Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

L’industrie du recyclage du plastique s’inquiète pour son avenir

Partager :
L’industrie du recyclage du plastique s’inquiète pour son avenir
Par F.B et E.G, le 20 mai 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Recyclage & Récupération
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Les industriels du recyclage plastique viennent de se déclarer en péril économique. Ils s’estiment en effet victimes d’une double peine avec l’effondrement des commandes et la chute des cours des plastiques issus du pétrole qui rendent les matières issues du recyclage moins attractives.

Alors que cette situation dramatique pour l’industrie du recyclage du plastique pourrait durer, les industriels appellent, dans un communiqué commun diffusé par Fédération professionnelle des entreprises de recyclage (Federec), à « un renforcement des mesures soutenant l’utilisation des plastiques issus du recyclage ». Alors que cette activité tourne actuellement à 80 % de ses capacités habituelles, les industriels s’inquiètent pour leur pérennité.

Les mesures de confinement ont ainsi entraîné l’arrêt de l’industrie, consommatrice de plastique recyclé, plus particulièrement dans les domaines du BTP, de l’automobile et de l’emballage non alimentaire. Dans le même temps, la chute du prix du baril de brut a mécaniquement entraîné la baisse du prix des résines issues du pétrole, ce qui pourrait inciter les industriels à délaisser la matière première issue du recyclage au profit de résines fossiles devenues moins chères. Un cours de pétrole durablement bas risquerait d’asphyxier économiquement l’industrie du recyclage plastique, dont les prix ne peuvent rivaliser.
 
Bonus-malus et obligations d’incorporation


Alors que le seul gisement épargné est le PET issu des collectes sélectives, grâce à l’obligation d’en incorporer 25 % dans les emballages pour boissons à compter de 2025, la filière appelle le gouvernement à prendre « des mesures incitatives fortes et rapides pour favoriser ou imposer la consommation de matières plastiques issues du recyclage ».
Les industriels proposent par exemple de fixer « à des niveaux réellement incitatifs » un bonus-malus dans le cadre de la Responsabilité élargie du producteur (REP) sur les emballages ménagers, mais aussi sur les futures REP concernant le BTP et les déchets d’emballages industriels et commerciaux (DEIC). De même, les membres de Federec souhaitent élargir les obligations d’incorporation de matières plastiques issues du recyclage dans les produits finis, « sur le modèle de l’obligation instaurée pour le PET recyclé dans les emballages pour boisson ».

Ainsi, les industriels adhérents de Federec Plastiques sont favorables à « l’instauration immédiate d’une obligation d’incorporation de PEHD recyclé dans toutes les applications du secteur du bâtiment, telles que les tubes et canalisations ; ou encore une obligation d’incorporation de PP recyclé à hauteur de 15 % dans les emballages industriels non alimentaires et pots horticoles ». Ils souhaitent enfin la réévaluation des normes interdisant l’utilisation de matières recyclées.

Un accord cadre pour faciliter le maintien de l’activité

Par ailleurs, le 14 mai dernier, les quatre organisations syndicales FGMM CFDT, FO, UNSA Industrie et Construction et CFE CGC, ont signé un accord cadre sur la mise en place de l’activité partielle individualisée, autorisée par ordonnance du 22 avril 2020. "Cet engagement des partenaires sociaux permet aux entreprises du recyclage, et notamment les TPE et PME, de bénéficier de dispositions conventionnelles adaptées pour faciliter la gestion de la crise et l’organisation des sites", explique Federec dans un communiqué ce mercredi 20 mai.
Balles plastiques en CT - Syded Lot 2
  [Vidéo] Le Covid, accélérateur de la transition écologique
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 21 juillet 2020 portant nomination du président et des membres du Conseil d'orientation pour la prévention des risques naturels majeurs Lire
Arrêté du 10 juillet 2020 fixant les taux de promotion dans certains corps spécifiques relevant de la direction générale de l'aviation civile du ministère de la transition écologique pour l'année 2020 Lire
Décision du 17 juillet 2020 portant délégation de signature (centre ministériel de valorisation des ressources humaines [CMVRH]) Lire
Les plus lus
À lire également
La nouvelle Freebox Pop, vraiment éco-friendly ?
La nouvelle Freebox Pop, vraiment éco-friendly ?
Alors que la crise liée au virus de Covid-19 a montré à quel point les infrastructures numériques sont importantes pour notre quotidien, Free dévoile sa nouvelle offre de milieu de gamme : la Freebox Pop. Appelée à être le modèle phare du FAI, a-t-elle fait des efforts pour réduire son impact sur les ressources ?
Stéphane Panou élu président de la filière papiers-cartons de Federec
Stéphane Panou élu président de la filière papiers-cartons de Federec
Stéphane Panou a été élu président de la filière papiers-cartons de la Fédération des entreprises du recyclage (Federec).
Collecte de proximité : Eco-mobilier va lancer une expérimentation dans cinq départements
Collecte de proximité : Eco-mobilier va lancer une expérimentation dans cinq départements
L'éco-organisme Eco-Mobilier, en charge de la collecte du mobilier usagé, va lancer une expérimentation sur cinq territoires pilotes.
L'Ordif met à jour la carte des acteurs franciliens de la collecte et traitement des déchets
L'Ordif met à jour la carte des acteurs franciliens de la collecte et traitement des déchets
L'Observatoire des déchets d'Ile-de-France (Ordif) a mis à jour sa carte interactive des acteurs de collecte et traitement des déchets ménagers.
Gaspillage : les services de livraison de repas doivent aller vers le zéro déchet
Gaspillage : les services de livraison de repas doivent aller vers le zéro déchet
Les acteurs de la livraison de repas à domicile ont jusqu'à octobre pour proposer « une stratégie zéro déchet », a annoncé ce mercredi 1er juillet, la secrétaire d'État à la transition écologique et solidaire Brune Poirson.
Tri.O Greenwishes va gérer la collecte, le tri et la valorisation des déchets de 16 sites ministériels
Tri.O Greenwishes va gérer la collecte, le tri et la valorisation des déchets de 16 sites ministériels
Seize sites ministériels dont Matignon, le Conseil d'Etat ou le Cese, confient la collecte, le tri et la valorisation de leurs déchets à Tri.O Greenwishes.
Amiens Métropole investit dans la méthanisation de ses déchets ménagers
Amiens Métropole investit dans la méthanisation de ses déchets ménagers
La métropole d'Amiens a décidé d'investir 20 millions d'euros sur trois ans pour moderniser son usine de méthanisation. L'agglomération picarde espère ainsi valoriser 80 % de ses ordures ménagères et de ses biodéchets, contre 57 % actuellement.
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
Nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Ordonnanceur(se) Soirée H/F
- Responsable Ressources Humaines H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Responsable d’Unité Administrative F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.