Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Une première coalition mondiale pour le développement des algues marines

Une première coalition mondiale pour le développement des algues marines
Cette coalition est dédiée à la culture des algues. Crédits : Adobe Stock
Par Abdessamad Attigui, le 19 mars 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le Cnrs, la Fondation Lloyd’s Register et le Pacte mondial des Nations unies (UNGC) ont lancé la Safe Seaweed Coalition. Sa vocation : développer la culture et l’utilisation des algues.
 
Et si on se nourrissait d’algues ? C’est le défi que s’est lancé le Cnrs, la Fondation Lloyd’s Register et le Pacte mondial des Nations unies (UNGC). Ces partenaires ont lancé la première institution internationale dédiée à la valorisation des algues marines appelée la Safe Seaweed Coalition. Celle-ci a pour objectif de développer la culture et l’utilisations des algues dans les secteurs alimentaire, agricole, médical, et cosmétique. 

Trois axes structurent l’organisation de la Safe Seaweed Coalition : la sûreté alimentaire, la sûreté environnementale, et la sûreté des travailleurs. « Son objectif est de fédérer et sensibiliser au niveau mondial les nombreux acteurs de la filière algues (producteurs, industriels, recherche, gouvernance, associations) pour créer des normes et standards internationaux qui répondent aussi aux Objectifs de développement durable des Nations Unies », a déclaré Philippe Potin, docteur en biologie marine de l’Université de Brest.

Le Cnrs aura pour mission de redistribuer plus de trois millions d’euros investis par la Fondation Lloyd’s Register. 20 % de cette somme seront dédiés à la gestion de la coalition et 80 % seront consacrés à la communauté scientifique pour financer des projets de recherche, des groupes de travail, et des formations au niveau mondial qui feront l’objet d’appels à projet. A savoir que le premier appel à projets sera lancé en juin 2021.

Les algues, un enjeu majeur pour le futur

Pourquoi les algues spécifiquement ? Selon le Cnrs, les algues représentent un enjeu majeur pour le futur de la planète. D’abord un enjeu environnemental pour lutter contre le réchauffement climatique, « une forêt d’algues, qu’elle soit naturelle ou en culture, peut capter autant de carbone que sa surface équivalente de forêt amazonienne », explique Philippe Potin.

Les algues constitueraient également un enjeu essentiel pour la préservation de la biodiversité. Celles-ci peuvent être utilisées pour préserver les écosystèmes marins « en absorbant les excédents d’azote et en évitant la prolifération d’algues toxiques ».

Mais joueraient aussi un rôle économique et social en les intégrant dans l’alimentation. « Même s’il apparait impossible de nourrir la planète entière uniquement avec des algues, leurs apports restent très intéressants, notamment pour des pays comme l’Inde à forte population et à la culture végétarienne », indique Philippe Potin.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Les hôpitaux soignent leur empreinte environnementale
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Les invasions biologiques menacent les oiseaux et mammifères
Les invasions biologiques menacent les oiseaux et mammifères
Une étude du Cnrs révèle que 11 % de la diversité phylogénétique mondiale des oiseaux et des mammifères, est menacée de disparition par les invasions biologiques.
Une économie fondée sur la conservation de la nature créerait plus d'emplois
Une économie fondée sur la conservation de la nature créerait plus d'emplois
Protection de la biodiversité et emploi font la paire ! Selon le WWF, 39 millions d’emplois seraient créés si les gouvernements du monde entier affectaient leurs dépenses à la nature. 
La moitié de la flore terrestre n'a pas encore été photographiée
La moitié de la flore terrestre n'a pas encore été photographiée
Près de la moitié de la flore terrestre n’a jamais été photographiée à l’état sauvage, estiment des auteurs dans une étude. Cette faiblesse d’illustration constitue un obstacle pour l’identification et la protection de la biodiversité végétale.
[Dossier biodiversité] Entreprises, trouver la bonne formule pour s’engager
[Dossier biodiversité] Entreprises, trouver la bonne formule pour s’engager
Les démarches et les outils soutenant l’engagement des entreprises françaises pour la biodiversité se développent. Diagnostic des impacts, stratégie biodiversité et actions concrètes : les entreprises bien accompagnées ont tout pour se lancer, quel que soit leur taille et leur activité.
Le Rhône poursuit sa mue écologique
Le Rhône poursuit sa mue écologique
La Compagnie nationale du Rhône (CNR) a annoncé la poursuite et l’amplification de son programme de restauration écologique du fleuve. Démantèlement d’ouvrages, restauration de chenaux, végétalisation et réduction des émissions polluantes industrielles sont à l’ordre du jour.
L'OFB et le Cerema coopèrent contre l'érosion des sols
L'OFB et le Cerema coopèrent contre l'érosion des sols
L'Office français de la biodiversité (OFB) et le Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (Cerema) signent une convention-cadre afin de renforcer leur coopération pour la protection de la biodiversité.
Congrès de l’UICN à Marseille, dernière étape avant la COP15 Biodiversité
Congrès de l’UICN à Marseille, dernière étape avant la COP15 Biodiversité
Érosion de la biodiversité, montée des eaux, ou encore disparition des espèces... les changements climatiques s’intensifient et menacent la nature. Dans un contexte marqué par le cri d’alerte du GIEC, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), rassemble du vendredi 03 jusqu’au 11 septembre à Marseille les gouvernements et ONG au Congrès mondial de la nature.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.