Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

EAU
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Sécheresse : les acteurs du bassin Adour-Garonne signent une convention

Partager :
Sécheresse : les acteurs du bassin Adour-Garonne signent une convention
Par E.G, le 2 juillet 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Eau
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Ce mercredi 1er juillet, les acteurs de l’eau du bassin Adour-Garonne ont signé une convention pour lutter contre la sécheresse.

Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, préfet coordonnateur du bassin AdourGaronne, Jean-Michel Fabre, président du Syndicat Mixte d’Etudes et d’Aménagement de la Garonne (SMEAG), Guillaume Choisy, directeur général de l’agence de l’eau Adour-Garonne et Franck Darthou, directeur d’EDF Hydro Sud-Ouest, délégué de bassin et coordonnateur de l’eau Grand Sud-Ouest, ont renouvelé ce mercredi 1er juillet, le contrat de coopération qui encadre la mobilisation des retenues hydroélectriques pour soutenir les débits de la Garonne. « Conclu pour deux ans et reconductible une troisième année, ce contrat prévoit l’augmentation de 36% des volumes et de 100% débits d’eau pour la Garonne », expliquent les différents acteurs dans un communiqué commun. Cette action s’inscrit dans le plan de gestion des étiages Garonne-Ariège 2018-2028 et dans le plan d’adaptation au changement climatique du bassin Adour-Garonne.

Soutien d’étiages et augmentation des débits

« Les conséquences de la raréfaction de l’eau dans les cours d’eau du bassin, seront nombreuses tant sur le plan socio-économique que sur la biodiversité. La Garonne sera impactée avec des périodes de faibles débits plus précoces, plus intenses et plus longues. Les faibles débits en eau impactent non seulement les besoins en eau potable et les activités humaines mais aussi le bon fonctionnement des milieux aquatiques », rappellent les acteurs de l’eau. Ceux-ci soulignent que « les soutiens d’étiage à partir des barrages exploités par EDF permettent d’éviter les restrictions de prélèvements ». Ainsi, dans le cadre de cette convention, un dispositif d’indemnisation d’EDF a été conclu. « Le nouveau contrat de coopération pour le soutien d’étiage de la Garonne prévoit la mobilisation de près de 70 millions de m3 (hm3) d’eau à partir de 2020, soit 36 % de plus que le contrat précédent », est-il précisé. Les retenues historiques – Izourt, Gnioure, Laparan, Soulcem et Lac d’Oô – verront des volumes supplémentaires mobilisés. De nouvelles retenues seront également sollicitées : Les Saint-Peyres et la Raviège, dans le Tarn.

Le nouveau contrat prévoit également l’augmentation des débit : « La capacité d’intervention est ainsi doublée au plus fort de l’étiage (jusqu’à 20 m3/s), notamment pour répondre aux besoins lors des pics de prélèvement en eau (eau potable, industries, irrigation des terres agricoles) en période de sécheresse ou de canicule et permettre un bon fonctionnement des milieux aquatiques jusqu’à l’estuaire de la Gironde », peut-on lire.
Barrage de Laparan - © Photo EDF - GBN
  [Vidéo] Le Covid, accélérateur de la transition écologique
+ de vidéos Environnement TV
Actu réglementaire
Arrêté du 21 juillet 2020 portant nomination du président et des membres du Conseil d'orientation pour la prévention des risques naturels majeurs Lire
Arrêté du 10 juillet 2020 fixant les taux de promotion dans certains corps spécifiques relevant de la direction générale de l'aviation civile du ministère de la transition écologique pour l'année 2020 Lire
Décision du 17 juillet 2020 portant délégation de signature (centre ministériel de valorisation des ressources humaines [CMVRH]) Lire
Les plus lus
À lire également
[Tribune] Lingettes dans les canalisations : cet effet pervers de la crise sanitaire qui menace nos réseaux d’eau
[Tribune] Lingettes dans les canalisations : cet effet pervers de la crise sanitaire qui menace nos réseaux d’eau
Le président directeur général Xylem France, Belgique, Luxembourg et Pays-Bas, Géraud de Saint Exupéry, revient sur le fléau des lingettes jetées dans les toilettes. Pendant la crise du Covid-19, ce geste dévastateur pour les réseaux a été décuplé.
Irrifrance mise sur les eaux usées et le soleil
Irrifrance mise sur les eaux usées et le soleil
Irrifrance, entreprise héraultaise spécialisée dans l’irrigation agricole, annonce le développement de nouveaux pivots capables, d’une part, de réutiliser les eaux usées traitées et, d’autre part, d’être alimentés par des panneaux solaires.
En 2017, 55,8% des communes avaient transféré leurs compétences eau et assainissement aux EPCI
En 2017, 55,8% des communes avaient transféré leurs compétences eau et assainissement aux EPCI
L'Office français de la biodiversité a publié ce vendredi 19 juin, le neuvième rapport national de l'Observatoire des services publics d'eau et d'assainissement, à part des données de l'exercice 2017.
Sensus fait évoluer sa solution de comptage
Sensus fait évoluer sa solution de comptage
Sensus, spécialisé dans le comptage de l’eau, annonce une évolution de sa solution H2Olmes, sa plateforme numérique destinée aux collectivités afin qu’elles collectent et exploitent les données de la relève de leurs compteurs.
Une unité mobile BWT pour recycler les eaux usées des industriels
Une unité mobile BWT pour recycler les eaux usées des industriels
Actuellement en phase d’essais, la solution s’appelle BWT PLUG&REUSE et s’adresse aux industriels désireux de recycler les eaux perdues sur leur site grâce à un conteneur mobile et modulable. L’objectif : mettre en place une gestion plus responsable de l’eau afin d’économiser cette ressource et préserver l’environnement, notamment lors des pics de production ou en cas de stress hydrique.
L’UPGE et l’OIEau signent une convention-cadre
L’UPGE et l’OIEau signent une convention-cadre
L’Union des professionnels du génie écologique et l’Office international de l’eau ont signé, ce mardi 30 juin, une convention-cadre fixant les modalités de collaboration entre les deux structures dans les domaines de l’eau, du génie écologique, des milieux aquatiques, de la biodiversité et de l’économie circulaire.
Les rencontres nationales de la gestion des eaux à la source auront lieu en octobre prochain
Les rencontres nationales de la gestion des eaux à la source auront lieu en octobre prochain
Les Rencontres nationales des acteurs de l'ANC laissent place en 2020 aux Rencontres nationales de la gestion des eaux à la source. Elles auront lieu les 13 et 14 octobre prochains au Parc des exposition de Dijon.
Tous les articles EAU
Nos magazines
Accéder au kiosque
En partenariat avec
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Electromécanicien - H/F
- Agent d'Exploitation H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Directeur régional F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.