Accès abonnés Voir nos offres
Menu

EAU
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI

Trois questions à : Tristan Mathieu, délégué général de la FP2E

Partager :
Trois questions à : Tristan Mathieu, délégué général de la FP2E
Par Propos recueillis par Eva Gomez, le 7 mars 2019
Découvrez notre newsletter gratuite Eau
Alors que la seconde phase des Assises de l’eau s’intéresse au grand cycle de l’eau et aux enjeux de la gestion de la ressource, le délégué général de la Fédération professionnelle des entreprises de l’eau revient sur deux solutions qu’il estime d’avenir : la réutilisation des eaux usées traitées et la valorisation agricole des boues de stations d’épuration.

Où en est-on de la réutilisation des eaux usées traitées en France et en Europe ?

La France est globalement en retard sur cette question. Pendant longtemps nous n’avons pas eu à nous soucier des problématiques de ressource en eau, mais avec le changement climatique, un vrai manque d’eau apparaît dans certaines régions. La réutilisation d’eaux usées traitées est une réponse très solide à cette problématique et la FP2E la défend lors durant la seconde phase des Assises de l’eau. Au niveau européen, nous sommes en attente d’un texte réglementaire. Au-delà de l’encadrement des règles de contrôle et de transparence, nous espérons qu’il élargisse les autorisations. En France cette pratique est seulement utilisée pour l’arrosage d’espaces verts et en particulier sur des terrains de golf : il en existe une dizaine, surtout sur les zones littorales.

Quels autres usages pourraient être développés ? Quels volumes cela pourrait représenter ?

Les agriculteurs – et nous en avons rencontré un certain nombre sur le salon international de l’agriculture – sont très enthousiastes à l’idée de réutiliser des eaux usées pour arroser leurs cultures. Des élus de montagne souhaiteraient également disposer de ces ressources pour la production de neige de culture. Une expérimentation a été autorisée à Tarbes pour l’agriculture. Mais à terme nous pouvons aussi imaginer un usage étendu au secteur industriel.

En supposant que l’on puisse combler le retard actuel de la France vis-à-vis de pays voisins (l’Espagne notamment, qui réutilise environ 14% de ses eaux usées traitées), ce sont quelque 700 millions de m3 dont pourrait disposer la France pour ces différentes activités.

Et quelle est la position de la FP2E concernant la valorisation agricole des boues de stations d’épuration (STEP) ?

Actuellement, 10 millions de tonnes de boues de STEP sont épandues sur les terres agricoles, comme fertilisant. Cela représente 44% de la valorisation de ces boues1, soit une grande majorité. Et 36% , soit 3 millions de tonnes, retournent au sol sou forme de compost produit grâce à un mélange des boues et de déchets verts. Ce compostage est selon les professionnels, le meilleur débouché pour les boues de STEP et cet usage est en hausse depuis plusieurs années.

Mais nous sommes inquiets car le gouvernement semble peu à peu revenir sur ce principe. Nous ne comprenons pas cette position, qui n’est pas logique vis-à-vis des objectifs d’économie circulaire dans les services d’eau. Notre pays aurait intérêt à établir, collectivement, une stratégie durable, cohérente avec les objectifs de la transition écologique et les impératifs de sécurité alimentaire, en associant les parties prenantes – collectivités locales, professionnels de l’agroalimentaire, acteurs de la gestion de l’eau, notamment.


1 : Source : bases BDERU du Ministère de la Transition Eco. et Solidaire, données 2016. N.B. : Incinération 17%, Mise en décharge 1%, «Autre» 3%.
Tristan Mathieu, délégué général de la FP2E / DR
Retrouvez toute l'information eau dans Environnement Magazine.
Environnement Magazine, l'information de référence pour tous les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l'environnement.
Consulter le magazine
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
[ PARTENARIAT ] Intégrer durablement les eaux de pluie dans l'aménagement du territoire
Voilà ce que DOUAISIS AGGLO met en œuvre depuis plus de 25 ans. Riche de cette expérience, le territoire tire aujourd’hui de multiples bénéfices de cette politique volontariste et efficace. Il est donc logique que Douai accueille, les 5 et 6 juin prochains, les Assises nationales de la gestion durable des eaux pluviales.
Le grand format
Eau de Paris fête ses dix ans
Eau de Paris fête ses dix ans
En partenariat avec
À lire également
[Avis des pros] Réseaux d'eau potable : la recherche de fuites, gage de performance
[Avis des pros] Réseaux d'eau potable : la recherche de fuites, gage de performance
Si le choix de la solution la mieux adaptée relève toujours un compromis technico-économique pour la collectivité, la recherche de fuites en réseau de distribution reste indispensable pour garantir un rendement performant et une bonne gestion patrimoniale.
Les Territoires Eau-responsables font des émules en Auvergne-Rhône-Alpes
Les Territoires Eau-responsables font des émules en Auvergne-Rhône-Alpes
Le 12 avril dernier, six acteurs de la gestion de l’eau et de la ville en Auvergne-Rhône-Alpes ont signé les principes de l’Association internationale de l’eau (IWA), s’engageant ainsi pour des Territoires Eau-responsables.
[Avis des pros] La sectorisation pour améliorer le rendement des réseaux d’eau
[Avis des pros] La sectorisation pour améliorer le rendement des réseaux d’eau
Lacroix Sofrel propose aux collectivités des solutions connectées innovantes pour améliorer la performance des réseaux d’eau potable.
Un drone aquatique auto-apprenant pour inspections et prélèvements environnementaux
Un drone aquatique auto-apprenant pour inspections et prélèvements environnementaux
L'entreprise savoyarde CT2MC a lancé sur le marché, en octobre dernier, son nouveau drone aquatique SpyBoat Goose destiné aux missions d'inspections des milieux aquatiques et de prélèvements environnementaux.
Tara largue les amarres à la recherche des sources de la pollution plastique
Tara largue les amarres à la recherche des sources de la pollution plastique
Après avoir navigué à la recherche de la pollution plastique en mer Méditerranée puis sur l'océan Pacifique Nord, la goélette Tara met les voiles sur une nouvelle mission : identifier les sources de cette pollution plastique et prédire le devenir ainsi que l'impact des plastiques de la terre vers la mer.
[Avis des pros] Des stratégies contrastées dans le bassin Loire-Bretagne
[Avis des pros] Des stratégies contrastées dans le bassin Loire-Bretagne
Selon la vulnérabilité de leur ressource, les territoires du bassin Loire-Bretagne n’ont pas tous adopté la même stratégie de recherche des fuites.
La prévention est de mise dans la vallée de l’Hérault
La prévention est de mise dans la vallée de l’Hérault
Le Syndicat mixte des eaux de la vallée de l’Hérault a engagé un important chantier de rénovation de son patrimoine afin de sécuriser son alimentation en eau potable.
Tous les articles EAU
ACCÈS AU KIOSQUE
Événements
Journée Bois Energie
23 Mai 2019
Journée Bois Energie
Rencontre des Métiers du SEDDRe
23 Mai 2019
Rencontre des Métiers du SEDDRe
Astee
4 Juin 2019
Astee
+ D'ÉVÉNEMENTS
Emploi
- Electrotechniciens.nes et Mécaniciens.nes de maintenance des trains H/F - Saint Denis
- Electrotechnicien (ne) H/F
- Technicien / Technicienne en traitement des eaux
- Ingénieur Qualité (REFFMA) F/H
+ D’OFFRES
Rubriques
Eau
Recyclage
Énergie
Territoires
Cleantech
Politiques
Pollutions
Biodiversité
Mobilité
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.