Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

Déchets du tourisme : Paris part de loin

Partager :
Déchets du tourisme : Paris part de loin
Par Laurence Madoui, le 17 mai 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
Championne du monde du tourisme, la France ne l’est pas encore dans la gestion des quelque cinq millions de tonnes de déchets qui en sont issus. En Ile-de-France, on en est plus à identifier les bonnes pratiques qu’à déployer des stratégies, d’après la rencontre technique organisée le 16 mai par l’Observatoire régional des déchets.

Avec 50 millions de visiteurs par an, le tourisme est la « première industrie à Paris », selon le programme local de prévention des déchets ménagers. Pourtant, la problématique des déchets liés à cette activité reste aux frontières du document. Même constat sur le site de l’Office de tourisme et des congrès de Paris : la page consacrée au « tourisme durable » met en avant la mobilité douce, les espaces verts, l’éco-consommation et les hébergements engagés dans une démarche de développement durable. Pas les consignes de tri applicables dans la capitale.

Des Parisiens mauvais en anglais

C’est par le biais des syndicats professionnels du tourisme qu’est diffusée la version anglaise du guide du tri à Paris. Un outil essentiel aux visiteurs étrangers, souligne Maxime Kayadjanian, chef de projet Europe à l’Observatoire régional des déchets d’Ile-de-France (Ordif) : « Les touristes sont très bien intentionnés vis-à-vis du tri. Dans les faits, ils le pratiquent moins que sur leur lieu de vie, par manque d’information sur les consignes. »

La ville met en avant les 467 sites signataires (contre 150 fin 2014) de la Charte pour l’hébergement durable lancée mi-2012 qui agissent, notamment, sur la réduction et le tri des déchets. Elle a aussi renforcé les moyens de collecte sur les espaces attractifs (berges de la Seine et canaux, Champs de Mars, Trocadéro, Montmartre). Depuis l’automne 2018, sont expérimentées une quarantaine de poubelles compactantes fonctionnant à l’énergie solaire, sur trois sites très fréquentés (boulevards Haussmann, place de la République, gare de l’Est). Une opération retenue dans le cadre de l’édition 2017 du budget participatif.

L’événementiel pour doper l’usuel ?

Les JO vont stimuler l’offre de solutions dans le domaine de l’événementiel. L’association des Canaux envisage de monter « un consortium » d’acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS), de « taille critique » pour se mesurer « aux grands groupes qui vont préempter le marché », indique Christophe Divy, directeur du projet ESS 2024. En matière de gestion des déchets de restauration, la COP21 de fin 2015 avait fourni un tremplin à Moulinot, autre représentant de l’ESS. L’entreprise a depuis été retenue, aux côtés de Derichebourg, pour collecter et valoriser les biodéchets ménagers de six arrondissements parisiens, à partir de 2021.

Le Syctom, qui traite les 2,3 millions de tonnes de déchets de l’agglomération parisienne, est actionnaire depuis deux ans de la Semardel, société d’économie mixte de l’Essonne intervenant sur le tournoi de Roland-Garros. En 2018, 525 tonnes y ont été triées en 17 flux et valorisées à 65 % sous forme d’énergie (électricité, biogaz) et 35 % sous forme de matière (matière première secondaire, compost, combustible solide de récupération). La Fédération française de tennis réserve toutefois les fontaines à eau aux sportifs et aux personnels. 215.000 bouteilles d’eau ont donc été vendues sur le stade l’an dernier. Le monde de l’ESS invite à y récupérer les balles de tennis (plus de 66.000 utilisées en 2017).
Le tri des déchets obligatoire à Roland Garros / Crédit : Semardel
Retrouvez toute l'information "recyclage & Récupération" dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
Rechercher dans nos articles
  Environnement TV à la cime des arbres

