Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Une unité mobile BWT pour recycler les eaux usées des industriels

Une unité mobile BWT pour recycler les eaux usées des industriels
Par V.V, le 28 juillet 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Actuellement en phase d’essais, la solution s’appelle BWT PLUG&REUSE et s’adresse aux industriels désireux de recycler les eaux perdues sur leur site grâce à un conteneur mobile et modulable. L’objectif : mettre en place une gestion plus responsable de l’eau afin d’économiser cette ressource et préserver l’environnement, notamment lors des pics de production ou en cas de stress hydrique.
 
Alors que de plus en plus d’industriels sont soumis à des périodes de restriction d’eau, le ReUse est un levier d’efficacité hydrique majeur de l’usine efficiente. Partant de ce constat, BWT (filiale du groupe Best Water Technology) a développé le BWT PLUG&REUSE, une unité mobile qui permet à ses clients industriels de tester pendant un ou deux mois, le recyclage in situ de ses eaux perdues (eau sortie de station d’épuration, eaux de process...).
 
Un essai grandeur nature avant d’investir

Le format du conteneur BWT PLUG&REUSE lui permet d’être installé sur site sans aucune modification des installations existantes. Il sera adapté au contexte de chaque industriel : la conception et le dimensionnement des solutions de retraitement des eaux usées à l’intérieur du conteneur sont spécifiques à chaque projet (ultrafiltration, osmose inverse, retraitement des concentrés d’osmose) et résultent d’un audit des installations, ainsi que des préconisations des effluents à traiter et de leurs usages cibles au sein de l’usine, réalisés au préalable par les experts BWT.

Proposée en essai pilote pour les industriels, l’idée est de leur permettre  de s’assurer de la fiabilité du procédé choisi et sécuriser leur investissement.

La solution a déjà séduit un grand industriel français souhaitant recycler l’eau de sa STEP, afin de sécuriser ses installations face au stress hydrique de plus en plus présent sur sa région.  
 
Réutiliser l’eau : un levier de création de valeur pour les industriels

Valoriser les eaux perdues permet de répondre aux exigences d’un cadre réglementaire de plus en plus contraignant d’une part, et constitue d’autre part, un levier de compétitivité via l’amélioration de la performance industrielle.

« Réutiliser l’eau est un levier de création de valeur pour l’industrie qui est une grande consommatrice d’eau dans ses process. Le retraitement des eaux à usage industriel fait aujourd’hui l’objet de solutions innovantes capables d’intégrer les enjeux et les spécificités propres à chaque site industriel », a souligné Raphael Gallais, directeur commercial Industrie & Ventes Internationales chez BWT.
DR
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Ça m'énerve : nos caniveaux ne sont pas des poubelles !
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Des surfeurs équipés de capteurs pour mesurer leur exposition aux polluants chimiques
Des surfeurs équipés de capteurs pour mesurer leur exposition aux polluants chimiques
Des surfeurs et des baigneurs seront prochainement équipés de capteurs afin d'analyser la qualité chimique des eaux de baignades. Les données collectées permettront de préciser le niveau d'exposition des baigneurs aux substances chimiques.
Littoral méditerranéen : un niveau de contamination inférieur aux seuils réglementaires environnementaux
Littoral méditerranéen : un niveau de contamination inférieur aux seuils réglementaires environnementaux
Selon le rapport de l’Ifremer (Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer) et l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, la contamination chimique au littoral méditerranéen français est stable et 90 % des points surveillés présentent des niveaux de contamination inférieurs aux seuils réglementaires environnementaux. Mais la vigilance est toujours de rigueur !
Olivier Lamarie, P-DG France, Belgique et Luxembourg de Xylem : « La crise sanitaire a montré que la digitalisation est devenue une nécessité »
Olivier Lamarie, P-DG France, Belgique et Luxembourg de Xylem : « La crise sanitaire a montré que la digitalisation est devenue une nécessité »
Voici un an, Xylem lançait en France Waterdrop, son programme de sensibilisation des clients à l’approvisionnement en eau. Rencontre avec Olivier Lamarie, le nouveau P-DG France, Belgique et Luxembourg de Xylem pour parler de ce premier anniversaire, mais aussi évoquer la façon dont l’entreprise a traversé la crise sanitaire et les enseignements qu’elle en a tirés.
Le Sedif opte pour une gestion déléguée
Le Sedif opte pour une gestion déléguée
Au terme de deux ans d'études, le Comité du Syndicat des eaux d’Île-de-France (Sedif) a adopté ce jeudi 27 mai 2021, à une large majorité (88 %), le principe de la concession globale.
Lancement du Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique
Lancement du Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et Bérangère Abba, secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité, ont lancé, le vendredi 28 mai, le Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique. En ligne de mire : une feuille de route commune et opérationnelle en janvier 2022.
Ocean Approved : le premier label international dédié à la préservation des océans
Ocean Approved : le premier label international dédié à la préservation des océans
À l’occasion de la journée mondiale de l'océan, le ministère de la Mer et la Fondation de la Mer lancent « Ocean Approved ». Ce label international, a pour vocation de distinguer les entreprises engagées pour l’amélioration de leur impact sur l’océan.
La gestion quantitative de la ressource en eau est plus encadrée
La gestion quantitative de la ressource en eau est plus encadrée
Le ministère de la Transition écologique a publié ce 23 juin, un nouveau cadre règlementaire pour une « utilisation efficace, économe et durable de la ressource en eau ».
Tous les articles EAU
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.