Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

L’Unesco appelle à la mobilisation en faveur de la biodiversité

L’Unesco appelle à la mobilisation en faveur de la biodiversité
© Kirsi Kataniemi/Pixabay
Par A.B., le 26 mars 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’Unesco appelle à une mobilisation en faveur de la biodiversité pour alimenter en fonds multipartenaire en cours de constitution. En ligne de mire : la COP15 en octobre prochain à Kunming, en Chine.
 
À l’occasion du lancement de la célébration du cinquantième anniversaire de son programme sur l’homme et la biosphère (MAB), l’Unesco a réuni, ce 24 mars, un Forum sur la biodiversité. L’institut onusien a appelé dans ce cadre « à une mobilisation des gouvernements, des citoyens et de la société civile, secteur privé compris, en faveur de la biodiversité par la mise en place d’un fonds multipartenaire en cours de constitution », a-t-elle indiqué. « Pour contrer l’effondrement en cours de la variété de toutes les formes du vivant, les Nations unies proposeront aux États membres un objectif de protection de 30 % des surfaces terrestres et marines à l’horizon 2030, lors de la COP 15 de la Convention sur la diversité biologique (CBD) qui doit se tenir en octobre prochain à Kunming (Chine) », a-t-elle précisé.

20 millions de dollars appelés
 
Le fonds multipartenaire en cours de constitution vise le soutien à la restauration et à la mobilisation de la biodiversité et des écosystèmes fragilisés dans des sites que l’Unesco aura désignés. Dans ce cadre, des formations seront dispensées aux jeunes afin de leur apporter « des outils pour la transition écologique et solidaire qui doit s’accélérer avant 2030 », précise l’institution. L’objectif du fonds est fixé à 20 millions de dollars, l’Italie ayant déjà annoncé une participation de 3,4 millions d’euros (3,9 millions de dollars) sur trois ans.
 
L’Unesco rappelle que ses propres sites (714 réserves de biosphère, 161 géoparcs et 252 sites du Patrimoine naturel) couvrent déjà 6 % de la surface planétaire, « soit l’équivalent de la Chine », compare l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture. Au-delà des surfaces à préserver, l’Unesco appelle « à un changement de paradigme dans notre relation au vivant reposant sur un changement culturel dans les modes de production, d’éducation et de relation à notre environnement.

LVMH montre l’exemple
 
Partenaire de MAB présent au Forum, LVMH, par la voix d’Antoine Arnault, administrateur du groupe, a annoncé le déploiement d’un vaste programme avec l’Unesco pour la préservation des espaces forestiers et écosystèmes hydrologiques dégradés et le développement d’emplois durables dans huit réserves de biosphère en Amazonie. « Cette nouvelle stratégie est l’un des piliers du nouveau programme d’action Life 360 (LVMH Initiatives For the Environment), indique LVMH. Elle vise à avoir une contribution nette positive sur la biodiversité : en limitant l’impact de l’activité sur les écosystèmes, en aidant à réhabiliter 5 millions d’hectares d’habitats de la faune et la flore d’ici à 2030, notamment grâce à l’agriculture régénératrice », précise le groupe.
 
Par ailleurs, l’Unesco invite les porteurs de solutions à envoyer une vidéo de présentation et/ou un engagement pris pour vivre ensemble en harmonie sur Terre et pour conserver et utiliser durablement la biodiversité. « Ces vidéos seront rassemblées et partagées aussi largement que possible au sein du mouvement en amont de la COP 15 », indique l’organisation.

 
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
[Tribune] IFAW, le Fonds international pour la protection des animaux
[Tribune] IFAW, le Fonds international pour la protection des animaux
"Souvenons-nous que nous ne sommes pas les seuls à mériter les forêts", a déclaré Melissa Liszewski, responsable principale de programme Engagement des communautés IFAW. Elle revient sur la déforestation et les conséquences environnementales et sociétales qu'elle engendre. 
[Vidéo] Agriculteurs bio : la difficile relève
[Vidéo] Agriculteurs bio : la difficile relève
En Bretagne, de plus en plus d'exploitations ne trouvent pas de repreneurs. Les explications avec la chronique d'Agnès Breton.
Helios, la nouvelle écobanque engagée pour le climat
Helios, la nouvelle écobanque engagée pour le climat
La jeune écobanque Helios a lancé, le 23 février, son offre de compte bancaire en ligne. Sa particularité ? Elle s’engage à ne financer aucune activité nocive pour l’environnement.
Les Parcs naturels régionaux mobilisés dans la transition agroécologique
Les Parcs naturels régionaux mobilisés dans la transition agroécologique
Les Parcs naturels régionaux et trois acteurs de la recherche et de l’enseignement supérieur dans les domaines de l’agriculture, de l’environnement et de l’alimentation, renforcent leur collaboration au service du développement durable des territoires.
[A écouter] En Gironde, un projet de parc solaire prévoit d'abattre 1000 hectares de forêt
[A écouter] En Gironde, un projet de parc solaire prévoit d'abattre 1000 hectares de forêt
Porté par les entreprises Engie et Neoen, le projet prévoit d’installer une plateforme énergétique bas carbone à Saucats dans les Landes. Les associations environnementales sont vent debout.
Les sites marins du Patrimoine mondial joueraient un rôle clé dans la lutte contre le changement climatique
Les sites marins du Patrimoine mondial joueraient un rôle clé dans la lutte contre le changement climatique
L’Unesco a publié, le 25 février, la première évaluation scientifique des écosystèmes de carbone bleu présents dans les sites du patrimoine mondial marin. Ce rapport met en évidence la valeur essentielle de ces habitats pour la lutte contre le changement climatique.
L’Office français de la biodiversité et l’Ifremer coopèrent pour la protection de la biodiversité marine
L’Office français de la biodiversité et l’Ifremer coopèrent pour la protection de la biodiversité marine
L’Ifremer, et l’Office français de la biodiversité ont signé ce jeudi 11 mars, un accord-cadre d’une durée de quatre ans visant à renforcer leur partenariat.
Tous les articles BIODIVERSITÉ
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.