Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Cigéo : le contrat de développement territorial est validé

Cigéo : le contrat de développement territorial est validé
Par E.G, le 7 mars 2019.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Mercredi 6 mars, la secrétaire d’Etat auprès du ministre de la transition écologique, Emmanuelle Wargon, a réuni le Comité de haut niveau du projet Cigéo, afin de concrétiser le contrat de développement des territoires de la Meuse et de la Haute-Marne.

Le Comité de haut niveau du projet Cigéo, projet de confinement de déchets radioactifs à Mandres-en-Barrois, près de Bure (Meuse), a été réuni ce mercredi 6 mars. « La signature prochaine du contrat de territoire marque une étape importante dans la préparation des échéances à venir du projet Cigéo d’enfouissement en couche géologique profonde des déchets nucléaires. C’est le résultat concret d’une méthode de travail, celle de la concertation avec l’ensemble des parties prenantes. La dynamique doit se prolonger au travers du débat national à venir sur la politique nationale de gestion des déchets radioactifs » a déclaré Emmanuelle Wargon, lors de cette réunion.

Le contrat de développement territorial (CDT) validé comporte quatre axes : « la réalisation des aménagements qui permettront ou accompagneront la construction et l’exploitation du site » ; « la dynamisation du potentiel socio-économique de la zone de proximité » ; « le renforcement de l’attractivité de la Meuse et de la Haute-Marne par des mesures d’aménagement structurantes » ; ainsi que « la pérennisation de l’excellence économique et environnementale des deux départements ».

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Prochain comité de haut niveau en septembre 2019

Le financement des groupements d’intérêt public des deux départements sera poursuivi en 2020-2022, pour l’accompagnement économique du territoire « en lien avec l’implantation du futur centre de stockage géologique profond Cigéo », précise le ministère. Le prochain Comité de haut niveau aura lieu en septembre prochain. « Les élus se sont engagés à présenter un modèle de gouvernance interdépartementale dédié à l’accompagnement de ce projet », est-il ajouté.

Pour rappel, ce projet d’un coût estimé entre 20 et 30 milliards d’euros, prévoit de confiner environ 80.000 mètres cubes de déchets radioactifs à 500 mètres sous-terre, dans le bois Lejuc à Mandres-en-Barrois (Meuse). En janvier 2018, l’Autorité de sûreté nucléaire a rendu son avis sur ce projet. L’organisme estimait alors que les options de sûreté, constituant une avancée significative, nécessitait néanmoins des compléments concernant l’architecture de stockage ainsi que sa surveillance. Cigéo avait fait l’objet d’une expertise technique par l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire rendue en juin 2017. Celui-ci faisait déjà part de ses doutes concernant la sûreté de l’architecture du projet Cigéo.

Photo : Wikimedia Commons / DR
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Le Cerema s'engage à accompagner les territoires face au changement climatique
Le Cerema s'engage à accompagner les territoires face au changement climatique
Le Conseil d’administration du Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement), a approuvé jeudi 15 avril son projet stratégique pour la période 2021-2023. Nouveau cap : adapter les territoires au changement climatique.
Bpifrance présente un bilan encourageant de son « Plan Climat »
Bpifrance présente un bilan encourageant de son « Plan Climat »
Prêts économies d’énergie et prêts verts Relance… La Bpifrance présente un bilan satisfaisant de son « Plan Climat » lancé en septembre 2020. En six mois, près de 150 projets ont été accompagnés dans la démarche de transition écologique et énergétique.
[Décryptage] Et si les assurés sociaux pesaient sur l’offre ?
[Décryptage] Et si les assurés sociaux pesaient sur l’offre ?
Définir avec les paysans son alimentation et son mode de production, et non remplir son chariot de courses au vu de l’offre en rayons. Avec la sécurité sociale de l’alimentation, l’assuré serait aussi prescripteur de la production de denrées, à hauteur de la moitié de sa consommation. La meilleure voie pour enclencher la transition agricole, selon le collectif d’associations qui défend le projet.
Aurélie Cai nommée directrice des opérations à Merci Raymond
Aurélie Cai nommée directrice des opérations à Merci Raymond
La startup Merci Raymond, spécialiste de la végétalisation et de l'agriculture urbaine, a nommé Aurélie Cai en tant que directrice des opérations.
Green Solutions Awards 2020-2021 : ouverture des votes
Green Solutions Awards 2020-2021 : ouverture des votes
Une centaine de projets sont en lice pour le titre du Green Solutions Awards. Les votes sont désormais ouverts à compter du 1er avril pour choisir la solution la plus durable.
ESG Green, l'école de commerce dédiée au développement durable
ESG Green, l'école de commerce dédiée au développement durable
La nouvelle école de commerce ESG Green propose une formation au cœur des enjeux environnementaux et sociaux. Elle accueillera ses premières promotions d’étudiants en octobre 2021 sur son campus situé à Paris.
Bpifrance : 10 millions d’euros débloqués pour le développement de l’agroécologie
Bpifrance : 10 millions d’euros débloqués pour le développement de l’agroécologie
Dans le cadre du plan France Relance, 10 millions d’euros seront dédiés aux entreprises spécialisées dans le secteur de l’agroécologie. Objectif : favoriser la compétitivité pour la production de protéines végétales.
Tous les articles TERRITOIRES
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.