Accès abonnés Voir nos offres
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS

Déchets du tourisme : Paris part de loin

Partager :
Déchets du tourisme : Paris part de loin
Par Laurence Madoui, le 17 mai 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
Championne du monde du tourisme, la France ne l’est pas encore dans la gestion des quelque cinq millions de tonnes de déchets qui en sont issus. En Ile-de-France, on en est plus à identifier les bonnes pratiques qu’à déployer des stratégies, d’après la rencontre technique organisée le 16 mai par l’Observatoire régional des déchets.

Avec 50 millions de visiteurs par an, le tourisme est la « première industrie à Paris », selon le programme local de prévention des déchets ménagers. Pourtant, la problématique des déchets liés à cette activité reste aux frontières du document. Même constat sur le site de l’Office de tourisme et des congrès de Paris : la page consacrée au « tourisme durable » met en avant la mobilité douce, les espaces verts, l’éco-consommation et les hébergements engagés dans une démarche de développement durable. Pas les consignes de tri applicables dans la capitale.

Des Parisiens mauvais en anglais

C’est par le biais des syndicats professionnels du tourisme qu’est diffusée la version anglaise du guide du tri à Paris. Un outil essentiel aux visiteurs étrangers, souligne Maxime Kayadjanian, chef de projet Europe à l’Observatoire régional des déchets d’Ile-de-France (Ordif) : « Les touristes sont très bien intentionnés vis-à-vis du tri. Dans les faits, ils le pratiquent moins que sur leur lieu de vie, par manque d’information sur les consignes. »

La ville met en avant les 467 sites signataires (contre 150 fin 2014) de la Charte pour l’hébergement durable lancée mi-2012 qui agissent, notamment, sur la réduction et le tri des déchets. Elle a aussi renforcé les moyens de collecte sur les espaces attractifs (berges de la Seine et canaux, Champs de Mars, Trocadéro, Montmartre). Depuis l’automne 2018, sont expérimentées une quarantaine de poubelles compactantes fonctionnant à l’énergie solaire, sur trois sites très fréquentés (boulevards Haussmann, place de la République, gare de l’Est). Une opération retenue dans le cadre de l’édition 2017 du budget participatif.

L’événementiel pour doper l’usuel ?

Les JO vont stimuler l’offre de solutions dans le domaine de l’événementiel. L’association des Canaux envisage de monter « un consortium » d’acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS), de « taille critique » pour se mesurer « aux grands groupes qui vont préempter le marché », indique Christophe Divy, directeur du projet ESS 2024. En matière de gestion des déchets de restauration, la COP21 de fin 2015 avait fourni un tremplin à Moulinot, autre représentant de l’ESS. L’entreprise a depuis été retenue, aux côtés de Derichebourg, pour collecter et valoriser les biodéchets ménagers de six arrondissements parisiens, à partir de 2021.

Le Syctom, qui traite les 2,3 millions de tonnes de déchets de l’agglomération parisienne, est actionnaire depuis deux ans de la Semardel, société d’économie mixte de l’Essonne intervenant sur le tournoi de Roland-Garros. En 2018, 525 tonnes y ont été triées en 17 flux et valorisées à 65 % sous forme d’énergie (électricité, biogaz) et 35 % sous forme de matière (matière première secondaire, compost, combustible solide de récupération). La Fédération française de tennis réserve toutefois les fontaines à eau aux sportifs et aux personnels. 215.000 bouteilles d’eau ont donc été vendues sur le stade l’an dernier. Le monde de l’ESS invite à y récupérer les balles de tennis (plus de 66.000 utilisées en 2017).
Le tri des déchets obligatoire à Roland Garros / Crédit : Semardel
Retrouvez toute l'information recyclage & Récupération dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Environnement TV se jette à l'eau !

Nous sommes fiers de vous présenter notre toute nouvelle émission, Environnement TV ! Dans ce premier numéro spécial vacances, Anthony Laurent nous emmène à Marseille, 8ème port le plus pollué d’Europe. Direction la commune de Plouha (Côtes-d’Armor), qui vient d’obtenir le Pavillon bleu, avec Eva Gomez. Enfin, Agnès Breton pousse son "coup de gueule" en fin d’émission.
À lire également
Le plastique recyclé s’emballe
Le plastique recyclé s’emballe
Parmi les déchets les plus difficilement recyclables figure le plastique.
14 projets lauréats pour l’appel à manifestations d’intérêt sur la collecte innovante
Ce lundi 15 juillet, le ministère de la transition écologique et solidaire, l’Ademe et Citeo, ont dévoilé les 14 lauréats de l’appel à manifestations d’intérêt « collecte innovante », lancé en janvier dernier.
Emballage : le carton prêt à remplacer un cinquième des plastiques, selon DS Smith
Emballage : le carton prêt à remplacer un cinquième des plastiques, selon DS Smith
Le carton pourrait rapidement se substituer au plastique pour 1,5 million de tonnes d’emballages à l’échelle européenne, d’après une étude du papetier britannique DS Smith.
Des billettes d'aluminium recyclé à 75 %
Des billettes d'aluminium recyclé à 75 %
Alors que la production mondiale d’aluminium est responsable à elle seule de 3 % des émissions de gaz à effet de serre, soit 1,2 milliards de tonnes CO2, le groupe norvégien Hydro, qui possède les marques de menuiseries Technal et Wicona, entend diminuer son empreinte carbone dans ses usines de production d’aluminium.
Des résultats « plus que significatifs » pour la traçabilité des données de collectes des déchets automobiles
Des résultats « plus que significatifs » pour la traçabilité des données de collectes des déchets automobiles
L’entreprise AutoEco vient de fêter les 10 ans de la Charte de traçabilité des données de collectes des déchets automobiles.
Une solution tri optique qui voit loin
Une solution tri optique qui voit loin
Le centre de tri Paprec trivalo Côte d’Azur, situé à Cannes, est un modèle du genre.
[Tribune] Recyclage du polyéthylène : à quand une reconnaissance officielle ?
[Tribune] Recyclage du polyéthylène : à quand une reconnaissance officielle ?
Cette semaine, Nicolas Vollerin, responsable technique produits de Polieco France, revient sur la norme à laquelle le polyéthylène recyclé est soumis.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
Appels d'offres
En partenariat avec
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Recycking Aktiv
5 Septembre 2019
Recycking Aktiv
Matexpo 2019
11 Septembre 2019
Matexpo 2019
Les Confs Amiante Marseille
12 Septembre 2019
Les Confs Amiante Marseille
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- TECHNICIEN(NE) DE MAINTENANCE GAZ (H/F) Calais
- Ingénieur Exploitation H/F
- Ouvrier / Ouvrière paysagiste
- INGENIEUR SYSTEMES AVIONIQUES F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.