Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Nantes Métropole débourse plus de 31 millions d'euros pour une gestion durable de l'eau

Nantes Métropole débourse plus de 31 millions d'euros pour une gestion durable de l'eau
21 projets concernent l'assainissement des eaux usées pour 25,5 millions d'euros. Crédit : Wikimedia Commons
Par La Rédaction, le 22 septembre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’agence de l’eau Loire-Bretagne et Nantes Métropole collaborent pour la préservation et l’amélioration de la gestion de la ressource en eau au sein du territoire.

« Neptune 6 », telle est l’appellation du sixième plan d’action commun récemment signé par l’agence de l’eau Loire-Bretagne et Nantes Métropole. Ce programme financé à hauteur de 31,5 millions d’euros, dont 13 millions d’euros d’aide prévisionnel de l’agence de l’eau, permettra de renforcer la gestion durable de l’eau.

Pour y parvenir, le plan se donne plusieurs missions à l’horizon 2023 : le renforcement des systèmes d’assainissement pour restreindre les rejets polluants dans les milieux naturels ; une sécurisation d’approvisionnement du territoire en eau potable ; et une « gestion préventive des eaux pluviales et la restauration et la protection des milieux aquatiques », peut-on lire dans Métropole Nantes.

33 actions de gestion des eaux

Au total, Neptune 6 liste 33 actions qui seront réalisées, sous la maîtrise d’ouvrage de Nantes Métropole, d’ici 2023 : 21 projets concernent l’assainissement des eaux usées pour 25,5 millions d’euros ; 7 projets pour la protection des milieux aquatiques avec un budget de 3,2 millions d’euros ; 2 projets pour la gestion de l’eau potable qui coûteront 900.000 euros ; 2 projets d’un coût de global de 1,8 millions d’euros pour l’assainissement et gestion des eaux pluviales ; 1 projet d’animation et de coordination pour 100.000 euros.

« Il y a quelques années, on cherchait à dompter la nature en artificialisant. L’enjeu est aujourd’hui de davantage s’appuyer sur les services rendus par la nature. C’est notamment pour cela que nous restaurons plusieurs cours d’eau (Cens, Gesvres, Charbonneau), afin de leur permettre de jouer tout leur rôle dans la gestion des inondations ou l’atténuation des épisodes de sécheresse. Cela se traduit aussi par une nouvelle manière de concevoir la ville illustrée dans le projet Grand Bellevue, qui s’est fixé un objectif de 40 % de sols perméables », a déclaré Jean-Sébastien Guitton, vice-président de Nantes Métropole délégué au cycle de l’eau et à la biodiversité.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Le Sedif inaugure un nouvel équipement dans l’Ouest parisien
Le Sedif inaugure un nouvel équipement dans l’Ouest parisien
Une nouvelle station de pompage et deux réservoirs ont été entièrement reconstruits afin d'optimiser la production d'eau potable et de réduire les consommations énergétiques.
Véhicule d’intervention d’urgence en dessalement
Véhicule d’intervention d’urgence en dessalement
La société Aquapure Systems est spécialisée depuis 2014 dans les procédés de filtration des eaux grises, polluées ou salées (cf. filtres à disques et filtration membranaire ; bioréacteur à membrane). Elle a mis au point des unités spécifiquement destinées aux interventions d’urgence en dessalement.
Le site d'embouteillage Volvic devient plus économe en eau
Le site d'embouteillage Volvic devient plus économe en eau
Volvic a repensé, avec BWT France, l’entreprise autrichienne de fabrication de systèmes de traitement de l’eau, le cycle hydraulique dans sa globalité. Son usine auvergnate met en œuvre une stratégie de valorisation et de recyclage des eaux, dans l’objectif de réaliser des économies d’eau.
Biosorb, une solution biomimétique de dépollution des eaux
Biosorb, une solution biomimétique de dépollution des eaux
Une solution naturelle conçue par PearL à partir des écorces et de fibres de lin, piège les métaux dissous dans les eaux. Ce filtre se présente en cartouches sur skids de filtration modulaires pour le traitement de finition d’effluents industriels ou miniers.
Les plages marseillaises ensevelies sous les déchets, Surfrider dénonce la surconsommation
Les plages marseillaises ensevelies sous les déchets, Surfrider dénonce la surconsommation
Des tonnes de déchets se sont échouées sur les plages marseillaises. Une conséquence directe des inondations survenues lundi 04 octobre et qui met en lumière l'enjeu de gestion des déchets dans la cité phocéenne.
Le Sedif anticipe les besoins en eau à Paris-Saclay
Le Sedif anticipe les besoins en eau à Paris-Saclay
D’ici 2030, les demandes en eau seront multipliées par trois sur le plateau de Saclay (Essonne). Le Sedif anticipe la croissance des besoins et investit 50 millions d’euros pour renforcer ses capacités d’approvisionnement.
L'engouement pour les énergies marines renouvelables se confirme au salon Seanergy
L'engouement pour les énergies marines renouvelables se confirme au salon Seanergy
Le salon Seanergy dédié aux énergies de la mer a tenu sa cinquième édition du 21 au 24 septembre au parc des expositions de la Beaujoire à Nantes. Plus de 200 exposants et 3000 participants ont été au rendez-vous.
Tous les articles EAU
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.