Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

TERRITOIRES

Ademe : le prochain président Arnaud Leroy souligne sa volonté d’indépendance

Partager :
Ademe : le prochain président Arnaud Leroy souligne sa volonté d’indépendance
Par E.G, le 8 mars 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Territoires
Mercredi 7 mars, le candidat nommé par Emmanuel Macron à la présidence de l’Ademe, Arnaud Leroy, a été auditionné par la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire de l’Assemblée nationale. Celle-ci a émis un avis favorable à sa nomination.

« Je ne ferai pas de l’Ademe l’agence de la Macronie », a déclaré Arnaud Leroy lors de son audition par la commission du développement durable de l’Assemblée nationale, présidée par Barbara Pompili, mercredi 7 mars. Ce membre du bureau exécutif de la République en marche, ancien député socialiste et porte-parole d’Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle, a obtenu un avis favorable à 35 voix sur 40. Il devient donc le nouveau président du conseil d’administration de l’Ademe. Interrogé sur son indépendance par les députés, Arnaud Leroy a tenu à souligner sa volonté de maintenir la neutralité de l’Ademe, et de suivre les pas de Bruno Léchevin, son prédécesseur nommé par François Hollande en 2013.

Concernant le budget de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, Arnaud Leroy a expliqué qu’il se « [battra] pour qu’on conserve a minima les dotations budgétaires. Si on peut les augmenter, tant mieux, et je ferai tout pour. Mais nous devons également travailler en interne pour regarder comment on peut mieux dépenser, en regardant les niveaux d’intervention, pour mettre en place et faire un suivi d’une nouvelle stratégie d’action avec des avances remboursables ».

Politiques publiques, fonds chaleur et fonds déchets

Il est également revenu sur la nécessité d’évaluer les politiques publiques, sur le fonds déchets ou encore le fonds chaleur. Concernant ce dernier, il a relevé une « demande des collectivités de travailler par grappes », et de moins favoriser le financement des gros projets au détriment des petites structures. A propos du fonds déchets, le nouveau président du conseil d’administration de l’Ademe a évoqué un possible renflouement en partie grâce à l’éventuelle instauration d’une TGAP amont pour les producteurs, via la future feuille de route pour l’économie circulaire. Selon lui, la part de matières recyclées dans la fabrication de nouveaux produits devrait atteindre entre 20 et 25 %. Par ailleurs, Arnaud Leroy a insisté sur l’importance de la présence de l’Ademe dans les territoires. Il s’agirait notamment de développer les « EPCI qui jouent un rôle de plus en plus important ».
Arnaud Leroy. DR
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Les interviews Pollutec 2018 :
Fraikin s'adapte aux secteurs du BTP et de l'environnement
Voir toutes nos interviews Pollutec 2018
En partenariat avec
À lire également
[40 ans de Pollutec] Lyon, capitale des écoacteurs
[40 ans de Pollutec] Lyon, capitale des écoacteurs
Après une décennie de coexistence entre deux sites, le salon s’est définitivement enraciné à Lyon.
Rénovation des bâtiments publics : la FNCCR et la Banque des Territoires lancent un programme d’actions
Le 21 novembre dernier, la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) « Territoire d’énergie », et la Banque des Territoires, ont lancé un programme d’actions pour la période 2018 à 2020, pour accompagner le montage des projets de rénovation énergétique des bâtiments publics.
[40 ans de Pollutec] Des innovations à chaque édition
[40 ans de Pollutec] Des innovations à chaque édition
Le salon a toujours été la vitrine des technologies émergentes.
[40 ans de Pollutec] La neige laisse son empreinte sur l’édition 2010
[40 ans de Pollutec] La neige laisse son empreinte sur l’édition 2010
Chaud dedans ! Si les flocons ont paralysé l’agglomération lyonnaise, les exposants ont su improviser une mémorable soirée.
Le deuxième contrat de transition écologique est signé sur le territoire de la Sambre-Avesnois
Le deuxième contrat de transition écologique est signé sur le territoire de la Sambre-Avesnois
Le 7 novembre dernier, le second contrat de transition écologique (CTE) a été signé pour le territoire de la Sambre-Avesnois (Hauts-de-France).
Une alternative à l'or pour le développement durable de la Guyane
Une alternative à l'or pour le développement durable de la Guyane
Contre le projet de mine de la Montagne d’Or, le WWF France dévoile ce vendredi une étude portant sur le potentiel de développement économique de la Guyane.
Tous les articles Territoires
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Energaia 2018
11 Décembre 2018
Energaia 2018
Assises Transition Energétique
22 Janvier 2019
Assises Transition Energétique
Le Carrefour de l’Eau
30 Janvier 2019
Le Carrefour de l’Eau
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.