéale pour bien gérer les mégots : la collecte séparée de ces déchets dangereux est justifiée mais leur recyclage improbable, estime Christèle Chancrin.
Ile-de-France : première session 2019 de l'appel à projets sur l'économie circulaire et les déchets
Ile-de-France : première session 2019 de l'appel à projets sur l'économie circulaire et les déchets
Ce mardi 19 mars, la direction régionale Ile-de-France de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) lance la première session 2019 de son appel à projets « Economie circulaire et déchets en Ile-de-France ».
La CNDP lance un débat public sur la gestion des déchets nucléaires
La CNDP lance un débat public sur la gestion des déchets nucléaires
La Commission nationale du débat public (CNDP) vient de lancer une grande concertation concernant le cinquième Plan national de gestion des matières et déchets radioactifs 2019-2021.
Carbios produit les premières bouteilles en PET issu à 100% du recyclage de déchets plastiques
Carbios produit les premières bouteilles en PET issu à 100% du recyclage de déchets plastiques
Carbios a annoncé le 27 février, avoir produit ses premières bouteilles en PET à partir de déchets de plastiques 100% biorecyclés.
La REP sur les filets de pêche, une amorce de solution aux pollutions marines par le plastique
La REP sur les filets de pêche, une amorce de solution aux pollutions marines par le plastique
Certes, décontaminer le milieu marin passera d’abord par la collecte et le traitement des déchets et des eaux usées.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Construmat
14 Mai 2019
Construmat
TAP 2019
15 Mai 2019
TAP 2019
Les Confs Amiante Bordeaux
16 Mai 2019
Les Confs Amiante Bordeaux
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Alternant Adjoint Chef d'Atelier H/F
- Conseiller Clientèle H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- SUPERVISEUR PIPING MÉTALLURGIE CONFIRMÉ F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.