Ne perdez pas une minute, Environnement TV est en ligne !
+ de vidéos Environnement TV
Les plus lus
Economie circulaire : quand les sédiments s’y collent
Economie circulaire : quand les sédiments s’y collent
Autrefois matière première, avant de basculer dans la catégorie déchet, les sédiments veulent retrouver leur statut de ressource. Ces dépôts de matières s’accumulant dans les ports et les voies navigables causent bien des difficultés aux gestionnaires maritimes et fluviaux. Alors que les coûts d’enfouissement augmentent de façon exponentielle, ces matières lourdes, difficiles à transporter, peuvent espérer une voie de sortie. Des initiatives émergent, notamment dans les domaines des éco-matériaux, de l’aménagement, de l’agriculture, et du génie civil.
« L’incendie de l’usine Lubrizol est emblématique des limites d’une gestion de crise exclusivement pilotée par l’État »
« L’incendie de l’usine Lubrizol est emblématique des limites d’une gestion de crise exclusivement pilotée par l’État »
Le 26 septembre dernier, un spectaculaire incendie s'est déclaré dans l'usine rouennaise du fabricant de produits chimiques Lubrizol. Très vite, la prise en charge de l'accident par les autorités publiques a été mise en cause. De nombreux habitants, associations et élus ont contesté l'intervention et le discours de l’État dans la gestion de la crise. Décryptage avec Olivier Borraz, directeur de recherche au CNRS et spécialiste des risques.
Trois questions à : Nicolas Soret, président de la commission déchets de l'AMF
Dépôts sauvages : Suez et Point.P déploient un dispositif de collecte des déchets de chantiers
Picogen : de l’énergie renouvelable pour la gestion des réseaux d’eau potable
À lire également
Graf atteint 100% de matières recyclées dans la fabrication de récupérateurs d'eau
La société de fabrication de réservoirs, cuves et citernes pour la récupération d'eau de pluie, et de systèmes d'épurations et d'infiltration, Graf, annonce avoir atteint 100% de matières recyclées pour ses récupérateurs et composteurs de jardin.
Une campagne pour donner une deuxième vie aux textiles et chaussures
Une campagne pour donner une deuxième vie aux textiles et chaussures
L'éco-organisme Eco TLC lance ce jeudi 3 octobre, avec 66 marques, une campagne intitulée « Réparons, réutilisons, recyclons », pour favoriser la deuxième vie des textiles d'habillement, linge de maison et chaussures.
La fusion entre Eco-systèmes et Récylum se rebaptise Ecosystem
La fusion entre Eco-systèmes et Récylum se rebaptise Ecosystem
Ce vendredi 11 octobre, la société ESR issue de la fusion des éco-organismes Eco-systèmes et Récylum, se rebaptise Ecosystem.
Hors Paris, l’Ile-de-France présente des coûts de gestion des déchets conformes à la moyenne nationale
Hors Paris, l’Ile-de-France présente des coûts de gestion des déchets conformes à la moyenne nationale
Même facture, même quadrature des coûts : avec une dépense par habitant comparable à la moyenne du territoire, l’Ile-de-France doit maximiser la valorisation pour ne pas subir la hausse de fiscalité sur l’enfouissement et l’incinération.
Risques et métiers des déchets : Amorce et Sofaxis renouvellent leur partenariat
Risques et métiers des déchets : Amorce et Sofaxis renouvellent leur partenariat
Ce jeudi 26 septembre, l’association de collectivités territoriales Amorce et Sofaxis, société du groupe Relyens, renouvellent leur partenariat pour la prévention des risques dans les métiers de la gestion des déchets.
Dépôts sauvages : Suez et Point.P déploient un dispositif de collecte des déchets de chantiers
Dépôts sauvages : Suez et Point.P déploient un dispositif de collecte des déchets de chantiers
Ce mercredi 16 octobre, Suez et Point.P annoncent s'associer pour simplifier la reprise des déchets de chantiers grâce à un nouveau service de collecte.
Ile-de-France : le Syctom et GRTgaz en partenariat pour la valorisation des déchets ménagers
Ile-de-France : le Syctom et GRTgaz en partenariat pour la valorisation des déchets ménagers
Le Syctom et GRTgaz vont coopérer afin d'optimiser la valorisation des déchets d'Ile-de-France en gaz renouvelable.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
En partenariat avec
Accès au kiosque
Événements
Batimat
4 Novembre 2019
Batimat
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
13 Novembre 2019
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
Solutrans
19 Novembre 2019
Solutrans
+ d'événements
Emploi
- Technicien de maintenance H/F
- Chef de Projet - Facturation et Recouvrement H/F
- Technicien / Technicienne en Hygiène, Sécurité, Environnement industriel -HSE-
- Contrôleur de Gestion Industrielle F/H
+ d’offres
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.