Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

CLEANTECH
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Trois questions à : Yohann Caboni, cofondateur de Koovea

Trois questions à : Yohann Caboni, cofondateur de Koovea
Yohann Caboni, cofondateur de Koovea, Crédit : Koovea
Par Abdessamad Attigui, le 9 décembre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
La rupture de la chaîne du froid peut pousser les professionnels de la santé à se débarrasser des médicaments et des vaccins avant leurs dates de péremption. Un gaspillage qui pourrait être évité par un meilleur suivi des processus de logistique. Rencontre avec Yohann Caboni, cofondateur de Koovea, la jeune pousse montpelliéraine qui propose des outils de traçabilité tout au long de la chaîne du froid.

Des médicaments et vaccins qui valent des milliers d’euros finissent à la benne à ordures et ce, même avant leur date limite. Dans une situation sanitaire marquée par la pandémie du Coronavirus, le gaspillage de ces produits précieux devient un enjeu sanitaire central. Yohann Caboni, cofondateur de Koovea, évoque l’une des raisons de ce gaspillage, et les outils que proposent sa startup pour l’éviter.

- Qu’en est-il du gaspillage des médicaments ? 

Lorsqu’on parle du gaspillage, on évoque deux coûts : économique et sanitaire. Les médicaments et les vaccins ont une plage de température autorisée dans laquelle il faut conserver ces produits. La conservation à cette température précise est très importante pour que le médicament conserve et donne 100 % de son principe actif. Si on ne respecte pas cette consigne, le médicament commencera à se dégrader et son principe actif perdra de son efficacité. C’est quelque chose de très problématique pour ce secteur comme les produits anesthésiants qui se dégradent jusqu’à entraîner des effets secondaires ou engendrer un choc anaphylactique.

Il y a de plus en plus de tables rondes qui sont organisées pour mettre en lumière ce lien entre une mauvaise température de suivi dans le transport et le stockage et les effets secondaires que cela peut entraîner dans les produits anesthésiants par exemple. Pour prendre un autre exemple d’actualité, la vaccination COVID devait être conservée à -80 °C ensuite décongelée puis gardée pendant 24 h maximum, si on ne respectait pas cette plage de température, le vaccin était de suite mis de côté et jeté. 

Quant au risque économique, les médicaments et vaccins sont des produits à très haute valeur ajoutée et vous avez des doses qui peuvent surpasser des milliers d’euros. Les clients communiquent pas ou peu sur les chiffres de gaspillage, mais on estime que ce sont 35 millions de perte de produits de santé à cause d’une rupture de la chaîne de froid.

- Quels sont les problèmes que rencontrent les médicaments ?

Les chaînes de logistique sont de plus en plus complexes avec la présence davantage d’acteurs et on va répartir les produits à différents niveaux et surtout on va parcourir des millions de km. Les défaillances constatées sont plus présentes dans les étapes qui sont concernées par le plus d’interactions, comme le transport.

Le principal problème dans le transport c’est qu’il n’y a pas de système d’alerte et de suivi en temps réel. Vous allez avoir un suivi de température qui se fait de manière curative, parce que vous allez vous prendre compte que votre produit a passé tant d’heures après rupture de la chaîne de froid et vous allez devoir le mettre en quarantaine et le jeter. Il faut aussi savoir que sur chaque produit de santé, il y a une étude pour connaître sa tolérance en termes de temps et de degré, c’est-à-dire que ce n’est pas parce qu’un produit sort de sa température pendant une minute qu’il faut le jeter, mais on peut conserver la viabilité du produit.

Donc tout l’objectif aujourd’hui est de pouvoir alerter tous les acteurs le plus tôt possible pour qu’ils puissent amener une réponse corrective et conserver la viabilité du produit.

- Que propose Koovea face à ces problèmes ?

A Koovea, on travaille énormément sur la simplicité du suivi de température en temps réel sur le stockage que sur le transport afin d’amener une alerte pour conserver le produit. On propose une solution préventive et non pas curative avec des contenants de bon qualité qui permettent de conserver le froid ou de produire le froid de manière homogène.
 

