Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

BIODIVERSITÉ
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Ouverture de la consultation publique du plan loup 2018-2023

Partager :
Ouverture de la consultation publique du plan loup 2018-2023
Par Eva Gomez, le 9 janvier 2018
DÉCOUVREZ NOTRE NEWSLETTER GRATUITE
Biodiversité
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Depuis hier et jusqu’au 29 janvier prochain, le nouveau plan loup est soumis à la consultation du public. Il prévoit notamment la destruction de 10 % de la population, un suivi de l’hybridation ou encore la création d’un observatoire des mesures de protection.

Du 8 au 29 janvier 2018, le plan d’actions national sur le loup et les activités d’élevage pour la période 2018-2023 est ouvert à la consultation du public. « Deux expertises scientifiques collectives, l’une sur les aspects biologiques et l’autre sur les aspects sociologiques, réalisées par le Muséum national d’histoire naturelle et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), ont dégagé les données sur la viabilité de l’espèce et les facteurs d’acceptation », indique le gouvernement sur le portail des consultations publiques. Des ateliers complétant ces expertises ont « permis de dresser un bilan précis de la situation et de formuler des propositions concrètes pour réduire les situations de prédation sur les troupeaux domestiques et mieux accompagner les éleveurs », est-il précisé.

40 loups abattus en 2018, puis 10 % de la population

Concrètement, ce projet de nouveau plan loup confirme le contenu de l’arrêté publié le 20 juillet dernier, selon lequel 40 loups seront abattus en 2018, contre 36 pour l’année 2016-2017. Ce nombre permet, selon le projet de plan, « d’assurer la transition avec la gestion de l’année 2017 ». A terme, il sera porté à une proportion de 10 % de la population de loups sur le territoire français. « Dans l’hypothèse où ce plafond serait atteint avant la fin de l’année civile, le préfet coordonnateur aura la possibilité d’activer l’autorisation de tirs de défense additionnels dans la limite de 2 % supplémentaire », indique le plan en consultation. Des tirs de défense simples pourront également être fixés au-delà du plafond de 10 % de la population. A noter que les expertises scientifiques recommandent de ne pas abattre plus de 10 à 12 % de l’effectif « afin de ne pas remettre en cause la viabilité de l’espèce ».

Les tirs de défenses seront privilégiés entre janvier et septembre pour « pouvoir abattre prioritairement les loups qui attaquent les troupeaux, afin de réduire les dommages », précise le projet de plan d’actions. « Les tirs de prélèvements seront effectués dans un second temps, à l’automne, pour réduire la pression de prédation quand cette dernière est forte dans les d’attaque, et pour freiner l’expansion du loup sur certains fronts de colonisation, notamment dans les régions qui accueillent les troupeaux les plus difficiles à protéger ». Le principe de plafond annuel devrait être réexaminé, ainsi que son niveau et ses modalités de gestion, « dès lors que la population sera considérée en bon état de conservation sur le territoire par les scientifiques », souligne le document.

Suivi de l’hybridation

De plus, ce projet prévoit de suivre le phénomène d’hybridation dans la population de loups. L’ONCFS a procédé à une évaluation en juillet dernier en fournissant 228 échantillons au laboratoire Antagene, « reconnu au plan international dans le domaine des analyses génétiques sur la faune sauvage ». Sur 130 individus analysés, 10 sont reconnus comme hybrides. « L’hybridation récente (de 1ère génération) concerne 1,5 % des animaux, et 6 % sont concernés par de l’hybridation plus ancienne », rappelle le projet de plan d’actions. Ainsi, « la question des hybrides fera l’objet d’une attention particulière, afin d’évaluer si son taux de 1 à 2 % de la population, évolue et justifie un dispositif permettant de les exclure du plafond ».

Observatoire des mesures de protection

Les modalités de la mise en place des mesures protection – à savoir, gardiennage renforcé, parc de regroupement mobile électrifié, chiens de protection, parc de pâturage de protection renforcé électrifié et analyse de vulnérabilité – sont également détaillées dans le projet de plan d’action du gouvernement. L’accompagnement des éleveurs sur l’évolution des techniques de protection, la mise en place d’un réseau « chiens de protection » ou encore l’adaptation de l’indemnisation selon le niveau d’attaques subies, en font partie. Par ailleurs, la création d’un « observatoire de diagnostic (…) de la protection des troupeaux » est prévue. Cet observatoire agirait comme un « outil d’alerte sur les situations extrêmes de prédation et sur d’éventuelles anomalies entre le niveau de protection et le niveau de prédation », mais également comme un outil d’aide à la décision pour l’État concernant les politiques en la matière.

Le 12 janvier prochain, le Conseil national de la protection de la nature donnera son avis sur ce projet. En février, suite à la consultation publique, et après l’approbation des ministères de la transition écologique et solidaire et de l’agriculture, le plan national d’actions 2018-2023 entrera en vigueur. Il doit assurer « la nécessaire conjugaison de protection de la biodiversité d’une part et des activités économiques d’élevage et d’entretien du territoire grâce au pastoralisme d’autre part rendent nécessaires  la prise en compte et le respect des impacts environnementaux, humains et économiques », estime le ministre de l’agriculture Stéphane Travert.
Pixabay
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
  [Vidéo] Trois questions à : Stéphanie Gay, directrice du Salon des maires et des collectivités locales
+ de vidéos Environnement TV
Dernier numéro
N° 1785
Sommaire
Découvrir
J'achète un numéro (16,70 €)
Actu réglementaire
Arrêté du 11 janvier 2021 portant retrait du marché de compresseurs d'air Lire
Décret n° 2021-19 du 11 janvier 2021 relatif au critère de performance énergétique dans la définition du logement décent en France métropolitaine Lire
Arrêté du 21 décembre 2020 modifiant l'arrêté du 30 juillet 2020 fixant la liste et la localisation des emplois de chef de mission de l'agriculture et de l'environnement Lire
Arrêté du 8 janvier 2021 transférant l'autorisation de fourniture de gaz naturel de la société Oxochimie à la société Ineos Derivatives Lavéra (IDL) Lire
Arrêté du 8 janvier 2021 autorisant la société GreenYellow Energy Supply and Services France à exercer l'activité de fourniture de gaz naturel Lire
Arrêté du 31 décembre 2020 organisant les modalités de la contribution financière de l'Office français de la biodiversité aux établissements publics des parcs nationaux pour l'année 2021 Lire
Arrêté du 15 décembre 2020 autorisant l'ouverture du concours professionnel pour le recrutement des secrétaires d'administration et de contrôle du développement durable de classe supérieure, spécialité administration générale, au titre de l'année 2021 Lire
Arrêté du 18 décembre 2020 portant modification et création de programmes dans le cadre du dispositif des certificats d'économies d'énergie Lire
Arrêté du 17 décembre 2020 autorisant l'ouverture de l'examen professionnel pour le recrutement des secrétaires d'administration et de contrôle du développement durable de classe supérieure, spécialité administration générale, au titre de l'année 2021 Lire
Arrêté du 17 décembre 2020 modifiant l'arrêté du 3 octobre 2010 relatif au stockage en réservoirs aériens manufacturés de liquides inflammables, exploités au sein d'une installation classée pour la protection de l'environnement soumise à autorisation de la législation des installations classées pour la protection de l'environnement Lire
Arrêté du 17 décembre 2020 fixant la liste des emplois d'inspecteur technique de l'action sociale des administrations de l'Etat relevant des ministères de la transition écologique, de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales et de la mer Lire
Arrêté du 17 décembre 2020 fixant le nombre d'emplois d'inspecteur technique de l'action sociale des administrations de l'Etat relevant du ministère de la transition écologique, du ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales et du ministère de la mer Lire
Arrêté du 30 novembre 2020 modifiant l'arrêté du 7 mars 2006 portant désignation du site Natura 2000 « Etang de Thau et lido de Sète à Agde » (zone de protection spéciale Lire
Arrêté du 30 novembre 2020 relatif aux signalétiques et marquages pouvant induire une confusion sur la règle de tri ou d'apport du déchet issu du produit Lire
Décret n° 2020-1651 du 22 décembre 2020 relatif au label national « anti-gaspillage alimentaire » en application de l'article L. 541-15-6-1-1 du code de l'environnement Lire
Arrêté du 16 décembre 2020 fixant les taux de promotion dans les corps des directeurs de recherche du développement durable et des chargés de recherche du développement durable au titre des années 2021 et 2022 Lire
Arrêté du 8 décembre 2020 portant reconduction et création de programmes dans le cadre du dispositif des certificats d'économies d'énergie Lire
Délibération n° 2020-295 du 9 décembre 2020 portant décision sur l'évolution du revenu autorisé des opérateurs de stockage souterrain de gaz naturel Storengy, Teréga et Géométhane pour l'année 2021 Lire
Arrêté du 1er décembre 2020 modifiant l'arrêté du 4 novembre 2020 portant nomination d'un directeur régional adjoint de l'environnement, de l'aménagement et du logement (région Auvergne-Rhône-Alpes) Lire
Arrêté du 15 décembre 2020 portant agrément de la société de coordination « Horizon Habitat, société de coordination » Lire
À lire également
La Stratégie nationale contre la déforestation importée se renforce
La Stratégie nationale contre la déforestation importée se renforce
Une réunion avec le comité de suivi de la Stratégie nationale contre la déforestation importée (SNDI) appelle à renforcer la feuille de route adoptée en 2018.
Déforestation accélérée et nouvelles maladies, les autres conséquences du Covid-19
Déforestation accélérée et nouvelles maladies, les autres conséquences du Covid-19
Selon une équipe de chercheurs, la pandémie actuelle de Covid-19 et ses impacts économiques ont accéléré la déforestation dans de nombreuses zones tropicales. Celle-ci augmente les interactions entre faune sauvage et activités humaines, et donc les risques d’émergence de nouvelles épidémies.
Certains groupes de vertébrés sont davantage concernés par l’extinction
Certains groupes de vertébrés sont davantage concernés par l’extinction
Un article de l’université de McGill et publié dans la revue Nature donne à voir un bilan plus optimiste de l’extinction de la biodiversité. Seuls certains groupes seraient concernés par l’effondrement massif.
Zone humide : une opération de restauration écologique exemplaire en Savoie
Zone humide : une opération de restauration écologique exemplaire en Savoie
Situé au nord du Lac du Bourget, en Savoie, le marais de Chautagne a fait l'objet d'une restauration hydrique et agro-environnementale remarquable sur 60 hectares. Une opération récemment récompensée pour sa qualité écologique.
Selon le WWF, 43 millions d’hectares de forêt ont été perdus en 13 ans
Selon le WWF, 43 millions d’hectares de forêt ont été perdus en 13 ans
Entre 2004 et 2017, 43 millions d’hectares de forêt auraient été perdus dans le monde, selon le dernier rapport du WWF sur la déforestation. L’ONG a repéré 24 « points chauds » où se concentre le phénomène.
[Vidéo] Delphine Giney : « La nature rend service aux citadins »
[Vidéo] Delphine Giney : « La nature rend service aux citadins »
À l’occasion du Salon des maires et des collectivités locales, Environnement Magazine a rencontré Delphine Giney, responsable du pôle nature et biodiversité de la plateforme en ligne IdealCo. Elle détaille le rôle des collectivités sur les façons de préserver et favoriser la biodiversité dans les espaces verts en ville.
L’Afnor publie une nouvelle norme pour la protection de la biodiversité
L’Afnor publie une nouvelle norme pour la protection de la biodiversité
L’Association française de normalisation (Afnor) lance une nouvelle norme pour inciter les entreprises à préserver la biodiversité.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
En partenariat avec
Événements
34eme Congrès National AMORCE
3 Février 2021
Salon IBS
10 Mars 2021
Salon SMART
10 Mars 2021
+ d'événements
Emploi
- Technicien assainissement non collectif - H/F
- Technicien(ne) Assainissement Collectif et Non Collectif H/F
- Ouvrier / Ouvrière des espaces verts
- Ingénieur d’études CVC – Tunnel F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.