Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Selon le WWF, 43 millions d’hectares de forêt ont été perdus en 13 ans

Selon le WWF, 43 millions d’hectares de forêt ont été perdus en 13 ans
Jaguar (Panthera onca), Pantanal, Mato grosso, Brazil - © Staffan Widstrand WWF
Par F.M, le 13 janvier 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Entre 2004 et 2017, 43 millions d’hectares de forêt auraient été perdus dans le monde, selon le dernier rapport du WWF sur la déforestation. L’ONG a repéré 24 « points chauds » où se concentre le phénomène.
 
Selon le WWF, les forêts mondiales ont perdu 43 millions d’hectares entre 2004 et 2017. Cela équivaut à 80% de la superficie de l’Hexagone. Le phénomène se concentre sur 24 « points chauds » repérés par l’ONG, dont 9 en Amérique latine. « Situés dans les zones tropicales et subtropicales, certains sont déjà connus et actifs depuis plusieurs années comme au Cerrado, dans le Bassin du Congo ou le bassin du Mékong et l’analyse plus fine en fait apparaître d’autres », indique le WWF dans un communiqué. La région du Cerrado, au Brésil, aura perdu à elle seule 3 millions d’hectares de forêt entre 2004 et 2017, et plus de 30% de sa surface depuis les années 2000. Principale responsable : l’agriculture, notamment la culture du soja.
 
Mais d’autres formes d’exploitation entrent aussi en jeu, comme l’exploitation minière, l’agriculture vivrière, les infrastructures ou la spéculation foncière. C’est par exemple le cas du projet minier de la Montagne d’Or en Guyane, relancé le 24 décembre dernier malgré une annulation par le gouvernement français en 2019. Selon le WWF, le projet vient renforcer la « pression sur les écosystèmes forestiers ». Les gouvernements ne sont pas en reste : la consommation de l’Union européenne représenterait à elle seule 10% de la déforestation mondiale. Et si la France a adopté une Stratégie nationale contre la déforestation importée, son application n’est toujours pas effective selon l’ONG.
 
Les auteurs du rapport soulignent aussi que les forêts non déforestées subissent les conséquences de la déforestation. Elles sont 45% à avoir subi des dégradations ou des fragmentations. De fait, elles sont plus vulnérables aux feux de forêt : « L’année 2019 a en effet été particulièrement dévastatrice pour les forêts du fait des méga-feux en Amazonie brésilienne, en Bolivie, en Indonésie, dans le Chaco ou encore en Australie, et leur impact a été encore amplifié dans les forêts dégradées », poursuit le WWF.
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
[A écouter] En Gironde, un projet de parc solaire prévoit d'abattre 1000 hectares de forêt
[A écouter] En Gironde, un projet de parc solaire prévoit d'abattre 1000 hectares de forêt
Porté par les entreprises Engie et Neoen, le projet prévoit d’installer une plateforme énergétique bas carbone à Saucats dans les Landes. Les associations environnementales sont vent debout.
L’Unesco appelle à la mobilisation en faveur de la biodiversité
L’Unesco appelle à la mobilisation en faveur de la biodiversité
L’Unesco appelle à une mobilisation en faveur de la biodiversité pour alimenter en fonds multipartenaire en cours de constitution. En ligne de mire : la COP15 en octobre prochain à Kunming, en Chine.
Une première coalition mondiale pour le développement des algues marines
Une première coalition mondiale pour le développement des algues marines
Le Cnrs, la Fondation Lloyd’s Register et le Pacte mondial des Nations unies (UNGC) ont lancé la Safe Seaweed Coalition. Sa vocation : développer la culture et l’utilisation des algues.
Les Parcs naturels régionaux mobilisés dans la transition agroécologique
Les Parcs naturels régionaux mobilisés dans la transition agroécologique
Les Parcs naturels régionaux et trois acteurs de la recherche et de l’enseignement supérieur dans les domaines de l’agriculture, de l’environnement et de l’alimentation, renforcent leur collaboration au service du développement durable des territoires.
Les sites marins du Patrimoine mondial joueraient un rôle clé dans la lutte contre le changement climatique
Les sites marins du Patrimoine mondial joueraient un rôle clé dans la lutte contre le changement climatique
L’Unesco a publié, le 25 février, la première évaluation scientifique des écosystèmes de carbone bleu présents dans les sites du patrimoine mondial marin. Ce rapport met en évidence la valeur essentielle de ces habitats pour la lutte contre le changement climatique.
[Vidéo] Agriculteurs bio : la difficile relève
[Vidéo] Agriculteurs bio : la difficile relève
En Bretagne, de plus en plus d'exploitations ne trouvent pas de repreneurs. Les explications avec la chronique d'Agnès Breton.
Helios, la nouvelle écobanque engagée pour le climat
Helios, la nouvelle écobanque engagée pour le climat
La jeune écobanque Helios a lancé, le 23 février, son offre de compte bancaire en ligne. Sa particularité ? Elle s’engage à ne financer aucune activité nocive pour l’environnement.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.