Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

TERRITOIRES
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Michel Gioria : « Il faut apprendre à vivre avec un revenu mensuel et un budget annuel de 2 tonnes de CO2 »

Partager :
Michel Gioria : « Il faut apprendre à vivre avec un revenu mensuel et un budget annuel de 2 tonnes de CO2 »
Par Laurence Madoui, le 4 décembre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Territoires
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
A la veille de l’examen par l’Assemblée nationale du projet de loi sur l’économie circulaire et la lutte contre le gaspillage, le directeur de l’Ademe d’Ile-de-France dit tout le bien qu’il pense du texte … sachant que l’essentiel est ailleurs : pour Michel Gioria, c’est la fiscalité écologique qui permettra de découpler la croissance économique et la dégradation de l’environnement, dont l’inflation de déchets.

Quelles inflexions peut enclencher la loi sur l’économie circulaire ?

Michel Gioria :
C’est le premier texte législatif qui pointe les biens de consommation courante, soit 2,5 tonnes de CO2 stockées à domicile par un foyer moyen. Il relève l’exigence sur l’écoconception, qui favorise le recyclage et limite les déchets. Encore faut-il que l’entreprise qui écoconçoit s’y retrouve. Un différentiel de prix doit distinguer les produits à fort impact environnemental de ceux qui le minimisent (réemploi, réparation, intégration de matière recyclée, écoconception). Or, il n’est pas encore donné de prix à la dégradation de l’environnement et à l’incidence sur l’effet de serre des produits. Il faut une fiscalité claire et explicite sur le carbone. Toutes les actions qu’appuie l’Ademe (recycleries, écologie industrielle, lutte contre le gâchis alimentaire) sont fabuleuses. Mais ce n’est que l’embryon de ce qui doit constituer le cœur de l’activité économique de demain. Pour que ces bébés deviennent des adultes vivant de modèles économiques qui tournent, il faut faire payer le contenu en carbone des produits.

Une belle usine à gaz en perspective …

 L’exercice sera difficile pour des produits impliquant un grand nombre de composants mais il est d’ores et déjà réalisable pour quantités de biens et services. On connaît le poids d’acier et de plastique d’une voiture, sa consommation, les émissions des usines, on sait même corriger les biais des pays importateurs qui tendent à les sous-estimer. On sait évaluer la quantité d’eau et d’engrais utilisée pour produire un avocat en Amérique latine et les émissions liées au transport routier et aérien. L’alimentation venue du bout du monde doit coûter plus cher. C’est ainsi qu’on viabilisera les productions locales et qu’on reconstituera les ceintures maraîchères autour des villes.

Dans une société neutre en carbone, les comptables chiffreront le carbone dans l’entreprise. Et le citoyen aura appris à vivre non seulement avec ses revenus mensuels mais aussi avec un budget de 2 tonnes de CO2/an1 – des applications numériques amorçant déjà le calcul.

Le verdissement fiscal viendra-t-il de l’Europe  ?

Il y a deux fenêtres de tir cruciales : le Green Deal, qui permettra de débattre de la fiscalité du carbone au niveau européen, et la Convention citoyenne pour le climat. Toute personne enfermée durant six week-ends pour étudier les enjeux du changement climatique et de l’économie circulaire et échanger avec des experts avancera nécessairement la fiscalité comme piste sérieuse.

Changer les comportements requiert à la fois des infrastructures porteuses d’alternatives (pistes cyclables, bornes de recharge électrique, etc.) et une fiscalité orientant la consommation et les investissements de tous les acteurs (ménages, entreprises, administration). De 2019 à 2022, les scrutins européens, municipaux, régionaux et présidentiel seront décisifs : ce sont les derniers mandats utiles pour transformer le système et aller vers un monde à + 2°C – ou davantage.


