EMPLOI
Construction Cayola
CONTACTS
INFORMATIONS IMPORTANTES
S'ABONNER
SE CONNECTER
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI-FORMATION
À la une \ RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION

La REP bâtiment reportée à 2023, la FFB satisfaite

Par A.A. Publié le 22 novembre 2021.
La REP bâtiment reportée à 2023, la FFB satisfaite
Crédits : Michael Gaida/Pixabay
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Le ministère de la Transition écologique reporte l’application de la filière de reprise des déchets du secteur du bâtiment au 1er janvier 2023. Une « bonne nouvelle », estime la Fédération française du bâtiment (FFB).

Prévue au 1er janvier 2022, l’application de la filière à responsabilité élargie des producteurs (REP) pour les produits et matériaux de construction du bâtiment est finalement repoussée au 1er janvier 2023. Une décision annoncée par le ministère de la Transition écologique ce 17 novembre 2021, au vu de « la situation actuelle de tension sur l’approvisionnement pour certaines matières premières de construction ».

La loi n° 2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire a prévu la mise en place d’une nouvelle filière à REP pour le secteur du bâtiment. Celle-ci devra renforcer le maillage des points de collecte accessibles sur le territoire « aux artisans et entreprises du secteur pour traiter les déchets au plus près des chantiers ». Cette filière permettra également de « soutenir les collectivités locales qui prennent en charge les déchets du bâtiment apportés par les particuliers », et d’accompagner le développement du réemploi, réutilisation et du recyclage. Elle apportera enfin une solution à « la problématique des dépôts sauvages de déchets du bâtiment, grâce à un principe de reprise gratuite des déchets financé par les éco-organismes ».

Selon le texte initial, les nouveaux éco-organismes devraient être agréés à partir de 2022, mais le secteur n’a toujours pas eu connaissance du contenu du cahier des charges. Un texte crucial qui précise les modalités et les objectifs de « collecte et de valorisation des déchets du bâtiment, ainsi que la trajectoire de montée en puissance progressive de la filière sur les premières années d’agrément ».

Vers un déploiement opérationnel progressif

Les parties prenantes, parmi lesquelles la Fédération française du bâtiment (FFB), ont fait part de leurs inquiétudes et « ont mis en exergue la nécessité d’apporter une bonne visibilité aux acteurs sur les modalités de mise en œuvre de cette nouvelle filière REP ». Le ministère a pris note de ces remontées de terrain et décidé de « prévoir une progressivité dans le déploiement » de la filière pour que les acteurs puissent « se préparer dans de bonnes conditions et anticiper sa mise en œuvre opérationnelle ».

Les éco-organismes agréés pourront à compter de 2022 établir les conventionnements avec les collectivités et acteurs privés de la gestion des déchets de construction, « afin de pouvoir enclencher au plus tard le 1er janvier 2023 les soutiens financiers ».

Agréer rapidement 

La FFB se félicite dans un communiqué d’avoir été entendue « sur un démarrage effectif des appels à contribution de la REP en 2023 ». Elle appelle également l’État à « agréer dès que possible (1er trimestre) les éco-organismes afin de rendre publics leurs obligations et le montant des contributions appliquées aux produits et matériaux du bâtiment ».

« ...Il faut se donner toutes les chances pour réussir ce challenge et donc laisser à tous les acteurs le temps d’intégrer les changements et hausses de coût des matériaux qui restent à définir. L’amélioration du maillage territorial en points de collecte, du recyclage des déchets ou encore la lutte contre les dépôts sauvages restent des enjeux forts pour notre profession et l’image du secteur », a déclaré Olivier Salleron, président de la FFB.
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
15 janvier 2024
Déchets : Paprec devient actionnaire d’Helvetia Environnement Le groupe familial Paprec vient d’acquérir 40 % du capital du leader suisse de la collecte et du traitement des déchets, Helvetia.
Déchets : Paprec devient actionnaire d’Helvetia Environnement
7 décembre 2023
Federec publie le catalogue de formations de son école nationale du recyclage, en2r L'école nationale du recyclage et de la ressource, portée par les acteurs de la filière, a publié son catalogue de formation fin octobre. Salariés, demandeurs d'emploi... L'objectif est d'attirer tous les profils d'apprenants.
Federec publie le catalogue de formations de son école nationale du recyclage, en2r
4 janvier 2024
Un nouveau centre de tri des collectes sélectives pour Suez sur l’aire Toulonnaise Le nouveau centre de tri, situé à La Farlède, sera conçu pour accueillir jusqu’à 42 000 tonnes d’emballages ménagers, papiers et cartons. 
Un nouveau centre de tri des collectes sélectives pour Suez sur l’aire Toulonnaise
Tous les articles RECYCLAGE & RÉCUPÉRATION
L'agrivoltaïsme à l'épreuve du terrain
VIDÉO
L'agrivoltaïsme à l'épreuve du terrain
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Auditeur Formateur en Hygiène, Qualité, Sécurité, Environnement F/H
- ADJOINT AU CHEF D'ATELIER EQUIPEMENT F/H
- Ouvrier / Ouvrière des espaces verts
- Ecologue, Chargé d'études naturalistes - Botaniste
+ d'offres
Information importante ▶
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola