Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

TERRITOIRES
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Les Européens relocaliseraient volontiers leurs achats … et les emplois

Partager :
Les Européens relocaliseraient volontiers leurs achats … et les emplois
Par Laurence Madoui, le 14 février 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Territoires
Avec 89 % de clients satisfaits, les produits locaux s’imposent dans le paysage consumériste européen, selon l’observatoire Cetelem.

Certes, ce n’est pas le locavorisme1 au sens strict que mesure l’observatoire 2019 de Cetelem : telle que l’entend l’opinion publique européenne, la consommation « locale » recouvre les produits provenant de la région pour 64% des sondés2 (75% des Français), du pays pour 31% (22 %) et de l’Europe pour 5% (3%). Les motivations des acheteurs des 17 pays étudiés font ressortir « deux Europes », selon Flavien Neuvy, directeur de l’observatoire : la valeur environnementale domine à l’Ouest et le patriotisme à l’Est.

Soutenir l’activité

Un consommateur sur deux (49%) valorise l’achat local comme support de l’activité économique et 43% comme soutien de l’emploi (au Portugal, la proportion monte à 64 et 63%). Si le « made in France » se substituait à 10% des biens importés (soit une valeur annuelle de 11,2 milliards d’euros), cette relocalisation entraînerait la création nette de 150.000 emplois, évaluait en juin 2018 le Conseil d’orientation pour l’emploi.

Les produits fabriqués dans le pays ou la région inspirent une large confiance (à 94 et 93% des sondés), loin devant ceux issus d’un autre pays européen (75%) -« malgré les normes communautaires », note Flavien Neuvy. La qualité a un prix, auquel le consommateur consent, dans une certaine mesure : parmi la majorité de sondés se déclarant prêts à payer plus cher un produit local (61% en moyenne, 56% en France et un pic de 75% en Italie), 93% supporteraient un surcoût inférieur à 10% (35% le limitent à 5%, 58% l’envisagent entre 5 et 10%).

Chercher l’offre

Pour deux tiers des personnes interrogées (67%), l’offre de produits de proximité est appelée à s’étoffer. Aujourd’hui, le secteur alimentaire est le premier fournisseur : 93% des sondés relèvent la présence de produits locaux sur les étals et 87% les apprécient. Si 59% des Européens témoignent d’une offre locale dans le domaine de la maison (ameublement, décoration), seul un tiers des Français la constatent. L’Hexagone est aussi en dernière position pour les articles textiles (30% contre 59% en moyenne et 79% au Portugal), cosmétiques (41% contre 55%) et high-tech (21% contre une moyenne de 35% et 47% en Roumanie).

Les labels, certifications et appellations contrôlées sont perçus positivement : jugés comme une garantie de qualité et de traçabilité (77% des sondés), ils influencent le choix de 66% des consommateurs, dont une majorité (56%) les repère facilement. Un label européen pour les produits locaux est attendu par 74% des Européens.

Les sondés citent à 80% les artisans et petits commerçants pour leur mobilisation en faveur de la production et de la consommation locales, devant les associations (76%). Les grandes surfaces et les entreprises sont en retrait, respectivement à 59 et 56%. « Il leur faudra répondre aux aspirations durables des consommateurs, au risque, à terme, de perdre des parts de marché », observe Flavien Neuvy. Médias, gouvernements et Union européenne sont à la traîne (49, 44 et 42%).


1 : soit une consommation de produits issus d’un rayon de 100 à 250 km.
2 : « Think local, act local », menée du 27/11 au 20/12/18 auprès de 13 800 consommateurs.
Crédit : Cetelem
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Le Burkina Faso invité d'honneur à Pollutec 2018
Voir toutes nos interviews POLLUTEC 2018
En partenariat avec
À lire également
La Banque des Territoires finance le schéma directeur de l'énergie d'Orléans
La Banque des Territoires finance le schéma directeur de l'énergie d'Orléans
Le 11 mars dernier, la ville d'Orléans (Loiret), Orléans Métropole et la Banque des Territoires ont signé une convention de partenariat pour l'élaboration d'un schéma directeur de l'énergie et le développement d'un ensemble immobilier.
67% des communes franciliennes n'utilisent plus de pesticides sur leurs espaces verts
67% des communes franciliennes n'utilisent plus de pesticides sur leurs espaces verts
Du 20 et 30 mars, a lieu la « semaine pour les alternatives aux pesticides ».
Une plate-forme de financement participatif pour les projets de transition agricole
Une plate-forme de financement participatif pour les projets de transition agricole
La plate-forme de financement participatif pour les projets liés à l’agriculture et à l’alimentation, Miimosa, a lancé le mardi 29 janvier dernier, « Miimosa transition », pour financer les projets de transition agricole et alimentaire, mais aussi énergétique.
« Faire du Dunkerquois un démonstrateur de l’industrie du XXIe siècle »
« Faire du Dunkerquois un démonstrateur de l’industrie du XXIe siècle »
La Communauté urbaine de Dunkerque (CUD) a été pré-sélectionnée, avec 23 autres candidats, pour devenir un « Territoire d’innovation de grande ambition » (Tiga).
Un quart de l'empreinte carbone des Français est lié à l'alimentation
Un quart de l'empreinte carbone des Français est lié à l'alimentation
Alors que le salon international de l'agriculture se tient jusqu'au 3 mars prochain au Parc des expositions de la porte de Versailles à Paris, une étude s'intéresse à l'empreinte énergétique et carbone de l'alimentation en France.
Roubaix lance un appel à projets pour une « Maison de l’économie circulaire »
Roubaix lance un appel à projets pour une « Maison de l’économie circulaire »
La ville de Roubaix (Nord) a lancé fin janvier dernier, un appel à projets pour la création d’une « Maison de l’économie circulaire et du zéro déchet » qui aura notamment pour objectif de développer des activités accélératrices de la transition écologique.
Huit nouveaux territoires vont expérimenter les CTE
Huit nouveaux territoires vont expérimenter les CTE
Ce mardi 5 février, le gouvernement a lancé la seconde phase d'expérimentation des Contrats de transition écologique (CTE), engageant huit nouveaux territoires français.
Tous les articles TERRITOIRES
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Sifer 2019
26 Mars 2019
Sifer 2019
Intersol 2019
26 Mars 2019
Intersol 2019
RailTech Europe 2019
26 Mars 2019
RailTech Europe 2019
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Technicien(ne) de maintenance PAC/CLIM H/F à St-Nazaire
- Opérateur Hydrocureur H/F
- Agent / Agente d'entretien des parcs et jardins
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.