Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Un label pour les communes économes en eau

Un label pour les communes économes en eau
Treize communes vont déjà apposer le logo en entrée de ville. © Alec
Par A.B., le 26 mars 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’Alec Montpellier Métropole a lancé, le 19 mars dernier, son label Commune économe en eau, dont l’objectif est de valoriser l’engagement des collectivités de l’agglomération dans une politique de gestion rigoureuse de l’eau. Treize collectivités sont déjà partantes pour une labellisation en 2022.
 
Dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau, l’Agence locale de l’énergie et du climat (Alec) Montpellier Métropole a présenté, le 19 mars dernier, son nouveau label Commune économe en eau. Ce label valorisera l’engagement des communes de la métropole montpelliéraine (31 communes, 465.000 habitants) en faveur d’une meilleure utilisation de la ressource en eau. Une étude menée dans les bâtiments et les espaces publics de la métropole a en effet montré que sur une dépense de 37 euros par an et par habitant, 15 euros étaient consacrés à l’eau.
 
« Le label vise à reconnaitre les communes qui font évoluer leurs actions et démarches », explique l’Alec. Les collectivités candidates à la labellisation devront établir avec l’agence à partir d’un état des lieux initial un plan d’action « progressif et volontaire » en matière de gestion de l’eau, avec des objectifs à atteindre. « Le label ambitionne d’ancrer une culture du suivi des consommations d’eau », explique l’Alec, grâce notamment à la mise en place de relevés mensuels permettant l’analyse des factures afin de mieux connaître les consommations. Équiper la commune de compteurs pour des analyses sectorielles ou de matériel hydroéconome et installer des vannes pour isoler les portions fuyardes figurent aussi au programme. Enfin, sensibiliser les agents municipaux, les scolaires et les utilisateurs des bâtiments municipaux sur l’importance de la préservation de l’eau fait partie des actions proposées. « Le dispositif sera ensuite évalué chaque année », précise l’agence.

Un label issu de la concertation
 
La création du label repose sur l’implication de nombreux partenaires dès la phase de conception. Ainsi, « les communes ont participé à la recherche du nom et un comité de pilotage nommé Aquametro a choisi l’identité visuelle », détaille l’Alec. Un comité technique composé d’agents a contribué à la rédaction du règlement et de la charte. Une démarche suivie et validée par la Région Occitanie et Montpellier Méditerranée Métrople à chaque étape.
 
Les communes signataires pourront apposer le logo du label à l’entrée de leur ville ou sur les bâtiments publics. Castelnau-Le-Lez, Clapiers, Grabels, Fabrègues, Lattes, Lavérune, Le Crès, Montpellier, Murviel-Lès-Montpellier, Prades-le-Lez, Saint-Georges-d’Orques, Vendargues et Villeneuve-Les-Maguelone se sont déjà engagées. Rendez-vous est pris en 2022.
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Mesure ponctuelle dans le milieu naturel
Mesure ponctuelle dans le milieu naturel
La marque YSI annonce la sortie de ProSwap, un capteur multiparamètre portable capable de mesurer l’oxygène dissous, les nitrates, l’ammonium ou encore le chlore.
Saur renforce sa position de troisième opérateur de la péninsule ibérique
Saur renforce sa position de troisième opérateur de la péninsule ibérique
Le groupe français Saur poursuit sa stratégie d’internationalisation avec l’acquisition d’Aquapor au Portugal.
[Dossier] La restauration de rivières vaut une récompense au Syndicat mixte du bassin versant de l’Armançon
[Dossier] La restauration de rivières vaut une récompense au Syndicat mixte du bassin versant de l’Armançon
La troisième édition du Prix national du génie écologique a récompensé, le 8 octobre 2020, le Syndicat mixte du bassin versant de l’Armançon (SMBVA) pour sa gestion intégrée des enjeux environnementaux sur le projet de restauration de l’Armance, du Landion et de leurs zones humides d’accompagnement.
[Dossier] Restaurer une zone humide pour une meilleure qualité de l’eau
[Dossier] Restaurer une zone humide pour une meilleure qualité de l’eau
Le réaménagement d’une ancienne zone humide à l’embouchure du lac d’Aydat, le plus grand lac naturel d’Auvergne, est une opération emblématique du Syndicat mixte des vallées de la Veyre et de l’Auzon. Depuis 2012, ce site reconstitue un filtre naturel pour protéger l’eau du lac de l’eutrophisation.
Le Carrefour de l’eau se dématérialise pour sa 22e édition
Le Carrefour de l’eau se dématérialise pour sa 22e édition
La 22e édition du Carrefour des gestions locales de l’eau se déroulera les 5 et 6 mai 2021 en version numérique.
ABB participera à la construction de la plus grande usine de désalinisation d’eau de mer
ABB participera à la construction de la plus grande usine de désalinisation d’eau de mer
La société suédoise ABB, spécialiste des technologies de l’énergie et de l’automation, alimentera en électricité la plus grande usine de dessalement au monde située aux Émirats Arabes Unis.
Générateur atmosphérique d’eau potable
Générateur atmosphérique d’eau potable
Watshep propose des générateurs d’eau atmosphériques qui récoltent l’eau présente dans l’atmosphère. Une innovation qui permet de de produire de l’eau par condensation de l’humidité atmosphérique.
Tous les articles EAU
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.