Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

Territoires

Le premier contrat de transition écologique est signé à Arras

Partager :
     
Le premier contrat de transition écologique est signé à Arras
Par E.G, le 11 octobre 2018
Ce jeudi 11 octobre, le secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu, a signé le premier contrat de transition écologique (CTE) avec la Communauté urbaine d’Arras (Pas-de-Calais).

« Neuf mois après le début des négociations, [la Communauté urbaine d’Arras] est le premier territoire à signer ce contrat [CTE] avec l’État, la Région Hauts-de-France, ainsi que l’Ademe et la Caisse des dépôts et consignations », rappelle le ministère de la transition écologique et solidaire dans un communiqué. Dans le cadre de ce CTE, des projets ont pu émerger, « portés par des entreprises privées : Veolia (technocentre), Total (station GNV), Ha¨gen Dasz (méthaniseur), EDF, GRDF, Enedis, Kéolis, Dalkia (réseau de chaleur), ou encore Décima (éclairage public) », est-il détaillé. Par ailleurs, les associations environnementales et de consommateurs ont été associées à ce CTE, de même qu’Atmo, pour la surveillance de la qualité de l’air.

Mettre en place 40 actions concrètes en quatre ans

Les objectifs du territoire sont d’économiser 42 GWh/an, d’auto-produire 47 GWh d’énergie supplémentaire par an, d’éviter l’émission de 30.000 tonnes équivalent CO2 de gaz à effet de serre par an et de créer plus de 130 emplois verts. « Pour atteindre cet objectif, plusieurs axes stratégiques et une centaine de projets ont été identifiés, dont 40 actions concrètes font déjà l’objet de fiches descriptives dans le CTE », est-il indiqué. Il s’agit notamment de créer un technocentre de méthanisation, une station GNV, ou encore des pistes cyclables et une passerelle piétons/vélos. Par ailleurs, un espace d’information sera mis à disposition des TPE-PME pour le développement de l’économie circulaire, et des formations seront mises en place pour la rénovation énergétique, les systèmes énergétiques intelligents, la rénovation thermique, ou encore l’éclairage public intelligent.

48 millions d’euros vont être mobilisés pour la mise en œuvre de ces 40 actions en quatre ans.

Bientôt 13 territoires engagés

Pour rappel, neuf autres territoires sont déjà engagés dans la démarche CTE. Cinq CTE seront signés d’ici la fin de l’année : département de la Corrèze, Cleantech Vallée, Communautés de communes du Châtillonnais et du Montbardois et Territoire Côte Ouest (La Réunion). En septembre, quatre nouveaux territoires se sont lancés : Avesnois, Briançonnais, Pays de Grasse et Guyane. D’ici fin octobre, quatre territoires supplémentaires s’ajouteront : Métropole d’Aix-Marseille-Provence, Communauté d’agglomération havraise, Communauté d’agglomération Saint-Avold Synergie et Communauté de communes Estuaire et Sillon / Communauté d’agglomération de la région nazairienne / Nantes métropole.
Pixabay / DR
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier
S'inscrire
Article sponsorisé
Masternaut : des solutions de gestion de flotte respectueuses de l’environnement
En partenariat avec
Rubriques
Eau
Déchets et Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.