Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

L’Unesco appelle à la mobilisation en faveur de la biodiversité

L’Unesco appelle à la mobilisation en faveur de la biodiversité
© Kirsi Kataniemi/Pixabay
Par A.B., le 26 mars 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’Unesco appelle à une mobilisation en faveur de la biodiversité pour alimenter en fonds multipartenaire en cours de constitution. En ligne de mire : la COP15 en octobre prochain à Kunming, en Chine.

À l’occasion du lancement de la célébration du cinquantième anniversaire de son programme sur l’homme et la biosphère (MAB), l’Unesco a réuni, ce 24 mars, un Forum sur la biodiversité. L’institut onusien a appelé dans ce cadre « à une mobilisation des gouvernements, des citoyens et de la société civile, secteur privé compris, en faveur de la biodiversité par la mise en place d’un fonds multipartenaire en cours de constitution », a-t-elle indiqué. « Pour contrer l’effondrement en cours de la variété de toutes les formes du vivant, les Nations unies proposeront aux États membres un objectif de protection de 30 % des surfaces terrestres et marines à l’horizon 2030, lors de la COP 15 de la Convention sur la diversité biologique (CBD) qui doit se tenir en octobre prochain à Kunming (Chine) », a-t-elle précisé.

20 millions de dollars appelés

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le fonds multipartenaire en cours de constitution vise le soutien à la restauration et à la mobilisation de la biodiversité et des écosystèmes fragilisés dans des sites que l’Unesco aura désignés. Dans ce cadre, des formations seront dispensées aux jeunes afin de leur apporter « des outils pour la transition écologique et solidaire qui doit s’accélérer avant 2030 », précise l’institution. L’objectif du fonds est fixé à 20 millions de dollars, l’Italie ayant déjà annoncé une participation de 3,4 millions d’euros (3,9 millions de dollars) sur trois ans.

L’Unesco rappelle que ses propres sites (714 réserves de biosphère, 161 géoparcs et 252 sites du Patrimoine naturel) couvrent déjà 6 % de la surface planétaire, « soit l’équivalent de la Chine », compare l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture. Au-delà des surfaces à préserver, l’Unesco appelle « à un changement de paradigme dans notre relation au vivant reposant sur un changement culturel dans les modes de production, d’éducation et de relation à notre environnement.

LVMH montre l’exemple

Partenaire de MAB présent au Forum, LVMH, par la voix d’Antoine Arnault, administrateur du groupe, a annoncé le déploiement d’un vaste programme avec l’Unesco pour la préservation des espaces forestiers et écosystèmes hydrologiques dégradés et le développement d’emplois durables dans huit réserves de biosphère en Amazonie. « Cette nouvelle stratégie est l’un des piliers du nouveau programme d’action Life 360 (LVMH Initiatives For the Environment), indique LVMH. Elle vise à avoir une contribution nette positive sur la biodiversité : en limitant l’impact de l’activité sur les écosystèmes, en aidant à réhabiliter 5 millions d’hectares d’habitats de la faune et la flore d’ici à 2030, notamment grâce à l’agriculture régénératrice », précise le groupe.

Par ailleurs, l’Unesco invite les porteurs de solutions à envoyer une vidéo de présentation et/ou un engagement pris pour vivre ensemble en harmonie sur Terre et pour conserver et utiliser durablement la biodiversité. « Ces vidéos seront rassemblées et partagées aussi largement que possible au sein du mouvement en amont de la COP 15 », indique l’organisation.

 
 

Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Johanna Moreau nommée présidente de l'association Roseliere
Johanna Moreau nommée présidente de l'association Roseliere
La responsable biodiversité à Cemex France, Johanna Moreau, prend la tête de l'association Roseliere.
Réchauffement climatique : une étude révèle le niveau de vulnérabilité des forêts d’Afrique centrale
Réchauffement climatique : une étude révèle le niveau de vulnérabilité des forêts d’Afrique centrale
Les chercheurs de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et de l'Organisme français de recherche agronomique (Cirad), ont identifié les massifs les plus vulnérables d’Afrique centrale.
Serge Morand, nommé membre du panel d’experts « One health »
Serge Morand, nommé membre du panel d’experts « One health »
Serge Morand, écologue de la santé au CNRS, en détachement au Cirad en Thaïlande, fait désormais partie des 26 experts internationaux de haut niveau « Une seule santé ».
Une transition énergétique massive nécessaire pour la survie des coraux
Une transition énergétique massive nécessaire pour la survie des coraux
Selon une récente étude publiée dans la revue Biological Conservation, la survie des récifs coralliens dépendrait d’un engagement politique d’envergure internationale.
IMPT : mathématiciens et scientifiques coopèrent pour l’environnement
IMPT : mathématiciens et scientifiques coopèrent pour l’environnement
Le Cnrs, l’ENS de Lyon et les Universités Clermont Auvergne, Grenoble Alpes, Claude Bernard Lyon 1 et Savoie Mont Blanc s’associent pour la création de l’Institut des mathématiques pour la planète Terre (IMPT). Sa vocation : mutualiser les disciplines scientifiques afin de répondre aux enjeux environnementaux actuels.
Papillonline : l'application de découverte et d’observation des papillons
Papillonline : l'application de découverte et d’observation des papillons
L’association Noé a lancé une application mobile gratuite permettant à chacun d’identifier les papillons et de découvrir les nouvelles espèces observées.
Kyanos Biotechnologies lève 2,6 millions d’euros pour la production de microalgues
Kyanos Biotechnologies lève 2,6 millions d’euros pour la production de microalgues
La jeune entreprise française, Kyanos Biotechnologies, spécialisée dans la production de microalgues via un procédé innovant, boucle un tour de table de 2,6 millions d’euros.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.