Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

TERRITOIRES
POLLUTEC 2018
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

La Métropole du Grand Paris se dote d'un Plan Climat Air Energie

Partager :
La Métropole du Grand Paris se dote d'un Plan Climat Air Energie
Par Anthony Laurent, le 12 avril 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Territoires
Le 9 avril dernier, la Métropole du Grand Paris a lancé officiellement son Plan Climat Air Energie, adopté par son conseil le 8 décembre 2017. L’objectif de ce Plan est de faire converger l’action des 131 communes métropolitaines pour encourager la nécessaire transition énergétique et écologique de la collectivité territoriale.

Le document fait pas moins de 550 pages. Un an et demi aura été nécessaire à son élaboration. Le 9 avril dernier, la Métropole du Grand Paris (MGP), représentée par Patrick Ollier et Daniel Guiraud, respectivement président et vice-président, a présenté officiellement son Plan Climat Air Energie, au théâtre du Garde-Chasse, aux Lilas (Seine-Saint-Denis), à l’est de la capitale. L’objectif de ce plan ? « Construire ensemble, avec les institutionnels, les associtatifs, les citoyens, les entreprises et les acteurs de la recherche, le Grand Paris 2°C ». Dans les faits, il s’agit de doter la collectivité – qui regroupe 7 millions d’habitants répartis sur 131 communes – d’un cadre d’action et des moyens nécessaires pour atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050 et faire face aux effets du déréglement climatique.

Validé par le Conseil de la MGP le 8 décembre dernier, le Plan Climat Air Energie Métropolitain sera mis en œuvre via trois grandes étapes : 2018-2020, pour répondre à l’urgence climatique ; 2020-2030, pour accélérer la transition énergétique et écologique de la Métropole vers un modèle de développement durable, et 2030-2050, pour concrétiser l’ambition de la collectivité territoriale d’être neutre en carbone, résiliente et agréable à vivre. « Inédit tant par l’ampleur des enjeux que par celle du territoire couvert [800 km²] », selon Patrick Ollier, ce Plan se déploiera à travers les missions dévolues à la Métropole depuis sa création le 1er janvier 2016, à savoir : l’aménagement du territoire, le développement économique et la protection de l’environnement.

1,4 million de Franciliens exposés à des concentrations anormalement élevées de dioxyde d’azote et de particules fines

Conçu dans le droit-fil de l’Accord de Paris sur le climat, qui vise à contenir le réchauffement climatique global en-deçà des 2°C, le Plan métropolitain s’articule autour de cinq objectifs prioritaires : atteindre la neutralité carbone en 2050 en diminuant de 80 % les émissions de gaz à effet de serre ; accroître la résilience de la métropole en intégrant les risques climatiques dans « une nouvelle approche de la ville » ; améliorer rapidement la qualité de l’air en visant le respect, avant 2030, des niveaux de concentration de polluants atmosphériques recommandés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ; réduire la consommation d’énergie finale de 50 % par rapport à 2005 – notammment dans les secteurs résidentiels et tertiaires et les transports – ; et porter la part des énergies renouvelables et de récupération (éolien, photovoltaïque, géothermie, biomasse, etc.) à 60 % de la consommation finale – dont au moins 30 % d’énergies produites localement.

La mise en œuvre de cet éventail de mesures s’avère aujourd’hui impérative pour la MGP. En effet, pour l’heure, seuls 5 % de l’énergie finale consommée en Ile-de-France est d’origine renouvelable. En outre, près de 1,4 million de Franciliens ont été exposés en 2016 à des concentrations anormalement élevées de dioxyde d’azote (NO2) et de particules fines PM10. En cause ? Les transports routiers mais aussi le chauffage au bois. « Le Plan Climat Air Energie Métropolitain n’est pas inscrit dans le marbre. Il s’agit d’un document de base, dont le statut est évolutif en fonction des résultats que nous obtiendrons au vu des objectifs que nous nous sommes fixés », conclut Daniel Guiraud.
Source : Alberto Hernandez / Flickr.
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Les interviews Pollutec 2018 :
Comment recyclons-nous les batteries de voitures électriques en France ?
Voir toutes nos interviews Pollutec 2018
En partenariat avec
À lire également
Ile-de-France : nouvelle édition de l'appel à manifestations d'intérêt sur la transition écologique et la valorisation économique
Ile-de-France : nouvelle édition de l'appel à manifestations d'intérêt sur la transition écologique et la valorisation économique
La direction régionale Ile-de-France de l'Ademe, les régions Ile-de-France et Normandie ainsi que la direction interministérielle au développement de la vallée de la Seine ont lancé le mercredi 21 novembre, la cinquième édition annuelle de l'appel à manifestations d'intérêt « Transition écologique et valorisation économique ».
La 28ème édition du salon Pollutec ouvre ses portes
La 28ème édition du salon Pollutec ouvre ses portes
Ce mardi 27 novembre s'ouvre la 28ème édition du salon international des équipements, des technologies et des services de l'environnement, Pollutec 2018.
Classement des villes durables dans le monde : Londres arrive en tête
Classement des villes durables dans le monde : Londres arrive en tête
Le 30 octobre dernier, la société d'ingénierie Arcadis a publié l'édition 2018 de son classement des villes durables dans le monde.
La Métropole Rouen Normandie adopte sa « COP21 »
La Métropole Rouen Normandie adopte sa « COP21 »
Fin 2017, la Métropole Rouen Normandie avait montré l’exemple en lançant sa propre « COP21 locale ».
Le troisième contrat de transition écologique est signé dans le Gard
Le troisième contrat de transition écologique est signé dans le Gard
Jeudi 6 décembre dernier, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, a signé un contrat de transition écologique (CTE) dans le Gard.
Le deuxième contrat de transition écologique est signé sur le territoire de la Sambre-Avesnois
Le deuxième contrat de transition écologique est signé sur le territoire de la Sambre-Avesnois
Le 7 novembre dernier, le second contrat de transition écologique (CTE) a été signé pour le territoire de la Sambre-Avesnois (Hauts-de-France).
Tous les articles Territoires
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Energaia 2018
11 Décembre 2018
Energaia 2018
Assises Transition Energétique
22 Janvier 2019
Assises Transition Energétique
Le Carrefour de l’Eau
30 Janvier 2019
Le Carrefour de l’Eau
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.