Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Déclinaison à l’eau potable de la station de biosurveillance multi-espèces ToxMate

Déclinaison à l’eau potable de la station de biosurveillance multi-espèces ToxMate
Une nouvelle version du ToxMate pour les usines de potabilisation. Crédits : Viewpoint
Par A.L, le 6 octobre 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
A l’origine spécialisée dans les technologies de traitement d’images appliquées aux neurosciences et à la recherche pharmaceutique, ViewPoint a développé un outil de biosurveillance de l’eau qui se base sur l’analyse de trois bio-indicateurs et non un seul comme la plupart des solutions déjà existantes. Après un premier développement pour les eaux usées présenté lors de Pollutec Online 2020, elle présente une nouvelle version pour les usines de potabilisation.

Dans le cadre du projet européen (SME Instrument H2020), une station de biosurveillance a été installée sur un site de potabilisation permettant de contrôler en temps réel la qualité globale de l’eau d’une rivière avant traitement. L’objectif est de vérifier sa bonne qualité tout au long de l’année. Durant 14 mois d’analyse, le dispositif a été connecté à différentes étapes de traitement (décantation, charbon actif, etc.) afin de mesurer les bonnes performances de traitement en dynamique.

Pour s’adapter à ce marché où les niveaux potentiels de contamination chimique des eaux sont beaucoup plus faibles, la sensibilité de l’outil a été augmentée et vérifiée par des tests en laboratoire et sur site. L’outil offre ainsi une sensibilité aux composés chimiques et émergents et des capacités de détection très fines (inférieures à 5 µg pour les HAP et pesticides par exemple), fiabilisées sur le long terme par le renouvellement mensuel des organismes biologiques.

Observation de trois espèces 

Le ToxMate analyse le comportement de trois espèces d’invertébrés aquatiques soumises en continu au flux d’eau. Ces trois espèces (Gammarus fossarum, Erpodbella testaca et Radix auricularia) réagissent à une grande variété de matières toxiques et constituent des bio-indicateurs fiables et performants du niveau de pollution de l’eau. Ainsi, le ToxMate peut détecter en quelques minutes une présence anormale de contaminants chimiques à des concentrations cohérentes avec les nouvelles exigences européennes. Une alerte est alors immédiatement transmise aux gestionnaires de site.

Concrètement, un flux continu de l’eau à analyser est dérivé afin d’alimenter un module de conditionnement de ToxMate, avant d’entrer en contact avec les organismes biologiques. Le suivi est assuré sur site, en temps réel, 24h/24h. Une interface en ligne génère les alertes en cas de dépassement de seuils de toxicité prédéfinis lors du paramétrage.
Implanté en station de potabilisation, le ToxMate permet le contrôle de la ressource en eau en amont et la surveillance de la qualité de l’eau tout au long du process de traitement.

Cette solution en ligne permet une évaluation complémentaire aux mesures réglementaires. Caractéristiques techniques : 3 systèmes de traitement d’images - 16 individus (sondes biologiques) pour chacune des 3 espèces
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, comment ça se recycle une éolienne ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
Sous-marin téléguidé pour l’analyse de la qualité des eaux
Sous-marin téléguidé pour l’analyse de la qualité des eaux
Lilaea a été créée en mars 2021 pour faciliter et démocratiser la surveillance des eaux douces. Son objectif est de mieux connaître les milieux aquatiques afin de mieux les protéger.
Véhicule d’intervention d’urgence en dessalement
Véhicule d’intervention d’urgence en dessalement
La société Aquapure Systems est spécialisée depuis 2014 dans les procédés de filtration des eaux grises, polluées ou salées (cf. filtres à disques et filtration membranaire ; bioréacteur à membrane). Elle a mis au point des unités spécifiquement destinées aux interventions d’urgence en dessalement.
Usine d'Arvigny : le Grand Paris Sud s’élève contre le traitement de l’eau à l’osmose inverse basse pression
Usine d'Arvigny : le Grand Paris Sud s’élève contre le traitement de l’eau à l’osmose inverse basse pression
La Commission départementale chargée d'évaluer les risques sanitaires et technologiques a rendu le 14 octobre un avis défavorable sur le projet porté par le Syndicat des Eaux d’Île-de-France (Sedif) de produire sur l'usine d'Arvigny à Savigny-le-Temple (Seine et Marne) une eau osmosée.
Alençon dispose d'une nouvelle usine de traitement de l'eau
Alençon dispose d'une nouvelle usine de traitement de l'eau
L’agence de l’eau Loire Bretagne a inauguré vendredi 24 septembre, la nouvelle usine de traitement de l’eau d’Alençon en Normandie. Celle-ci produit plus de 800 m3 d’eau adoucie par heure pour la communauté urbaine.
[Avis des pros/3] Accompagner la haute performance des réseaux de distribution
[Avis des pros/3] Accompagner la haute performance des réseaux de distribution
Lauréate du Grand Prix national de l’ingénierie Territoires et Innovation en 2019, HpO est une solution innovante d’Altereo pour la gestion du renouvellement des réseaux basée sur l’intelligence artificielle. Elle vise à rendre les réseaux publics de distribution d’eau plus efficaces, durables et résilients.
[Enquête/1] Dans les collectivités, les compétences des métiers de l'eau plus intégrées
[Enquête/1] Dans les collectivités, les compétences des métiers de l'eau plus intégrées
Les gestionnaires publics de l’eau et de l’assainissement représentent 20 % des effectifs de la Filière française de l’eau, soit 25.000 ETP en 2020, un poids presque équivalent à celui des gestionnaires privés (23 %, 28 000 ETP).
Biosorb, une solution biomimétique de dépollution des eaux
Biosorb, une solution biomimétique de dépollution des eaux
Une solution naturelle conçue par PearL à partir des écorces et de fibres de lin, piège les métaux dissous dans les eaux. Ce filtre se présente en cartouches sur skids de filtration modulaires pour le traitement de finition d’effluents industriels ou miniers.
Tous les articles EAU
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.