Notre solution est composée de trois éléments. Le Koovea K-Tag, il fait la taille d’une carte bleue et il est positionné dans le contenant où on suit la température, comme un frigo, un congélateur. Il sert à enregistrer la température, il est complètement autonome en batterie et en transmission de données. Concrètement, il transmet les températures enregistrées au K-Hub qui apporte une connectivité cellulaire, ce qui va permettre de faire la transmission de données peu importe où vous vous trouvez. Le troisième élément c’est l’application où on va digitaliser et analyser ces données et permettre à nos clients de superviser et d’être alertés en temps réel avec d’autre options pour automatiser le suivi de température.
 

Ce qui faut comprendre c’est qu’on ne vend pas des produits de suivi de température, mais on apporte un service complet pour aider les clients à automatiser leurs chaînes de froid et leur suivi de température. On développe par ailleurs une solution qui va proposer un suivi unitaire, sur chaque produit et sur toute la chaîne logistique. Et dans notre fonction préventive, on cherche à proposer dans les mois à venir une solution qui va être prédictive et c’est ça le vrai enjeu de demain. Cette technologie passe par l’utilisation du big data et l’intelligence artificielle qui vont pouvoir nous permettre d’atteindre ce côté prédictif.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Comment l'aéroport de Paris-Orly gère la biodiversité ?
Dernier numéro
Janvier 2022
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
Actu réglementaire
Décret du 26 janvier 2022 portant nomination du secrétaire général, haut fonctionnaire de défense et de sécurité, commissaire aux transports et aux travaux publics et de bâtiment - M. LEFORESTIER (Guillaume) Lire
Ordonnance n° 2022-68 du 26 janvier 2022 relative à la gestion du Fonds européen agricole pour le développement rural au titre de la programmation débutant en 2023 Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2022-68 du 26 janvier 2022 relative à la gestion du Fonds européen agricole pour le développement rural au titre de la programmation débutant en 2023 Lire
Arrêté du 25 janvier 2022 relatif aux mesures de protection des personnes lors de l'utilisation des produits phytopharmaceutiques et modifiant l'arrêté du 4 mai 2017 relatif à la mise sur le marché et à l'utilisation des produits phytopharmaceutiques et de leurs adjuvants visés à l'article L. 253-1 du code rural et de la pêche maritime Lire
Décret n° 2022-62 du 25 janvier 2022 relatif aux mesures de protection des personnes lors de l'utilisation de produits phytopharmaceutiques à proximité des zones d'habitation Lire
Décret du 21 janvier 2022 accordant la prolongation de la concession de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux, dite « Concession de Tamaris » (Gironde), aux sociétés IPC Petroleum Gascogne SNC et Vermilion REP SAS, conjointes et solidaires Lire
Décret n° 2022-45 du 21 janvier 2022 modifiant le décret n° 90-75 du 17 janvier 1990 relatif à la prime d'enseignement supérieur attribuée à certains personnels enseignants ou exerçant des fonctions d'enseignement dans l'enseignement supérieur relevant du ministre chargé de l'agriculture Lire
Ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2022-43 du 20 janvier 2022 relative à l'organisation du réseau des chambres d'agriculture à l'échelle régionale Lire
Décret du 17 janvier 2022 portant classement, parmi les sites du département des Alpes-de-Haute-Provence, du site de l'éperon de Lurs (commune de Lurs) Lire
Arrêté du 14 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 26 décembre 2016 fixant les modalités d'application du complément de la part liée aux fonctions en application de l'article 7 du décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Décret n° 2022-33 du 14 janvier 2022 modifiant le décret n° 2016-1869 du 26 décembre 2016 fixant le régime indemnitaire applicable aux corps techniques de la direction générale de l'aviation civile Lire
Arrêté du 13 janvier 2022 modifiant l'arrêté du 10 décembre 2021 fixant un contingent exprimé en puissance et en jauge pour la réservation de capacités aux fins de délivrance de permis de mise en exploitation de navires de pêche au mois de décembre 2021 Lire
Arrêté du 10 janvier 2022 relatif à l'appel aux services d'élèves des écoles vétérinaires françaises remplissant les conditions prévues à l'article L. 241-6 pour lutter contre l'influenza aviaire hautement pathogène Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature (direction générale des infrastructures, des transports et de la mer) Lire
Décision du 6 janvier 2022 portant délégation de signature Lire
Décret n° 2022-8 du 5 janvier 2022 relatif au résultat minimal de performance environnementale concernant l'installation d'un équipement de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire dans un bâtiment Lire
Décret n° 2022-2 du 4 janvier 2022 relatif aux situations permettant de déroger à l'interdiction d'acquisition par l'Etat de produits en plastique à usage unique Lire
Décret n° 2022-1 du 3 janvier 2022 fixant, en application du cinquième alinéa de l'article L. 130-9 du code de la route, la procédure d'expérimentation de la constatation des niveaux d'émissions sonores des véhicules en mouvement par des appareils de contrôle automatique fixes et mobiles et modifiant le code de la route Lire
Décret n° 2021-1942 du 31 décembre 2021 modifiant le décret n° 2013-611 du 10 juillet 2013 relatif à la réglementation applicable aux îles artificielles, aux installations, aux ouvrages et à leurs installations connexes sur le plateau continental et dans la zone économique exclusive et la zone de protection écologique ainsi qu'au tracé des câbles et pipelines sous-marins Lire
À lire également
La modélisation 3D contre les submersions marines
La modélisation 3D contre les submersions marines
Un bureau d’études varois utilise un outil de modélisation informatique « vague à vague » en 3D pour prévenir les risques de submersion marine.
Trois questions à : Jean-Gabriel Grivé, fondateur d'Arskan
Trois questions à : Jean-Gabriel Grivé, fondateur d'Arskan
Rendre la visualisation des données 3D possible sur smartphone et moins gourmande en C02 ! Telle est la promesse de la technologie développée par la startup lyonnaise Arskan, lauréate du concours i-Nov. EM s'est entretenu avec son fondateur Jean-Gabriel Grivé.
L’Université Paris-Saclay et Elogen coopèrent pour l’application de l’électrolyse PEM
L’Université Paris-Saclay et Elogen coopèrent pour l’application de l’électrolyse PEM
L’Université Paris-Saclay et la société Elogen, spécialisée dans la conception et l’assemblage d’électrolyseurs, ont signé le vendredi 03 décembre une convention de collaboration dans le domaine de l’électrolyse PEM (Membrane Échangeuse de Protons). Celles-ci mettront en commun leurs savoir-faire pour la production à grande échelle de l’hydrogène bas carbone via cette technologie prometteuse.
Désinfection naturelle pour un magasin Intermarché de Charente-Maritime
Désinfection naturelle pour un magasin Intermarché de Charente-Maritime
Désireux de remplacer les produits de désinfection conventionnels, les dirigeants du magasin Intermarché de La Jarrie, près de La Rochelle, ont installé une solution utilisant l’eau courante et de l’acide hypochloreux. Des gains économiques, environnementaux et sanitaires ont été observés.
Floris Pelgrims, nouveau directeur financier d'ABO-Group Environment
Floris Pelgrims, nouveau directeur financier d'ABO-Group Environment
ABO-Group Environment, bureau d'ingénieurs axé sur la géotechnique, l’environnement et la gestion des sites et sols pollués, annonce la nomination de Floris Pelgrims au poste de directeur financier et Compliance Officer.
Mesurer la qualité de l'air intérieur via un smartphone
Mesurer la qualité de l'air intérieur via un smartphone
Autonome et instantané, le capteur « Lucie » de QuosAir facilite la mesure de la qualité de l’air intérieur grâce à un QR code. L’appareil permet de vérifier le taux de CO2, la température, l’humidité, les PM1, PM2,5, PM10, les composés organiques volatils (COV), et le formaldéhyde.
Le groupe IDEC devient actionnaire d’EIT InnoEnergy
Le groupe IDEC devient actionnaire d’EIT InnoEnergy
EIT InnoEnergy, société européenne moteur d'innovation dans le secteur de l'énergie durable en Europe, s'appuiera sur les biens immobiliers gérés par le groupe IDEC pour le déploiement des startups qu’elle soutient.
Tous les articles CLEANTECH
En partenariat avec
Événements
RailTech Europe 2022
8 Mars 2022
Talents For The Planet
11 Mars 2022
AUTONOMY PARIS
16 Mars 2022
+ d'événements
Emploi
- Second de culture H/F
- Alternance - Génie des Systèmes de Traitement des Eaux H/F
- Jardinier / Jardinière d'espaces verts
- Ingénieur EPS (RHA et PACA) F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.