Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Déchets du tourisme : Paris part de loin

Déchets du tourisme : Paris part de loin
Par Laurence Madoui, le 17 mai 2019.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Championne du monde du tourisme, la France ne l’est pas encore dans la gestion des quelque cinq millions de tonnes de déchets qui en sont issus. En Ile-de-France, on en est plus à identifier les bonnes pratiques qu’à déployer des stratégies, d’après la rencontre technique organisée le 16 mai par l’Observatoire régional des déchets.

Avec 50 millions de visiteurs par an, le tourisme est la « première industrie à Paris », selon le programme local de prévention des déchets ménagers. Pourtant, la problématique des déchets liés à cette activité reste aux frontières du document. Même constat sur le site de l’Office de tourisme et des congrès de Paris : la page consacrée au « tourisme durable » met en avant la mobilité douce, les espaces verts, l’éco-consommation et les hébergements engagés dans une démarche de développement durable. Pas les consignes de tri applicables dans la capitale.

Des Parisiens mauvais en anglais

C’est par le biais des syndicats professionnels du tourisme qu’est diffusée la version anglaise du guide du tri à Paris. Un outil essentiel aux visiteurs étrangers, souligne Maxime Kayadjanian, chef de projet Europe à l’Observatoire régional des déchets d’Ile-de-France (Ordif) : « Les touristes sont très bien intentionnés vis-à-vis du tri. Dans les faits, ils le pratiquent moins que sur leur lieu de vie, par manque d’information sur les consignes. »

La ville met en avant les 467 sites signataires (contre 150 fin 2014) de la Charte pour l’hébergement durable lancée mi-2012 qui agissent, notamment, sur la réduction et le tri des déchets. Elle a aussi renforcé les moyens de collecte sur les espaces attractifs (berges de la Seine et canaux, Champs de Mars, Trocadéro, Montmartre). Depuis l’automne 2018, sont expérimentées une quarantaine de poubelles compactantes fonctionnant à l’énergie solaire, sur trois sites très fréquentés (boulevards Haussmann, place de la République, gare de l’Est). Une opération retenue dans le cadre de l’édition 2017 du budget participatif.

L’événementiel pour doper l’usuel ?

Les JO vont stimuler l’offre de solutions dans le domaine de l’événementiel. L’association des Canaux envisage de monter « un consortium » d’acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS), de « taille critique » pour se mesurer « aux grands groupes qui vont préempter le marché », indique Christophe Divy, directeur du projet ESS 2024. En matière de gestion des déchets de restauration, la COP21 de fin 2015 avait fourni un tremplin à Moulinot, autre représentant de l’ESS. L’entreprise a depuis été retenue, aux côtés de Derichebourg, pour collecter et valoriser les biodéchets ménagers de six arrondissements parisiens, à partir de 2021.

Le Syctom, qui traite les 2,3 millions de tonnes de déchets de l’agglomération parisienne, est actionnaire depuis deux ans de la Semardel, société d’économie mixte de l’Essonne intervenant sur le tournoi de Roland-Garros. En 2018, 525 tonnes y ont été triées en 17 flux et valorisées à 65 % sous forme d’énergie (électricité, biogaz) et 35 % sous forme de matière (matière première secondaire, compost, combustible solide de récupération). La Fédération française de tennis réserve toutefois les fontaines à eau aux sportifs et aux personnels. 215.000 bouteilles d’eau ont donc été vendues sur le stade l’an dernier. Le monde de l’ESS invite à y récupérer les balles de tennis (plus de 66.000 utilisées en 2017).
Le tri des déchets obligatoire à Roland Garros / Crédit : Semardel
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Carbiolice favorise la compostabilité du plastique rigide
Carbiolice favorise la compostabilité du plastique rigide
C'est une première ! Carbiolice, entreprise française spécialisée en bioplastiques, a mis au point un additif enzymatique, appelé Evanesto®. Il permet de rendre compostable le PLA (acide polylactique) en conditions domestiques.
Federec confirme l'optimisme de la filière du recyclage en 2020
Federec confirme l'optimisme de la filière du recyclage en 2020
La Fédération professionnelle des entreprises du recyclage (Federec), a présenté à l’occasion du salon Pollutec, son rapport annuel de 2020. Focus sur l’évolution de ce marché.
Christophe Viant, président de Federec Plastiques pour un troisième mandat
Christophe Viant, président de Federec Plastiques pour un troisième mandat
Christophe Viant, directeur d'Acteco Recycling, a été réélu à la présidence de la Fédération professionnelle des entreprises du recyclage (Federec) Plastiques pour un mandat de trois ans.
L'État s'efforce de renforcer son industrie du recyclage
L'État s'efforce de renforcer son industrie du recyclage
Le gouvernement mise sur une nouvelle stratégie nationale pour accélérer le recyclage des matériaux avec une enveloppe de 370 millions d’euros.
Vattenfall vise à recycler 100 % de ses pales d'éoliennes d'ici 2030
Vattenfall vise à recycler 100 % de ses pales d'éoliennes d'ici 2030
Vattenfall, société suédoise de fourniture d’énergie, s’engage à ne plus enfouir en décharge les pales d’éoliennes démantelées et vise à atteindre 100 % de taux de recyclage dans les dix prochaines années.
Actiplast et Paprec créeront un pôle PVC avec des compétences environnementales uniques en France
Actiplast et Paprec créeront un pôle PVC avec des compétences environnementales uniques en France
L’expert de la formulation PVC et la production de compounds vinyliques, Actiplast, rejoint le groupe Paprec spécialiste de recyclage des déchets.
Equipement de tri des déchets médicaux décontaminés
Equipement de tri des déchets médicaux décontaminés
AMB Ecosteryl est spécialisée dans le traitement et le recyclage des déchets médicaux depuis 1947 (cf. machines Ecosteryl 75, 125, 250…).
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.