Accès abonnés Voir nos offres
Menu

TERRITOIRES
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

La Métropole du Grand Paris se dote d'un Plan Climat Air Energie

Partager :
La Métropole du Grand Paris se dote d'un Plan Climat Air Energie
Par Anthony Laurent, le 12 avril 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Territoires
Le 9 avril dernier, la Métropole du Grand Paris a lancé officiellement son Plan Climat Air Energie, adopté par son conseil le 8 décembre 2017. L’objectif de ce Plan est de faire converger l’action des 131 communes métropolitaines pour encourager la nécessaire transition énergétique et écologique de la collectivité territoriale.

Le document fait pas moins de 550 pages. Un an et demi aura été nécessaire à son élaboration. Le 9 avril dernier, la Métropole du Grand Paris (MGP), représentée par Patrick Ollier et Daniel Guiraud, respectivement président et vice-président, a présenté officiellement son Plan Climat Air Energie, au théâtre du Garde-Chasse, aux Lilas (Seine-Saint-Denis), à l’est de la capitale. L’objectif de ce plan ? « Construire ensemble, avec les institutionnels, les associtatifs, les citoyens, les entreprises et les acteurs de la recherche, le Grand Paris 2°C ». Dans les faits, il s’agit de doter la collectivité – qui regroupe 7 millions d’habitants répartis sur 131 communes – d’un cadre d’action et des moyens nécessaires pour atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050 et faire face aux effets du déréglement climatique.

Validé par le Conseil de la MGP le 8 décembre dernier, le Plan Climat Air Energie Métropolitain sera mis en œuvre via trois grandes étapes : 2018-2020, pour répondre à l’urgence climatique ; 2020-2030, pour accélérer la transition énergétique et écologique de la Métropole vers un modèle de développement durable, et 2030-2050, pour concrétiser l’ambition de la collectivité territoriale d’être neutre en carbone, résiliente et agréable à vivre. « Inédit tant par l’ampleur des enjeux que par celle du territoire couvert [800 km²] », selon Patrick Ollier, ce Plan se déploiera à travers les missions dévolues à la Métropole depuis sa création le 1er janvier 2016, à savoir : l’aménagement du territoire, le développement économique et la protection de l’environnement.

1,4 million de Franciliens exposés à des concentrations anormalement élevées de dioxyde d’azote et de particules fines

Conçu dans le droit-fil de l’Accord de Paris sur le climat, qui vise à contenir le réchauffement climatique global en-deçà des 2°C, le Plan métropolitain s’articule autour de cinq objectifs prioritaires : atteindre la neutralité carbone en 2050 en diminuant de 80 % les émissions de gaz à effet de serre ; accroître la résilience de la métropole en intégrant les risques climatiques dans « une nouvelle approche de la ville » ; améliorer rapidement la qualité de l’air en visant le respect, avant 2030, des niveaux de concentration de polluants atmosphériques recommandés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ; réduire la consommation d’énergie finale de 50 % par rapport à 2005 – notammment dans les secteurs résidentiels et tertiaires et les transports – ; et porter la part des énergies renouvelables et de récupération (éolien, photovoltaïque, géothermie, biomasse, etc.) à 60 % de la consommation finale – dont au moins 30 % d’énergies produites localement.

La mise en œuvre de cet éventail de mesures s’avère aujourd’hui impérative pour la MGP. En effet, pour l’heure, seuls 5 % de l’énergie finale consommée en Ile-de-France est d’origine renouvelable. En outre, près de 1,4 million de Franciliens ont été exposés en 2016 à des concentrations anormalement élevées de dioxyde d’azote (NO2) et de particules fines PM10. En cause ? Les transports routiers mais aussi le chauffage au bois. « Le Plan Climat Air Energie Métropolitain n’est pas inscrit dans le marbre. Il s’agit d’un document de base, dont le statut est évolutif en fonction des résultats que nous obtiendrons au vu des objectifs que nous nous sommes fixés », conclut Daniel Guiraud.
Source : Alberto Hernandez / Flickr.
Retrouvez toute l'information territoires dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
Le grand format
Eau de Paris fête ses dix ans
Eau de Paris fête ses dix ans
À lire également
Lancement d'un groupe de travail sur la réhabilitation des friches
Lancement d'un groupe de travail sur la réhabilitation des friches
Mardi 4 juin, le ministère de la transition écologique a lancé un groupe de travail sur la réhabilitation des friches.
Bruno Ferreira est nommé directeur général de l'alimentation
Bruno Ferreira est nommé directeur général de l'alimentation
Le 30 avril dernier, Bruno Ferreira a été nommé directeur général de l’alimentation.
[Tribune] La ville intelligente de demain sera-t-elle durable ?
[Tribune] La ville intelligente de demain sera-t-elle durable ?
Cette semaine, Anne Garans, associée KPMG, au sein du département Sustainability Services, partage un état des lieux sur le mouvement  de smart city durable et revient sur les pratiques à mettre en place pour contribuer à son développement.
Frédéric Mortier est nommé délégué interministériel aux risques majeurs en outre-mer
Frédéric Mortier est nommé délégué interministériel aux risques majeurs en outre-mer
Ce jeudi 2 mai, le gouvernement a nommé un délégué interministériel aux risques majeurs en outre-mer.
Risques telluriques : « Il faut des urgentistes », alerte le CNRS
Risques telluriques : « Il faut des urgentistes », alerte le CNRS
Serait-ce l’angle mort de la politique de gestion des risques naturels ? Si les chercheurs assurent l’observation au long cours des profondeurs de la terre, la surveillance et la gestion d’une éventuelle crise reposent sur un magma d’acteurs, à la coordination nébuleuse.
Grand débat : les collectivités déçues par les annonces du gouvernement, demandent plus de moyens
Suite aux conclusions du grand débat national, un groupement d'associations de collectivités territoriales demandent plus de moyens pour la transition écologique et le pouvoir d'achat des Français.
Des collectivités normandes s'engagent dans la sobriété numérique
Des collectivités normandes s'engagent dans la sobriété numérique
Le 21 mai, la direction régionale Normandie de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), ainsi que des collectivités territoriales normandes, ont lancé la mise en œuvre d'actions de sobriété numérique.
Tous les articles TERRITOIRES
Appels d'offres
En partenariat avec
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
VST
18 Juin 2019
VST
Assises de la biodiversité
19 Juin 2019
Assises de la biodiversité
Solscope
26 Juin 2019
Solscope
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- TECHNICIEN(NE) DE MAINTENANCE GAZ (H/F) Charleville Mézières
- Chef d'Equipe TP H/F
- Chargé / Chargée d'études agricoles
- Directeur d'école de musique F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.