Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

L’agence de l’eau Seine-Normandie lance un appel à projets pour la protection des captages d’eau potable

L’agence de l’eau Seine-Normandie lance un appel à projets pour la protection des captages d’eau potable
L'appel à projets est doté de 10 millions d'euros. Crédits : Eau Seine Normandie
Par A.A, le 26 février 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’agence de l’eau Seine-Normandie a lancé, ce jeudi 25 février, un appel à projets visant à accompagner la mise en œuvre, par des collectivités, de paiements pour services environnementaux (PSE), liés à la protection des captages d’eau potable.

Face à la problématique de la disparition des prairies permanentes sur le bassin de la Seine et des cours d’eau côtiers de Normandie, l’agence de l’eau Seine-Normandie lance un appel à projets pour la protection des captages d’eau potable. Celui-ci a pour cadre l’expérimentation nationale de PSE inscrite dans le plan Biodiversité et dans les assises de l’eau et vise le maintien, et le développement des prairies permanentes.

Pour cause, près de 30 % des points de prélèvements en eaux souterraines utilisés pour l’alimentation en eau potable ont des niveaux de contamination en pesticides et/ou en nitrates qui dépassent d’au moins 75 % les normes pour l’alimentation en eau potable, indique les dernières données issues des travaux pour l’élaboration du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux 2022-2027. « Il est donc impératif de préserver les prairies existantes et de développer de nouvelles prairies, et particulièrement celles qui sont valorisées par des élevages sur les aires d’alimentation de captages (AAC) », précise l’organisme dans un communiqué.

Un appel à projets de 10 millions d’euros

Doté de 10 millions d’euros, l’appel à projets s’appuie sur le programme « Eau & Climat » de l’agence de l’eau Seine-Normandie. Les candidatures sont ouvertes aux collectivités compétentes pour la gestion d’aires d’alimentation de captages jusqu’au 16 avril 2021. Les actions retenues seront subventionnées à 100 % pour les PSE compatibles avec le dispositif national du ministère de la Transition écologique (régime SA.55052), et à hauteur de 80 % pour les études opérationnelles ou l’accompagnement.

Pour rappel, les PSE correspondent à une rémunération des exploitations agricoles d’un territoire pour les services environnementaux qu’elles rendent à travers la mise en œuvre d’actions ou des modes de gestion qui maintiennent ou améliorent l’état de l’environnement.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
La pêche aux solutions est ouverte
La pêche aux solutions est ouverte
L’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse, la chambre de commerce et d’industrie métropolitaine Aix-Marseille-Provence et le Conservatoire du littoral ont lancé, le 12 janvier dernier, ICO Solutions 2021, un événement d’un nouveau genre dont l’objectif est de trouver des solutions concrètes pour répondre aux pressions qui s’exercent sur les environnements littoraux, insulaires et marins.
[Avis des pros] Sopolo, zoom sur l’acceptation locale du Reut pour la viticulture
[Avis des pros] Sopolo, zoom sur l’acceptation locale du Reut pour la viticulture
Porté par Inrae entre 2016 et 2021, le projet de recherche Sopolo cherche à mieux caractériser la demande en eaux usées traitées de la part des viticulteurs et des consommateurs. Ce travail réalisé dans l’Hérault permet d’apporter aux décideurs un éclairage nouveau.
[Dossier] L’infiltration en surface des eaux pluviales urbaines a les faveurs de Roannaise de l’eau
[Dossier] L’infiltration en surface des eaux pluviales urbaines a les faveurs de Roannaise de l’eau
Gérer les eaux pluviales urbaines à la parcelle, en favorisant leur infiltration dans les sols par des solutions de surface végétalisées, c’est aussi améliorer la performance des réseaux d’eaux usées, le confort thermique et la nature en ville.
Le comité de bassin Loire-Bretagne invite les habitants à participer à la consultation sur l'eau et les inondations
Le comité de bassin Loire-Bretagne invite les habitants à participer à la consultation sur l'eau et les inondations
Le comité de bassin Loire-Bretagne a lancé une consultation publique sur l'avenir de l'eau. Les avis du public permettront de finaliser les enjeux et les pistes d'actions destinées à garantir la qualité de l'eau dans un contexte marqué par le réchauffement climatique.
Face à Véolia, Suez passe à l'offensive en cédant son activité Recyclage et Valorisation
Face à Véolia, Suez passe à l'offensive en cédant son activité Recyclage et Valorisation
De nouveaux rebondissements dans le feuilleton de l’offre publique d’achat Véolia-Suez : le groupe Suez mène sa contre-attaque en annonçant la vente de son activité Recyclage et valorisation en Australie à Cleanaway. Une cession jugée « stratégique » par Véolia.
Stress hydrique : un enfant sur cinq n’a pas assez d’eau au quotidien
Stress hydrique : un enfant sur cinq n’a pas assez d’eau au quotidien
Selon une récente étude publiée par l’Unicef, 450 millions d’enfants vivent dans des zones où la vulnérabilité hydrique est élevée.
La station de Bonneuil-en-France vise le 100 % gaz verts
La station de Bonneuil-en-France vise le 100 % gaz verts
Alors que l’injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel démarre à la station d’épuration de Bonneuil-en-France, dans le Val-d’Oise, la Région d’Île-de-France, le Syndicat mixte pour l’aménagement hydraulique des vallées du Croult et du Petit Rosne (SIAH) et GRDF se penchent déjà sur le CO2 que libère la méthanisation des boues. En projet, une unité de méthanation pour valoriser ce gaz à effet serre.
Tous les articles EAU
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.