Menu

Territoires

Montagne d'Or en Guyane : le débat public souligne la méfiance et l'hostilité au projet

Partager :
     
Montagne d'Or en Guyane : le débat public souligne la méfiance et l'hostilité au projet
Par La rédaction et E.G, le 10 septembre 2018
Le bilan du débat public, publié vendredi 7 septembre dernier se montre guère favorable au projet de mine "La Montagne d’Or" en Guyane. La Commission nationale de débat public (CNDP) estime le projet "mal posé et mal porté par ses promoteurs".
 
Le bilan et le compte-rendu du débat public reviennent notamment sur les méthodes employées par le promoteur qui ont fortement dégradé son image auprès des Guyanais. La CNDP a ainsi constaté la "très grande méfiance de la population à l’égard du maître d’ouvrage" et des “opinions exprimées généralement hostiles au projet".

Les populations autochtones discréditées ?
 
Par exemple, l’absence du promoteur à une réunion organisée par la CPDP dans un village amérindien, considérée comme "une très grave erreur du maître d’ouvrage". De même, l’absence de considération pour les peuples autochtones est vivement dénoncée par la présidente qui juge "la volonté de discréditer la parole des populations autochtones en totale contradiction avec les principes du débat public".
 
La CNDP s’interroge encore sur "plusieurs questions techniques" qui mettent fortement en doute "la faisabilité du projet". D’autre part, le maître d’ouvrage "n’a pas su rassurer sur sa capacité à maîtriser les risques inhérents à ce type de projet industriel", poursuit la Commission. Globalement, le bilan évoque un projet "mal posé et mal porté par ses promoteurs".

Plusieurs points de vigilance relevés

Ainsi, la CNDP a relevé plusieurs points de vigilance dans le cas où le maître d’ouvrage déciderait de mener à bien ce projet : l’amélioration de la transparence, l’approfondissement des mesures de gestion des risques, favoriser les solutions minimisant les impacts, tenir compte des recommandations du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), tester plusieurs hypothèses sur les éléments sensibles du projet et "ne pas sous-estimer l’importance du respect des lieux de mémoire".

7 Guyanais sur 10 opposés au projet
 
Les conclusions semblent donner raison à l’opinion publique, qui, à travers un sondage IFOP publié à la clôture du débat public, révélait que 72% des Guyanais déclarent ne pas avoir été convaincus par la Compagnie Montagne d’Or (CMO) pendant le débat public (un taux qui monte à 81% dans l’arrondissement de Saint-Laurent-du-Maroni, ville rattachée au projet et épicentre des débats).

Pour rappel, le gouvernement français avait lui aussi demandé des éclaircissements au mois de juillet dernier. La présidente du CNDP Chantal Jouanno souligne enfin qu’il serait opportun de mener un débat public concernant les modalités de l’exploitation de l’or en Guyane. "Ce projet, quelles que soient ses qualités, ne saurait progresser sans une clarification des choix nationaux sur l’exploitation de l’or", estime-t-elle en conclusion du bilan. 
La création du projet de mine d'or La Montagne d'Or impliquerait la construction de 125 km de piste à travers la forêt guyanaise. Crédit photo : La Compagnie de La Montagne d'Or
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
DÉCOUVREZ NOS NEWSLETTERS GRATUITES
S'identifier S'inscrire
En partenariat avec
À lire également
Vallée de la chimie : la métropole de Lyon lance le troisième « Appel des 30 »
Vallée de la chimie : la métropole de Lyon lance le troisième « Appel des 30 »
Mercredi 29 août, la métropole de Lyon a lancé la troisième édition de « l’Appel des 30 », destiné à faire de la vallée de la chimie une « plateforme industrielle cleantech » et une « terre d’innovations ».
EuropaCity : un projet à modifier selon l’Etat
EuropaCity : un projet à modifier selon l’Etat
D’après Le Monde, le nouveau protocole signé entre l’aménageur et le promoteur d’EuropaCity ne sera approuvé, par le premier ministre Edouard Philippe, qu’après la modification et l’amélioration de plusieurs aspects de ce projet de complexe de loisirs dans le Val-d’Oise. .
Paris et 22 autres villes mondiales s’engagent vers un objectif « zéro déchet »
Paris et 22 autres villes mondiales s’engagent vers un objectif « zéro déchet »
Ce mardi 28 août, 23 villes membres du réseau C40 cities ont signé une déclaration sur l’objectif « zéro déchet » : ces villes s’engagent, à l’horizon 2030, à diminuer de 15 % le volume de déchets produits par habitant, à réduire de 50 % le volume de déchets mis en décharge et incinérés, et d’augmenter 70 % le taux de récupération.
Etude : selon l’Ademe, la transition énergétique sera bénéfique à l’économie et à l’emploi
Etude : selon l’Ademe, la transition énergétique sera bénéfique à l’économie et à l’emploi
Ce mardi 4 septembre, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) publie les résultats de deux études menées dans les régions Hauts-de-France et Occitanie, selon lesquelles la transition énergétique « peut créer jusqu’à 900 000 emplois en France d’ici 2050 ».
[Reportage] Les fermes laitières s’engagent pour réduire leurs émissions carbone
[Reportage] Les fermes laitières s’engagent pour réduire leurs émissions carbone
Alors que l’agriculture contribue à environ 20 % des émissions de gaz à effet de serre françaises, le secteur laitier s’engage dans une démarche de réduction de ces émissions.
LGV Tours-Bordeaux : où en est la mise en œuvre des mesures compensatoires ?
LGV Tours-Bordeaux : où en est la mise en œuvre des mesures compensatoires ?
Un an après la mise en service de la ligne à grande vitesse (LGV) SEA Tours-Bordeaux, le concessionnaire Liséa – constitué de Vinci, de la Caisse des Dépôts, d’Ardian et de Meridiam – fait le point sur la mise en œuvre de ses mesures de compensation environnementale.
Huit lauréats pour l’appel à manifestation d’intérêt sur le « permis d’innover »
Huit lauréats pour l’appel à manifestation d’intérêt sur le « permis d’innover »
Le ministère de la cohésion des territoires a annoncé les huit lauréats de l’appel à manifestation d’intérêts des établissements publics d’aménagement Bordeaux Euratlantique, Euroméditerranée et Grand Paris Aménagement, dans le cadre de l’expérimentation du « permis d’innover ».
Une cour d’école résiliente pour faire face aux enjeux climatiques
Une cour d’école résiliente pour faire face aux enjeux climatiques
A quelques jours de la rentrée des classes 2018, la ville de Paris a inauguré la première cour « Oasis » à l’école maternelle Charles Hermite (18ème arrondissement) : une cour d’école « résiliente », qui constitue un îlot de fraîcheur pendant les périodes de canicule.
Amorce investit le secteur de l'eau
Amorce investit le secteur de l'eau
Depuis quelques mois, l’association de collectivités Amorce, a ajouté l’eau à son portefeuille de thématiques.
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Artibat
24 Septembre 2018
Artibat
Cycl'eau
3 Octobre 2018
Cycl'eau
Journée anniversaire du CFMS
4 Octobre 2018
Journée anniversaire du CFMS
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Eau et Assainissement
Déchets et Recyclage
Énergie et Climat
Territoires et Politiques durables
Cleantech et Éco-Entreprises
Politiques, Développement durable et Responsabilité sociale des entreprises
Pollutions, Risques et Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement
Biodiversité et Aménagement
Mobilité et Transports propres
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
BTP Magazine
BTP Rail
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
Publicité
CGV (pub)
environnement-magazine.fr est un site du Groupe Cayola.