Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Eau > Socla reste à la pointe des innovations des réseaux d’eau
EAU

Socla reste à la pointe des innovations des réseaux d’eau

PUBLIÉ LE 7 JUIN 2022
VM
Archiver cet article
Socla reste à la pointe des innovations des réseaux d’eau
Le laboratoire de Socla, à Virey-le-Grand, permet d'effectuer de nombreux tests. Crédit : Socla.
Implantée en Saône-et-Loire à Virey-le-Grand sur un site d’une surface de 20.600 m2, l’entreprise Socla, filiale du groupe Watts Water Technologies Inc. depuis 2011, a investi 900.000 euros pour moderniser son site de production.

Acteur historique de la protection anti-pollution des réseaux d’eau, Socla – la Société des clapets –, créée en 1951, investit dans l’avenir. D’une capacité de production de plus de 9,5 millions de produits, le site de Virey-le-Grand, construit en 2001, couvre une surface de production de 20.600 m2 (85.000 m2 de surface foncière au total) et emploie 204 personnes, «le plus gros en France et un des plus importants en Europe pour le groupe Watts», explique le directeur du site, Guillaume Gerbron. Parmi les produits développés par Socla figurent des disconnecteurs, des clapets de non-retour, des vannes papillons, des réducteurs de pressions. Watts fournit également des sécurités incendie, des systèmes pour l’air conditionné, le chauffage. Le résidentiel est représenté à travers plusieurs solutions (robifix, unités de réglage de température, etc.). «Une gamme très élargie dans le but de fournir des solutions clés en main à nos clients», précise Guillaume Gerbron. «Historiquement Socla diffusait en Europe, aujourd’hui nous passons par des bureaux et des structures appartenant à Watts qui répondent à la demande plus rapidement avec une offre adaptée, poursuit-il. Seulement 14% de la production de Socla est vendue directement aux clients finaux.»

Un laboratoire à la pointe de la technologie
Le site de Virey est un centre logistique pour l’expédition, l’application de peinture (poudre époxy), pour l’assemblage manuel, semi-automatique ou automatique et comporte une zone test pour les vannes de régulation. L’usine de Virey-le-Grand, installé en rase campagne, ouvre largement sur les prés alentour. Elle dispose d’un laboratoire à la pointe de la technologie, d’une surface de 620 m2, où des essais sont effectués sur les matériels et qui peut tester les solutions conçues pour les clients. Equipé d’une piscine d’une capacité de 340 m3, il permet de réaliser des tests d’endurance ou encore de résistance au brouillard salin pour mesurer la durabilité des solutions à la corrosion. Fonctionnant en circuit fermé, le débit maximum de ces installations est de 3.400 m3/heure. Un service en métrologie permet de certifier les appareils.

Renforcer la sécurité et la flexibilité de l’outil de production
Afin de moderniser son site de production, de le mettre en phase avec les règles environnementales et de réduire les gaz à émission de serre liés à sa production, d’assurer la sécurité des opérateurs sur l’ensemble des phases de la production, Socla a investi près de 900.000 euros, dont 450.000 euros en 2021, pour doubler la production en automatique des clapets incorporables, gagner en productivité sur certaines opérations (montage des joints, tests d’étanchéité, marquage) et améliorer les process en remplaçant les encres à solvant par des cartouches d’impression; 300.000 euros pour l’usinage des vannes papillon de gros diamètre (400 mm à 1.200 mm) dans l’objectif d’optimiser la flexibilité de la ligne de production et répondre aux demandes spécifiques des clients; 140.000 euros  pour maîtriser l’empreinte carbone et optimiser le confort thermique via notamment la récupération de chaleur du compresseur pour chauffer les locaux du laboratoire et les bureaux de maintenance situés à proximité. Avec les mesures déjà prises, notamment sur l’éclairage, la facture d’électricité a chuté de 25% (20 millions de kWh, ramenés à 11,5 millions); quant au poste gaz, le gain est de l’ordre de 33.000 kWh par an.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Le Carrefour des gestions locales de l’eau fête ses 25 ans
Le Carrefour des gestions locales de l’eau fête ses 25 ans
Greencityzen rend les villes plus vertes
Greencityzen rend les villes plus vertes
Enquête/4 | Feux de forêt : St Cyprien branche les poteaux incendie à la station d’épuration
Enquête/4 | Feux de forêt : St Cyprien branche les poteaux incendie à la station d’épuration
Projet de décret relatif aux Sage
Projet de décret relatif aux Sage
Tous les articles Eau
L'essentiel de l'actualité de l'environnement
Ne manquez rien de l'actualité de l'environnement !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS