EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la uneRECYCLAGE & RÉCUPÉRATION

Un nouvel éco-organisme pour valoriser 90 % des déchets inertes du bâtiment

Par La Rédaction. Publié le 4 novembre 2021.
Un nouvel éco-organisme pour valoriser 90 % des déchets inertes du bâtiment
Les déchets inertes sont des déchets minéraux produits par l’activité du BTP (béton, tuiles et briques, etc.). Crédits : Bruno /Germany/Pixabay
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Les syndicats professionnels du secteur du bâtiment (FIB, Routes de France, SFIC, SNBPE, SNROC et UNPG) lancent Ecominero pour les déchets minéraux produits par l’activité de construction. 

Le régime de la responsabilité élargie du producteur (REP), inscrit dans la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC), s’étend aux produits et matériaux de construction à compter du 1er janvier 2022. Les syndicats professionnels, représentant les 2 000 entreprises des industries du béton, prêt à l’emploi ou préfabriqué, du granulat, du ciment, de la pierre de construction et des enrobés ainsi que des entreprises des tuiles et briques, répondent à cette orientation stratégique avec la création de l’éco-organisme Ecominero. Celui-ci vise à accompagner les entreprises afin de remplir leurs obligations découlant de la mise en place de la REP.

Les déchets inertes du bâtiment issus des matériaux minéraux bénéficient déjà d’une filière de traitement qui s’appuie sur 1500 sites (déchetterie privée, plateforme de tri et de recyclage) et qui affiche un taux de valorisation de 76 %. Ce réseau dédié aux déchets inertes des professionnels est complété par un réseau de 4000 déchetteries publiques qui réceptionnent les déchets inertes des particuliers.

90 % de valorisation 

Ecominero ira plus loin encore pour atteindre un taux de valorisation de 90 % à l’horizon 2028. Pour y parvenir, l’éco-organisme développera des solutions de recyclage locales à haute valeur ajoutée qui seront à la portée des entreprises « dans le but d’atténuer l’empreinte environnementale des ouvrages du secteur du bâtiment de demain et de répondre ainsi aux exigences de la stratégie nationale bas carbone », peut-on lire dans un communiqué.

À terme, les services d’Ecominero comporteront :

- Un maillage territorial de points de reprise des déchets inertes du secteur du bâtiment renforcé ;
- La traçabilité des déchets depuis les chantiers dont ils sont issus jusqu’à l’utilisation des matériaux de seconde vie ;
- L’information et la sensibilisation aux bonnes pratiques de tri des déchets sur les chantiers de construction, rénovation ou démolition ;
- Le support à la mise en œuvre de plans d’éco-conception des produits et matériaux de construction ;
- Le soutien aux collectivités locales pour le ramassage et le traitement des déchets abandonnés.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
9 janvier 2023
Diebold Nixdorf France reste autonome dans la gestion de ses déchets électriques et électroniques Le fabricant d’automates bancaires Diebold Nixdorf France obtient le renouvellement de son agrément pour la récupération et le traitement des déchets des équipements électriques et électroniques (DEEE) issus de ses activités « Retail et Banking ».
Diebold Nixdorf France reste autonome dans la gestion de ses déchets électriques et électroniques
23 septembre 2022
RIPEEE travaille sur des matières plastiques recyclées de « premier choix » Composé d'un consortium régional regroupant le recycleur Environnement Recycling, le laboratoire IMP-INSA et LabPlastics et CEP-Recycling, le projet RIPEEE vise à créer une gamme de matières plastiques recyclées à partir de déchets d’équipement électriques et électroniques (DEEE).
RIPEEE travaille sur des matières plastiques recyclées de « premier choix »
8 décembre 2022
Dastri souffle ses dix bougies Dix ans après son premier agrément, Dastri dresse le bilan de son activité. Depuis 2013, le tonnage de déchets conventionnels patients collecté et traité par l’éco-organisme est passé de 25 tonnes à 1 778 tonnes en 2022.
Dastri souffle ses dix bougies
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
VIDÉO
Quel avenir pour nos déchets nucléaires ?
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Responsable de contrat déchets sur site client H/F
- Opérateur Gestion des Réseaux H/F
- Chargé / Chargée de mission développement durable et RSE
- Chef de projet qualité F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola