Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Etude : les mesures de compensation environnementale ne seraient pas assez exigeantes

Etude : les mesures de compensation environnementale ne seraient pas assez exigeantes
Par E.G, le 6 septembre 2019.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Une étude menée par des chercheurs du Centre d’écologie et des sciences de la conservation et du laboratoire Ecologie systématique évolution, démontre que la compensation environnementale n’est pas suffisamment exigeante dans 80% des cas.

Dans une nouvelle étude publiée ce vendredi 6 septembre, des chercheurs du Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), du CNRS, de Sorbonne université, d’AgroParisTech et de l’Université Paris-Sud, s’intéressent à la séquence éviter-réduire-compenser (ERC). « La démarche "Eviter, Réduire, Compenser – ERC", renforcée par la loi biodiversité en 2016, est une composante des études d’impact accompagnant les projets d’aménagement. Son principe fondateur est une "non perte nette" de biodiversité », rappellent les chercheurs.

Des mesures qui manquent d’ambition

Ayant eu accès à 25 projets autorisés entre 2012 et 2017 – 20 en région Occitanie et cinq dans les Hauts-de-France – les chercheurs ont établi un constat : « dans seulement 20% des cas, les maîtres d’ouvrage ’"compensent" leurs travaux sur des espaces à restaurer : zones agricoles intensives (17%) ou des espaces très dégradés », peut-on lire. Pour les 80% restants, les mesures préservent des milieux déjà de bonne qualité. « Du bureau d’étude aux maîtres d’ouvrages en passant par les administrations, les procédures débouchent aujourd’hui sur des compensations à minima, souvent en milieu naturel (forêts, bois, prairies) », où le gain écologique est moins important, expliquent les chercheurs. « Ainsi, sur 577 hectares destinés à compenser des zones artificielles, seulement 3% de la superficie était artificielle avant le travail de compensation, offrant des gains potentiels élevés, tandis que 81% pouvaient être considérés comme des habitats semi-naturels », détaille l’étude.

Selon cette étude, « les mesures compensatoires ne sont pas à la hauteur de l’ambition du texte de loi et ne permettent pas un retour concret de la biodiversité contrebalançant les effets des projets d’aménagements en France ».
Sur le site de compensation de la vallée de la Boivre / Crédit : Eva Gomez
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
La moitié de la flore terrestre n'a pas encore été photographiée
La moitié de la flore terrestre n'a pas encore été photographiée
Près de la moitié de la flore terrestre n’a jamais été photographiée à l’état sauvage, estiment des auteurs dans une étude. Cette faiblesse d’illustration constitue un obstacle pour l’identification et la protection de la biodiversité végétale.
Deux associations attaquent l’État en justice pour manquement à la protection de la biodiversité
Deux associations attaquent l’État en justice pour manquement à la protection de la biodiversité
L’État serait-il coupable de la sixième extinction de masse ? Les ONG Notre Affaire à Tous et Pollinis entendent faire reconnaître la responsabilité de l’État en l’attaquant en justice pour manquement à ses obligations de protection de la biodiversité.
La Banque Postale signe le « Finance for Biodiversity Pledge »
La Banque Postale signe le « Finance for Biodiversity Pledge »
Le « Finance for Biodiversity Pledge » tente de concilier protection de la biodiversité et finance durable. En signant cette initiative, la Banque Postale s’engage à développer une stratégie en faveur de l'environnement.
Une cartographie complète des récifs coralliens des eaux peu profondes
Une cartographie complète des récifs coralliens des eaux peu profondes
La cartographie des récifs coralliens tropicaux Allen Atlas Coral est désormais la ressource la plus complète et précise de ces écosystèmes. Les scientifiques et les décideurs politiques peuvent s’en saisir pour renforcer la conservation des coraux.
OuiLive mise sur les défis connectés pour restaurer les récifs coralliens
OuiLive mise sur les défis connectés pour restaurer les récifs coralliens
Les sociétés Arkea Banking Services, Covivio, Natixis et Nicolas s'engagent auprès de OuiLive, acteur français des Challenges Connectés B2B, dans un défi écoresponsable. La récompense attendue ? La plantation de coraux sur des récifs en Indonésie.
La famille des parcs naturels régionaux s'agrandit
La famille des parcs naturels régionaux s'agrandit
La France ajoute deux parcs naturels régionaux à sa liste : Doubs Horloger (Bourgogne - Franche-Comté) et Corbières-Fenouillèdes (Occitanie), deviennent respectivement les 57e et 58e membres de la grande famille des parcs.
Le Rhône poursuit sa mue écologique
Le Rhône poursuit sa mue écologique
La Compagnie nationale du Rhône (CNR) a annoncé la poursuite et l’amplification de son programme de restauration écologique du fleuve. Démantèlement d’ouvrages, restauration de chenaux, végétalisation et réduction des émissions polluantes industrielles sont à l’ordre du jour.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.