1 : contre une empreinte carbone de 4,9 t/an/hab. au plan national et de 7,9 t/an/hab. en incluant les importations, rapport sur l’état de l’environnement, CGEDD, octobre 2019
Michel Gioria, directeur de l’Ademe d’Ile-de-France / DR
  [Vidéo] Rencontre avec l'architecte Lina Ghotmeh
A quoi ressemblera la ville de demain ? Voici quelques éléments de réponse avec l’architecte Lina Ghotmeh.
+ de vidéos Environnement TV
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Matteo Carando, directeur d’ERG France
Les entreprises et acteurs de l’environnement organisent, depuis mi-mai, la reprise de leurs activités. Environnement-magazine.fr propose aux professionnels de partager leur organisation, des réflexions sur l’impact du confinement et leur vision de l’après-crise. Aujourd’hui, nous donnons la parole à Matteo Carando, directeur d’ERG France.
Toutes les interviews
Actu réglementaire
Décret du 1er juillet 2020 portant nomination au comité des finances locales institué par l'article L. 1211-1 du code général des collectivités territoriales Lire
Arrêté du 29 juin 2020 portant nomination au sein du Conseil national d'évaluation des normes Lire
Arrêté du 30 juin 2020 portant nomination de la directrice du Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante Lire
Arrêté du 25 juin 2020 pris pour l'application, en 2020, de l'article L. 1614-4 du code général des collectivités territoriales Lire
Arrêté du 29 juin 2020 portant interdiction de mise sur le marché de bouteilles de gaz métalliques non rechargeables contenant de l'hélium Lire
Arrêté du 22 juin 2020 pris en application du décret n° 2019-799 du 26 juillet 2019 fixant les modalités d'indemnisation du référent déontologue et du référent en matière de recueil des signalements émis par les lanceurs d'alerte de l'Autorité de sûreté nucléaire Lire
À lire également
Covid-19 : les maires du C40 Cities s'engagent pour une relance économique durable
Covid-19 : les maires du C40 Cities s'engagent pour une relance économique durable
Alors que le déconfinement devrait progressivement être mis en œuvre en France dès ce lundi 11 mai, les maires du C40 cities, appellent à une relance économique solide, équitable et durable.
Pavillon bleu : la France compte 507 sites labellisés en 2020
Pavillon bleu : la France compte 507 sites labellisés en 2020
Cette année, le label Pavillon bleu a été remis à 17 nouveaux lauréats, portant à 401, le nombre de plages labellisées, et 106 ports.
Décret de droit de dérogation des préfets : quatre ONG déposent un recours
Décret de droit de dérogation des préfets : quatre ONG déposent un recours
Les quatre ONG, les Amis de la Terre, Notre affaire à tous, Wild Legal et Maiouri Nature Guyane, déposent un recours devant le Conseil d’Etat, pour obtenir l’annulation du décret du 8 avril 2020.
La Banque des Territoires prend part au capital de la filiale Urby du groupe La Poste
Le groupe La Poste et la Caisse des dépôts, via la Banque des Territoires, annoncent une augmentation du capital de la société Urby, consacrée à la logistique urbaine.
[A écouter] Municipales 2020 et vague verte : la réaction de Nicolas Garnier
[A écouter] Municipales 2020 et vague verte : la réaction de Nicolas Garnier
Le second tour des élections municipales ce dimanche 28 juin, a vu une vingtaine de maires écologistes être élus partout en France : Lyon et la métropole du Grand Lyon, Bordeaux, Strasbourg, Poitiers, Grenoble, Tours, Annecy, Colombes, Anduze, Plouhézec, ou encore Prades-le-Lez. Sans compter que l'union d'EELV avec les listes de gauche ont permis de remporter les mairies de Paris, Montpellier ou encore Marseille.
Déconfinement : la Seine-Saint-Denis demande la réouverture des parcs départementaux
Déconfinement : la Seine-Saint-Denis demande la réouverture des parcs départementaux
Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis demande à l'Etat de rouvrir les parcs départementaux dès ce lundi 11 mai.
La Seine-Saint-Denis va planter 30.000 arbres d'ici 2030
La Seine-Saint-Denis va planter 30.000 arbres d'ici 2030
Ce jeudi 11 juin, le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis a annoncé se doter d'un plan « Canopée », qui vise à atteindre 20% de surface départementale arborée en 2030.
Tous les articles TERRITOIRES
En partenariat avec
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
e-EUBCE
6 Juillet 2020
e-EUBCE
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
8 Juillet 2020
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
Solar PV World Expo 2020
+ d'événements
Emploi
- Agent de réseau d'eau potable - H/F
- Opérateur Hydrocureur 35 H/F
- Jardinier / Jardinière
- PROGRAMMATEUR CPA et TST -BTS ELECTROTECHNIQUE-ALTERNANCE DIJON (2020-12768) F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.