Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Une plateforme européenne pour traquer le plastique à usage unique en vente sur le marché

Une plateforme européenne pour traquer le plastique à usage unique en vente sur le marché
Les citoyens européens peuvent signaler les plastiques à usage unique vendus illégalement. Crédit : Surfrider Foundation Europe
Par Abdessamad Attigui, le 20 septembre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La vente des plastiques à usage unique est interdite depuis le 03 juillet 2021, et pourtant, quelques commerces continuent de les proposer dans leurs rayons. Surfrider Foundation Europe se mobilise en lançant une plateforme qui vise à engager les citoyens européens à dénoncer ces pratiques illégales.

Touillettes, assiettes, cotons tiges, couverts, pailles... Autant de produits plastiques à usage unique ont été interdits à la vente depuis le 03 juillet 2021. Cette mesure adoptée en 2019 dans la Directive SUP ( Single Use plastic) s’attaque notamment à la problématique de la pollution plastique et ses incidences sur l’environnement. Pour ce faire, la législation européenne a prévu l’interdiction des produits plastiques à usage unique pour lesquels des alternatives réutilisables existent. Toutefois, la directive présentée comme « la plus ambitieuse du monde », est toujours mal appliquée.

Face à ce constat, l’ONG Surfrider Foundation Europe a mis en place la plateforme citoyenne « Single Use Rebellion ». Cette campagne de sensibilisation européenne soutenue par d’autres associations - dont Zero Waste France et Rethink Plastic Alliance – vise à encourager les citoyens dans l’ensemble des pays européens à dénoncer la vente illégale du plastique à usage unique. Du 13 septembre au 28 novembre (qui coïncide avec la fin de la Semaine européenne de la Réduction des Déchets), les citoyens européens peuvent signaler via cette plateforme les distributeurs, les marques, les épiceries locales, et mêmes les États qui commercialisent illégalement les produits suivants : tiges de ballon, touillettes, assiettes, cotons tiges, couverts, pailles, emballages alimentaires en polystyrène expansé et tous les plastiques oxo-dégradables (fragmentation par oxydation).

L’objectif final : « être sûrs (S.U.Re) que les plastiques à usage unique illégaux disparaissent de l’Union Européenne pour de bon », fait savoir l’ONG Surfrider Foundation Europe.

Une plateforme accessible gratuitement en ligne

Concrètement, pendant deux mois les citoyens européens peuvent dès qu’ils repèrent ces plastiques interdits pendant leurs courses, se saisir de la plateforme « nosingleuse.org » accessible en huit langues. Sur le site, il est nécessaire de cliquer sur « j’ai repéré un plastique suspect », de photographier le produits plastique à usage unique aperçu, d’identifier le type de produit (biodégradable, biosourcé, réutilisable, recyclable, autre...), et de renseigner la marque et le lieu dans lequel le produit a été trouvé. Les citoyens peuvent renouveler cette opération autant que possible !

Le e-commerce n’échappe pas à la règle. L’opération s’applique également aux commerces en ligne, et dans ce cas de figure, il est nécessaire de prendre une capture d’écran des sites qui vendent ces produits à usage unique et d’indiquer l’Url du site marchand.

Par ailleurs, les données collectés permettront à Surfrider, qui a récemment lancé une application mobile pour dévoiler les origines des déchets plastiques, et aux autres ONG impliquées dans cette lutte d’établir un état des lieux et de prévoir des actions ciblées auprès des marques et États qui ne respectent pas les règles en vigueur. Les premiers résultats de cette campagne seront dévoilés lors de la Semaine européenne de la Réduction des Déchets, qui se tiendra du 20 au 28 novembre 2021.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Mini-drague industrielle pour applications complexes
Mini-drague industrielle pour applications complexes
La société Dragflow fabrique des pompes submersibles et des systèmes de dragage depuis plus de 25 ans. Après les séries DRP et DRM dévoilées sur Pollutec 2018, elle lance la série DRF pour répondre au besoin de disposer de petits pontons faciles à transporter et à assembler.
Une centaine de fonds verts européens excluent les activités nocives pour la biodiversité
Une centaine de fonds verts européens excluent les activités nocives pour la biodiversité
Une récente étude de Novethic dévoile qu'un quart des fonds de gestion d'actifs européens ont recours aux politiques d’exclusions des pratiques nocives pour la biodiversité. Décryptage de cette nouvelle tendance.
Les revêtements de sol perméables à l’épreuve du dérèglement climatique
Les revêtements de sol perméables à l’épreuve du dérèglement climatique
Concepteur et fabricant de « systèmes de sol ouvert », l’entreprise nordiste O2D Environnement a rendu public une étude sur le comportement thermique de revêtements de sol perméables et carrossables. Une étude qui confirme la pertinence de ces systèmes pour lutter contre les phénomènes d’îlots de chaleur urbains.
Budget Our Planet évalue l'empreinte carbone via les dépenses
Budget Our Planet évalue l'empreinte carbone via les dépenses
Frais de déplacement, repas, ou encore gestion de stock... Les dépenses des entreprises et des collectivités locales sont révélatrices des émissions carbone. Budget Our Planet propose sa solution d'évaluation automatique et un accompagnement vers plus de sobriété.
Solar Brother part à la conquête du marché de l’équipement Outdoor Solaire
Solar Brother part à la conquête du marché de l’équipement Outdoor Solaire
Solar Brother, acteur français de la conception de produits innovants autour de l’énergie solaire concentrée, renforce son capital avec une levée de fonds de 500,000 euros.
Système de désinfection des espaces par UV-C, donc sans produits chimiques
Système de désinfection des espaces par UV-C, donc sans produits chimiques
Créé en 2000, Bio-UV Group développe des systèmes innovants de désinfection de l’eau et des surfaces par ultraviolets (UV-C). Il propose également des systèmes par ozone et oxydation avancée (AOP) depuis septembre 2019.
Une peinture innovante pour lutter contre les îlots de chaleur urbains
Une peinture innovante pour lutter contre les îlots de chaleur urbains
Depuis cet été, la Métropole de Lyon expérimente, sur un trottoir du septième arrondissement, une peinture anti-chaleur capable de réduire la température à la surface de la voirie de 10°C. L'expérimentation doit durer un an.
Tous les articles CLEANTECH
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.