Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Les Européens relocaliseraient volontiers leurs achats … et les emplois

Les Européens relocaliseraient volontiers leurs achats … et les emplois
Par Laurence Madoui, le 14 février 2019.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Avec 89 % de clients satisfaits, les produits locaux s’imposent dans le paysage consumériste européen, selon l’observatoire Cetelem.

Certes, ce n’est pas le locavorisme1 au sens strict que mesure l’observatoire 2019 de Cetelem : telle que l’entend l’opinion publique européenne, la consommation « locale » recouvre les produits provenant de la région pour 64% des sondés2 (75% des Français), du pays pour 31% (22 %) et de l’Europe pour 5% (3%). Les motivations des acheteurs des 17 pays étudiés font ressortir « deux Europes », selon Flavien Neuvy, directeur de l’observatoire : la valeur environnementale domine à l’Ouest et le patriotisme à l’Est.

Soutenir l’activité

Un consommateur sur deux (49%) valorise l’achat local comme support de l’activité économique et 43% comme soutien de l’emploi (au Portugal, la proportion monte à 64 et 63%). Si le « made in France » se substituait à 10% des biens importés (soit une valeur annuelle de 11,2 milliards d’euros), cette relocalisation entraînerait la création nette de 150.000 emplois, évaluait en juin 2018 le Conseil d’orientation pour l’emploi.

Les produits fabriqués dans le pays ou la région inspirent une large confiance (à 94 et 93% des sondés), loin devant ceux issus d’un autre pays européen (75%) -« malgré les normes communautaires », note Flavien Neuvy. La qualité a un prix, auquel le consommateur consent, dans une certaine mesure : parmi la majorité de sondés se déclarant prêts à payer plus cher un produit local (61% en moyenne, 56% en France et un pic de 75% en Italie), 93% supporteraient un surcoût inférieur à 10% (35% le limitent à 5%, 58% l’envisagent entre 5 et 10%).

Chercher l’offre

Pour deux tiers des personnes interrogées (67%), l’offre de produits de proximité est appelée à s’étoffer. Aujourd’hui, le secteur alimentaire est le premier fournisseur : 93% des sondés relèvent la présence de produits locaux sur les étals et 87% les apprécient. Si 59% des Européens témoignent d’une offre locale dans le domaine de la maison (ameublement, décoration), seul un tiers des Français la constatent. L’Hexagone est aussi en dernière position pour les articles textiles (30% contre 59% en moyenne et 79% au Portugal), cosmétiques (41% contre 55%) et high-tech (21% contre une moyenne de 35% et 47% en Roumanie).

Les labels, certifications et appellations contrôlées sont perçus positivement : jugés comme une garantie de qualité et de traçabilité (77% des sondés), ils influencent le choix de 66% des consommateurs, dont une majorité (56%) les repère facilement. Un label européen pour les produits locaux est attendu par 74% des Européens.

Les sondés citent à 80% les artisans et petits commerçants pour leur mobilisation en faveur de la production et de la consommation locales, devant les associations (76%). Les grandes surfaces et les entreprises sont en retrait, respectivement à 59 et 56%. « Il leur faudra répondre aux aspirations durables des consommateurs, au risque, à terme, de perdre des parts de marché », observe Flavien Neuvy. Médias, gouvernements et Union européenne sont à la traîne (49, 44 et 42%).


1 : soit une consommation de produits issus d’un rayon de 100 à 250 km.
2 : « Think local, act local », menée du 27/11 au 20/12/18 auprès de 13 800 consommateurs.
Crédit : Cetelem
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Denis Penouel nommé directeur général des services du Syctom
Denis Penouel nommé directeur général des services du Syctom
Le président du Syctom Éric Cesari a nommé, après consultation du comité stratégique, Denis Penouel au poste de directeur général des services de l’agence métropolitaine des déchets ménagers.
364 communes françaises récompensées pour leur sobriété lumineuse
364 communes françaises récompensées pour leur sobriété lumineuse
364 communes françaises ont été labellisées « Villes et Villages Étoilés », par l’association nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes (ANPCEN). Une initiative qui récompense les territoires engagés contre la pollution lumineuse.
Une consultation citoyenne sur la ville durable et le logement de qualité
Une consultation citoyenne sur la ville durable et le logement de qualité
Le ministère chargé du Logement a lancé une consultation citoyenne dans le cadre de la démarche « Habiter la France de demain », jusqu’au 15 août prochain. Objectif : recueillir la vision des Français afin de faire émerger un aménagement « sobre et humaniste ».
Neuf propositions pour aider les régions à réussir leur transition écologique
Neuf propositions pour aider les régions à réussir leur transition écologique
À l’occasion des futures élections régionales, La Fabrique Écologique a organisé le 26 mai 2021, un atelier co-écologique autour de son dossier « L’action écologique des régions. Les enjeux et les bonnes pratiques – Neuf propositions structurantes, concrètes et innovantes ». Objectif : mettre les régions au cœur de la transition écologique.
Biotope recrute 120 collaborateurs
Biotope recrute 120 collaborateurs
L'acteur européen spécialisé dans la conservation et la gestion des espaces naturels, Biotope, annonce le recrutement de 120 collaborateurs pour ses différents bureaux en France et à l'international pour accompagner son fort développement.
QualiPaysage dévoile le premier label dédié aux entreprises du paysage
QualiPaysage dévoile le premier label dédié aux entreprises du paysage
L'organisme de qualification des métiers du paysage, QualiPaysage, présente le premier label français dédié à aux Aménagements Paysagers. Ce nouveau label attendu par les professionnels du paysage leur permettra d'accéder à un gage d'excellence supplémentaire.
Socotec lance la première certification de maquette numérique du bâtiment
Socotec lance la première certification de maquette numérique du bâtiment
Le groupe Socotec, spécialiste de la gestion des risques liés au bâti, propose la première certification de maquette BIM (bâti immobilier modélisé). Objectif : garantir la gestion optimisée de la performance environnementale d’un ouvrage bâti.
Tous les articles TERRITOIRES
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.