EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la uneBIODIVERSITÉ

L’Union européenne investit 550 millions d’euros pour les océans

Par E.G. Publié le 9 octobre 2017.
L’Union européenne investit 550 millions d’euros pour les océans
Newsletters gratuites
Archiver cet article
Début octobre, à Malte, se tenait la conférence mondiale « Our Ocean ». A cette occasion la Commission européenne a annoncé prendre 36 nouveaux engagements représentant 550 millions d’euros, en faveur de la protection des océans. A l’échelle mondiale 6 milliards d’euros d’investissements ont été annoncés.

Les 5 et 6 octobre, s’est déroulée la conférence mondiale « Our Ocean » à Malte. A cette occasion, la Commission européenne a annoncé le financement d’initiatives favorables aux mers et océans mondiaux, via 36 engagements représentant 550 millions d’euros. Ces engagements « soulignent la détermination de l’UE à améliorer la situation des mers et à envoyer un signal positif au reste du monde – pouvoirs publics comme secteur privé – afin d’intensifier les efforts et de relever les défis croissants auxquels font face les océans, depuis la pollution par les matières plastiques jusqu’aux activités criminelles en mer, en passant par la protection de la vie marine et les incidences du changement climatique », précise la Commission européenne sur son site.

Parmi les 36 engagements de l’UE pour les océans, 4 millions d’euros seront par exemple investis dans le programme de surveillance par satellite, Copernicus, « pour aider les agences et les Etats membres de l’UE à surveiller la pollution par les hydrocarbures et la pêche commerciale à grande échelle (...) ». Deux millions d’euros seront destinés à la mise en œuvre de la directive-cadre « stratégie pour le milieu marin », 2,85 millions d’euros financeront des projets de prévention de la pollution marine, ainsi que des projets de réduction des rejets plastique dans l’environnement. Une enveloppe de 14,5 millions d’euros sera destinée à la promotion d’une économie bleue à l’échelle européenne, ou encore, un programme de partenariat Pacifique-Union européenne pour le milieu marin (PEUMP) sera lancé pour un montant de 45 millions d’euros. Ce dernier aura pour objectif de soutenir «  la gestion et le développement durables des pêches en vue d’assurer la sécurité alimentaire et la croissance économique, tout en s’intéressant à la résilience face au changement climatique et à la préservation de la biodiversité marine. » Biodiversité, gestion des aires marines protégées, pêche durable, sécurité marine, changement climatique ou gestion des déchets, sont autant de thèmes figurant parmi les 36 engagements de l’UE.

2,5 millions de km² de nouvelles aires marines protégées 

Outre l’Union européenne, de multiples acteurs publics et privés de 112 pays, notamment des gouvernements, entreprises, ONG, ou instituts de recherche, ont également annoncé des investissements. Au total, plus de 6 milliards d’euros seront consacrés, via 400 engagements, à « la lutte contre la pollution marine, l’extension des zones protégées, le renforcement de la sécurité des océans, la promotion d’initiatives dans le domaine de l’économie bleue et de la pêche durable, et dans l’intensification des efforts de l’UE pour lutter contre le changement climatique, dans la droite ligne de l’accord de Paris et des objectifs de développement durable dans le cadre de l’agenda 2030. » Enfin, cette conférence a aussi été l’occasion d’annoncer la création de nouvelles aires marines protégées « qui s’étendent sur plus de 2,5 millions de km2, soit plus de la moitié de la surface totale de l’Union européenne. »
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
L’État décentralise la gestion du réseau « terrestre » Natura 2000
20 juillet 2022
L’État décentralise la gestion du réseau « terrestre » Natura 2000 Le projet de décret, soumis à consultation jusqu’au 02 août, prévoit de confier la gestion des sites exclusivement terrestres des sites Natura 2000 aux régions. L’autorité administrative de ces sites sera ainsi entre les mains du président du Conseil régional.
Île-de-France : six forêts régionales certifiées FSC en 2022
5 juillet 2022
Île-de-France : six forêts régionales certifiées FSC en 2022 À l’issue de l’audit 2022, six nouvelles forêts franciliennes dotées d’un plan d’aménagement entrent dans la certification Forest Stewardship Council (FSC). Désormais 8 499 hectares, soit près de 80 % de la surface forestière gérée par l’Agence des espaces verts est certifiée.
Le Prix Jeunes Talents France soutient la recherche environnementale
12 octobre 2022
Le Prix Jeunes Talents France soutient la recherche environnementale Pour la 16ème édition du « Prix Jeunes Talents France », la Fondation L’Oréal, en partenariat avec l’Académie des sciences et la Commission nationale française pour l’Unesco, décerne le « Prix Jeunes Talents Pour les Femmes et la Science France » à 35 chercheuses.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
[Vidéo] 3 questions à Stéphanie Gay, directrice du Salon des maires et des collectivités locales
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- TECHNICIEN.NE DE MAINTENANCE GAZ
- Responsable de Secteur H/F
- Ingénieur / Ingénieure environnement en industrie
- Préparateur Méthodes F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola