Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

EAU
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Eau : le bassin rennais défend un tarif « juste » pour chaque usage

Partager :
Eau : le bassin rennais défend un tarif « juste » pour chaque usage
Par Laurence Madoui, le 16 janvier 2020
DÉCOUVREZ NOTRE NEWSLETTER GRATUITE
Eau
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Partant du principe que « l’eau à boire ne peut être facturée au même prix que celle qui remplit la piscine privée », Eau du bassin rennais déploie depuis 2016 une tarification sociale et écologique. « A iso-recettes », assure son président, Yannick Nadesan, lors d’une table ronde sur l’accès à l’eau organisée, le 15 janvier à Paris, par le Cercle français de l’eau.

La facture d’eau peut-elle traiter de front les dimensions sociale et
environnementale ? Nombre d’économistes et de gestionnaires de services en doutent. Le bassin rennais fait pourtant du prix du m3 un outil tout-en-un, au service de l’accès à l’eau1 comme de la gestion quantitative de la ressource.

Paliers et compensations

Dans le cadre de l’expérimentation ouverte par la loi « Brottes » d’avril 2013, le syndicat mixte (56 communes, 200 000 abonnés) applique une tarification progressive aux ménages disposant d’un compteur et d’une facture individuels.

Etendu graduellement de 2016 à 2019, le dispositif accorde 10 m3 gratuits puis élève le tarif par paliers selon les volumes consommés2.
Pour ménager les familles nombreuses, un chèque-eau de 30 euros/an est attribué pour tout enfant à partir du troisième. En outre, une aide3 est versée aux bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire, que l’eau soit réglée sur facture ou dans les charges locatives (selon un tarif unique dans ce dernier cas).

Budget équilibré, ressource tendue

« La surconsommation (au-delà de 100 m 3 /an) finance la gratuité des m3 couvrant les besoins fondamentaux (alimentation et hygiène) », explique le président Yannick Nadesan. A terme, l’élu n’exclut pas un différentiel de prix accentué pour les tranches de consommation élevée.  Né en 2015 du regroupement de 17 entités, le syndicat dégage par ailleurs une marge de manœuvre de 3,5 millions d’euros par an, par rapport à la gestion antérieure.

Eau du bassin rennais (EBR) équilibre son budget tout soutenant la pose de compteurs individuels en immeuble et en baissant le coût de l’abonnement, qui convergera sur l’ensemble du territoire à 27 euros/an/abonné en 2025. Les économies au domicile sont encouragées. « Les petits matériels hydro-économes (type mousseurs) épargnent aisément 10 à 15 % d’eau, sans baisse de confort » note le directeur, Laurent Géneau. Seuls 20 % des ménages en sont équipés. « Si chaque abonné économisait 10 %, cela ferait la différence sur un bassin où la ressource est en tension depuis 150 ans », observe Yannick Nadesan.

Fin de la prime pour les « gros » consommateurs

EBR subventionne les efforts de sobriété des abonnés non domestiques (publics et privés), pour qui les tarifs dégressifs s’effacent depuis 2016 et auront rejoint en 2026 ceux appliqués aux ménages. « Un retour à la normal, juge Yannick Nadesan. Jusqu’alors, les foyers surpayaient l’eau qui était bon marché pour les autres usagers ». A l’échelle syndicale, il est aussi « mis fin à une distorsion de concurrence : le m3 pouvait auparavant varier du simple au double, selon la pression des acteurs économiques sur les élus locaux. La situation devient plus saine. »

Quelques sites agro-alimentaires verront la facture grimper de « plusieurs centaines de milliers d’euros par an ». Sans risque de défection pour EBR. « Leur activité dépend d’une eau disponible et de qualité, que livre le service public. Avec les sécheresses récurrentes, les forages privés ne sont plus viables. »


1 : reconnu comme droit fondamental en 2010 par l’ONU, dont le 6ème des 17 objectifs du développement durable définis en 2015 porte sur la garantie de l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et l’assurance d’une gestion durable des ressources en eau.
2 : de 11 à 100 m3  ; de 101 à 150 m3  ; au-delà de 150 m3
3 : 15 euros/an/foyer pour l’eau, auxquels s’ajoutent, sur la métropole de Rennes, 15 euros pour l’assainissement.
DR
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
  [Vidéo] Ça m'énerve ! La pollution lumineuse
+ de vidéos Environnement TV
Dernier numéro
N° 1785
Sommaire
Découvrir
J'achète un numéro (16,70 €)
Actu réglementaire
Arrêté du 22 décembre 2020 portant approbation du schéma national des Véloroutes Lire
Avis relatif à l'extension de l'accord relatif aux primes et indemnités dans la branche professionnelle des industries électriques et gazières au 1er janvier 2021 Lire
Arrêté du 19 janvier 2021 portant nomination au cabinet de la ministre de la transition écologique Lire
Arrêté du 15 janvier 2021 relatif aux mesures de protection des personnes lors de l'utilisation de produits phytopharmaceutiques dans les propriétés privées, les lieux fréquentés par le public et dans les lieux à usage collectif et modifiant l'arrêté du 4 mai 2017 relatif à la mise sur le marché et à l'utilisation des produits phytopharmaceutiques et de leurs adjuvants visés à l'article L. 253-1 du code rural et de la pêche maritime Lire
Délibération n° 2021-02 du 7 janvier 2021 portant décision sur les modalités de prise en compte de participations de tiers dans le financement de programmes d'investissements de renforcement pour l'insertion du biométhane dans les réseaux de gaz naturel Lire
Arrêté du 18 janvier 2021 relatif aux inventaires nationaux et aux projections nationales d'émissions de polluants atmosphériques Lire
Décret n° 2021-34 du 18 janvier 2021 portant renouvellement de classement du parc naturel régional Oise Pays de France (régions Hauts-de-France et Ile-de-France) Lire
Décret n° 2021-33 du 18 janvier 2021 relatif aux objectifs nationaux de réduction des émissions de certains polluants atmosphériques Lire
Arrêté du 11 janvier 2021 relatif à la prolongation des cahiers des charges des appels à projets « Systèmes énergétiques - Villes et Territoires durables », « Economie Circulaire - Ecoefficience dans l'Industrie, l'Agriculture et l'Eau » et « Bioéconomie et Protection de l'environnement » - session 2020 (Action « Démonstrateurs et territoires d'innovation de grande ambition) Lire
Arrêté du 7 janvier 2021 autorisant au titre de l'année 2021 l'ouverture de concours pour le recrutement de chargés de recherche de classe normale à l'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (INRAE) Lire
Décret du 15 janvier 2021 portant classement d'un site Lire
Arrêté du 28 décembre 2020 autorisant au titre de l'année 2021 l'ouverture d'un concours professionnel pour le recrutement de secrétaires d'administration et de contrôle du développement durable de classe supérieure, spécialité contrôle des transports terrestres Lire
Décret n° 2021-28 du 14 janvier 2021 modifiant le plafond annuel du dispositif d'aide au renforcement des réseaux de distribution de gaz naturel pour le raccordement des installations de production de biométhane Lire
LOI organique n° 2021-27 du 15 janvier 2021 relative au Conseil économique, social et environnemental Lire
Arrêté du 11 janvier 2021 portant retrait du marché de compresseurs d'air Lire
Décret n° 2021-19 du 11 janvier 2021 relatif au critère de performance énergétique dans la définition du logement décent en France métropolitaine Lire
Arrêté du 21 décembre 2020 modifiant l'arrêté du 30 juillet 2020 fixant la liste et la localisation des emplois de chef de mission de l'agriculture et de l'environnement Lire
Arrêté du 8 janvier 2021 transférant l'autorisation de fourniture de gaz naturel de la société Oxochimie à la société Ineos Derivatives Lavéra (IDL) Lire
Arrêté du 8 janvier 2021 autorisant la société GreenYellow Energy Supply and Services France à exercer l'activité de fourniture de gaz naturel Lire
Arrêté du 31 décembre 2020 organisant les modalités de la contribution financière de l'Office français de la biodiversité aux établissements publics des parcs nationaux pour l'année 2021 Lire
À lire également
Les micropolluants méritent un traitement en station d’épuration
Les micropolluants méritent un traitement en station d’épuration
Des chercheurs de l’Inrae, en collaboration avec des industriels du traitement de l’eau, ont évalué, à l’échelle nationale, l’impact sur la santé humaine et l’environnement d’une centaine de micropolluants présents dans les eaux usées et rejetés dans la nature. Ils ont montré que certaines molécules ont un impact significatif, nécessitant un traitement dans les stations d’épuration.
L’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse a investi 373,1 millions d’euros en 2020
L’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse a investi 373,1 millions d’euros en 2020
En tout, près de 3.400 projets de la région Rhône-Méditerranée-Corse ont été financés par l’agence de l’eau. Plus de la moitié sont des projets d’assainissement et d’amélioration de l’eau potable portés par des collectivités.
[Dossier] Assainissement non-collectif : la qualité de la filière se dessine
[Dossier] Assainissement non-collectif : la qualité de la filière se dessine
Qualité de service et des dispositifs de traitement, la filière de l’assainissement non collectif cherche encore à se structurer pour apporter plus de garanties aux usagers. Dans un contexte en pleine évolution liée à la révision prochaine de l’arrêté Prescription technique et au lancement de la marque NF ANC.
Optimiser l’infiltration des eaux usées traitées en ANC
Optimiser l’infiltration des eaux usées traitées en ANC
Si les conditions de perméabilité le permettent, l’infiltration des eaux usées traitées à la parcelle est une obligation. Pour optimiser l’aire d’infiltration, Sebico propose des kits d’infiltration composés d’un tunnel et des accessoires.
La 8ème édition des journées hydrogène dans les territoires maintenue
La 8ème édition des journées hydrogène dans les territoires maintenue
La rencontre annuelle des acteurs de la filière et des territoires engagés pour accélérer le déploiement des solutions hydrogène se tiendra les 9,10 et 11 juin prochain au Kursaal à Dunkerque.
Un jour en reconfinement avec : Olivier Eloy, directeur général d’Eloy Water
Un jour en reconfinement avec : Olivier Eloy, directeur général d’Eloy Water
Alors que, pour tenter d’endiguer la propagation du Covid-19, le gouvernement a ordonné un deuxième reconfinement, comment les collectivités locales et les entreprises des secteurs de l’environnement traversent-elles cette nouvelle épreuve ? Quelles leçons ont-elles tirées du premier confinement ? Comment envisagent-elles l’avenir désormais ? Environnement-magazine.fr donne aujourd’hui la parole à Olivier Eloy, directeur général d’Eloy Water, société spécialisée dans le traitement des eaux usées et la récupération des eaux de pluie basée à Sprimont, en Belgique, et fortement implantée sur le marché français.
Un drone surveille la pollution de l’air des navires
Un drone surveille la pollution de l’air des navires
Une expérimentation gouvernementale, menée fin 2020, visait à tester un drone pour détecter la pollution de l’air des navires. L’engin a pu jauger 65 navires de commerce.
Tous les articles EAU
En partenariat avec
Événements
34eme Congrès National AMORCE
3 Février 2021
Salon SMART
10 Mars 2021
Bio360
24 Mars 2021
+ d'événements
Emploi
- Chargé d'affaires métrologie instrumentation H/F
- Conseiller Clientèle H/F
- Ouvrier / Ouvrière paysagiste
- Conseiller en Radioprotection / PCR F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.