Menu

Eau

Assises de l’eau : cinq milliards d’investissements additionnels de 2019 à 2024

Partager :
     
Assises de l’eau : cinq milliards d’investissements additionnels de 2019 à 2024
Par Laurence Madoui, le 30 août 2018
Contrairement à ce qui fut un temps pressenti, les mesures découlant de la première séquence des Assises de l’eau ne se limitent pas à un plan anti-fuites dans les zones les moins performantes et chacun s’en réjouit. Les soutiens financiers au renouvellement des réseaux, annoncés par le Premier ministre le 29 août, ne sont pas pour autant boudés.

Cela fait des années que l’injonction est dans l’air et, sur le papier, c’est fait : en 2024, le rythme de renouvellement des canalisations - qui stagne à 0,6 % par an – aura doublé, annonce le gouvernement en conclusion de la première phase des Assises de l’eau, consacrée au petit cycle. Les installateurs de canalisations peuvent donc se féliciter d’avoir été entendus. Les élus locaux aussi : la Caisse des dépôts et consignations consacrera au secteur 2 milliards d’euros sur cinq ans.

Des prêts « quasi-gratuits » sur 60 ans

Mi-juillet, le député (LR, Haute-Savoie), Martial Saddier, jugeait « inintéressante » l’offre de la Caisse : « On a besoin de prêts de très très long terme, insistait le président du comité de bassin Rhône-Méditerranée et Corse. Or, les collectivités sont étouffées par des remboursements sur quinze ans, quand leurs réseaux durent au moins cinq décennies ». Message reçu : la Caisse accordera des prêts, finançant les réseaux comme les usines, sur une durée pouvant atteindre soixante ans. Le taux d’intérêt, celui du livret A, à savoir +0,75 %, sera « attractif », selon Édouard Philippe, « quasiment gratuit », commente Alain Grizaud, président des Canalisateurs de France.

Les agences de l’eau relèveront de 50 % (soit 2 milliards d’euros supplémentaires sur le 11è programme 2019-2024) leurs aides aux « territoires ruraux qui font face à un mur d’investissement ». Ce coup de pouce au profit des réseaux et des usines de traitement d’eaux potable et usées pénalisera fatalement d’autres lignes budgétaires puisque « Bercy se montre inflexible sur le plafond mordant », qui borde les recettes des agences, estime Alain Grizaud.

Transformer l’essai

Globalement, « la relance des investissements » portée par les Assises fait passer de 36 à 41 milliards d’euros les montants envisagés sur la période 2019-2024. Sur les cinq milliards additionnels, « deux proviendront de la Caisse des dépôts, autant des agences de l’eau et vraisemblablement un milliard des fonds européens, dont est attendue une meilleure mobilisation », résume Célia Blauel, présidente d’Eau de Paris. Reste à voir comment sera « transformé l’essai » dans la deuxième séquence des Assises, axée sur l’adaptation au changement climatique, « les aspects quantitatifs et qualitatifs étant intimement liés », relève Tristan Matthieu, délégué général de la Fédération professionnelle des entreprises françaises de l’eau (FP2E).

Le gouvernement propose aux collectivités volontaires de mettre en place un chèque-eau, sur le modèle du chèque-énergie et avec le même opérateur national. Célia Blauel craint que les candidats à la tarification sociale n’aient déjà déployé leur dispositif. Pour l’adjointe à la maire de Paris, « il aurait été plus intéressant d’instaurer une taxe sur les bouteilles en plastique pour financer des opérations de solidarité ». L’élue rappelle enfin que « l’innovation n’est pas que technologique : elle inclut aussi la contractualisation avec les agriculteurs sur des pratiques moins polluantes ».
Photo : Pixabay / DR
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
En partenariat avec
À lire également
Bassins Rhône-Méditerranée Corse : 112,5 millions d’euros investis au deuxième trimestre 2018
Bassins Rhône-Méditerranée Corse : 112,5 millions d’euros investis au deuxième trimestre 2018
Au deuxième trimestre 2018, l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée Corse a investi 112,5 millions d’euros pour environ 1800 projets.
Assises de l'eau : 70% des Français souhaitent avoir plus d'informations sur l'eau
Assises de l'eau : 70% des Français souhaitent avoir plus d'informations sur l'eau
Alors que les conclusions de la première partie des Assises de l'eau ont été rendues le 29 août dernier, le Centre d'information sur l'eau publie une nouvelle enquête sur l'avis des Français à propos de la politique de l'eau.
Les candidatures pour obtenir le label Aquaplus sont ouvertes jusqu’au 28 septembre
Les candidatures pour obtenir les labels Aquaplus sont ouvertes : ils valorisent les collectivités, entreprises de l’eau et maîtres d’ouvrage qui s’engagent dans une gestion durable de l’eau et de l’assainissement.
Wilo lance un poste de relevage intelligent pour les eaux usées
Wilo lance un poste de relevage intelligent pour les eaux usées
Les gestionnaires des stations d’épuration sont de plus en plus confrontés à l’arrivée de nouveaux perturbateurs comme les lingettes.
Eaux usées : Wilo rachète GVA
Eaux usées : Wilo rachète GVA
Wilo SE, fabricant de pompes et de systèmes de pompage, muscle ses compétences dans le domaine des eaux usées en faisant l’acquisition de la société GVA (Gesellschaft für Verfahren der Abwassertechnik mbH & Co.
Agences de l’eau : la réforme de redevances n’exclut pas la hausse du prix du mètre cube
Agences de l’eau : la réforme de redevances n’exclut pas la hausse du prix du mètre cube
Les directeurs des agences de l’eau ont esquissé des pistes de réforme des redevances, lors de l’audition devant la Commission du développement durable de l’Assemblée nationale, le 12 septembre.
François Rollin nommé directeur de la délégation de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse à Besançon
François Rollin nommé directeur de la délégation de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse à Besançon
Depuis le 1er août dernier, François Rollin est le nouveau directeur de la délégation de l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée Corse à Besançon.
Eau potable : le Sedif innove pour sécuriser son usine de Méry-sur-Oise
Eau potable : le Sedif innove pour sécuriser son usine de Méry-sur-Oise
L'usine de traitement de l'eau potable du Syndicat des eaux d'Ile-de-France basée à Méry-sur-Oise, bénéficie d'un système de dépotage spécialement conçu par Veolia en 2015.
Assises de l’eau : avis de gros temps sur les réseaux
Assises de l’eau : avis de gros temps sur les réseaux
Les Assises de l’eau organisées par le gouvernement jusqu’à novembre se sont ouvertes en avril dernier sur les enjeux du petit cycle.
Succès suédois pour Suez
Succès suédois pour Suez
Collecte des déchets, dépollution, équipement d’une usine de traitement des eaux usées, Suez annonce la signature de nouveaux contrats en Suède.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
Cycl'eau
3 Octobre 2018
Cycl'eau
Journée anniversaire du CFMS
4 Octobre 2018
Journée anniversaire du CFMS
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.