Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Xylem dévoile sa nouvelle bouée de houle directionnelle pour évaluer les paramètres météorologiques

Xylem dévoile sa nouvelle bouée de houle directionnelle pour évaluer les paramètres météorologiques
Motus permet de mesurer les paramètres météorologiques et la qualité de l'eau des zones côtières et océaniques. Crédit : Xylem Analytics
Par A.A, le 24 septembre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le spécialiste des technologies de l’eau Xylem Analytics a présenté au forum Seanergy dédié aux énergies de la mer, sa nouvelle bouée de houle directionnelle « Motus ». Une technologie destinée aux océanographes, exploitants de parcs éoliens en mer et spécialistes de travaux maritimes.

La solution Motus, conçue par AANDERAA, marque du groupe Xylem, permet de collecter les données environnementales des zones côtières. Grâce aux informations collectées, cette bouée de houle directionnelle réalise une surveillance à distance des paramètres météorologiques, océanographiques et physico-chimiques de la qualité de l’eau.

La bouée Motus permet aux océanographes, exploitants de parcs éoliens en mer, spécialistes de travaux maritimes, et ports maritimes, de suivre en temps réel via un smartphone, l’état de la mer et les conditions météorologiques (hauteur des vagues, fréquence, vitesse, direction du courant, visibilité et vitesse du vent). Celle-ci leur confère également la possibilité de surveiller les effets potentiels associés aux câbles électriques sous-marins des projets d’énergie marine renouvelable (EMR), sur la qualité des milieux marins (turbidité ou courant). Et enfin, de planifier des opérations de dragage dans de meilleures conditions marines et d’anticiper les phénomènes océanographiques.

« Les données collectées permettent notamment d’améliorer la sécurité des navires et de réduire les temps de manœuvre, augmentant ainsi l’efficacité et la productivité des ports, ainsi que de faciliter les interventions d’installation et de maintenance sur les parcs d’énergies marines et les zones de travaux maritimes », peut-on lire dans un communiqué.
 


De plus, les données utilisées sont récoltées et traitées par les systèmes de gestion connectés de Xylem Analytics, ce qui assure « un système à faible consommation d’énergie avec des capacités de déploiement à long terme ».
 
Caractéristiques du produit :

· Bouée en polyéthylène légère et robuste

· Paramètres météorologiques : vent, pression atmosphérique, température de l’air, humidité, direction et vitesse du courant

· Paramètres de la qualité de l’eau : oxygène dissous, pH, température, conductivité, salinité, turbidité, chlorophylle, algues bleu-vert et hydrocarbures

· Livraison de données en temps réel : GeoView, Storm Central…

· Options télémétriques : 4G modem, AIS, VHF/UHF, radio,iridium, GOES

· Aides à la navigation : Radar reflector, Lanterns, E-NAVCON, RACON, AIS Transpondeurs

· Hauteur manométrique : jusqu’à 160 m
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, ça se recycle les éoliennes ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
[Enquête/3] Les agents d’exploitation manquent à l’appel
[Enquête/3] Les agents d’exploitation manquent à l’appel
La Régie des eaux de la Charente-Maritime rencontre des difficultés pour recruter les agents d’exploitation. « Une inadéquation croissante entre le niveau de formation initiale des jeunes, leurs attentes et nos besoins », expose Jean Biechlin, directeur général de la Rese.
Biosorb, une solution biomimétique de dépollution des eaux
Biosorb, une solution biomimétique de dépollution des eaux
Une solution naturelle conçue par PearL à partir des écorces et de fibres de lin, piège les métaux dissous dans les eaux. Ce filtre se présente en cartouches sur skids de filtration modulaires pour le traitement de finition d’effluents industriels ou miniers.
Saur réalise une émission d’obligations vertes pour 950 millions d’euros
Saur réalise une émission d’obligations vertes pour 950 millions d’euros
Acteur majeur du secteur de l’eau, le groupe Saur a annoncé la réalisation d’une émission d’obligations vertes, à hauteur de 950 millions d’euros, destinée à financer sa nouvelle feuille de route RSE.
L'engouement pour les énergies marines renouvelables se confirme au salon Seanergy
L'engouement pour les énergies marines renouvelables se confirme au salon Seanergy
Le salon Seanergy dédié aux énergies de la mer a tenu sa cinquième édition du 21 au 24 septembre au parc des expositions de la Beaujoire à Nantes. Plus de 200 exposants et 3000 participants ont été au rendez-vous.
Déclinaison à l’eau potable de la station de biosurveillance multi-espèces ToxMate
Déclinaison à l’eau potable de la station de biosurveillance multi-espèces ToxMate
A l’origine spécialisée dans les technologies de traitement d’images appliquées aux neurosciences et à la recherche pharmaceutique, ViewPoint a développé un outil de biosurveillance de l’eau qui se base sur l’analyse de trois bio-indicateurs et non un seul comme la plupart des solutions déjà existantes. Après un premier développement pour les eaux usées présenté lors de Pollutec Online 2020, elle présente une nouvelle version pour les usines de potabilisation.
[Dossier/3] La recharge artificielle d’aquifère à l’étude dans le bassin Rhône-Méditerranée
[Dossier/3] La recharge artificielle d’aquifère à l’étude dans le bassin Rhône-Méditerranée
Avec la cartographie des zones favorables à la recharge des aquifères élaborée dans le bassin Rhône-Méditerranée, les acteurs locaux peuvent réfléchir à cette solution de substitution aux prélèvements superficiels en période d’étiage. L’agence de l’eau ne la soutiendra que dans le cadre de plans de gestion de la ressource en eau pour réduire le déficit quantitatif.
Le Sedif anticipe les besoins en eau à Paris-Saclay
Le Sedif anticipe les besoins en eau à Paris-Saclay
D’ici 2030, les demandes en eau seront multipliées par trois sur le plateau de Saclay (Essonne). Le Sedif anticipe la croissance des besoins et investit 50 millions d’euros pour renforcer ses capacités d’approvisionnement.
Tous les articles EAU
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.