EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
VIDÉOS
À la uneEAU

Loi de finances: un budget qui manque de vision «verte»

Par La rédaction. Publié le 9 janvier 2023.
Loi de finances: un budget qui manque de vision «verte»
Crédit : assemblée nationale
NEWSLETTERS
Archiver cet article
L’association Amorce déplore le manque d’ambition du financement de la transition écologique dans la loi de finances 2023, votée en décembre. Malgré quelques points positifs, le retrait de plusieurs avancées majeures obtenues en première lecture au Sénat compromet la dynamique des actions à mener face au dérèglement climatique.  

Des moyens supplémentaires ont été attribués via le fonds vert (2 milliards d’euros) aux collectivités pour réaliser des projets de transition écologique, des soutiens à la rénovation énergétique des logements ont été accrus (2,45 milliards d’euros et l’extension de la TVA réduite à 5,5% sur les travaux de rénovation), remarque l’association Amorce dans un communiqué publié le 9 janvier. Celle-ci se félicite également de la mise en place d’un bouclier tarifaire en direction des collectivités afin de les aider à faire face à l’explosion des factures, même si Amorce attend les effets réels de ce bouclier sur les finances des communes. Enfin, le mécanisme de taxation exceptionnelle des producteurs d’électricité, tel qu’adopté dans le texte final, prend en compte les alertes formulées par Amorce, principalement concernant les unités de valorisation des déchets, évitant ainsi un manque à gagner de près de 100 millions d’euros pour les collectivités en charge des déchets qui auraient dû le compenser sur les contribuables locaux.

Des débats importants
La première de ces mesures structurantes visait à mettre en place une véritable loi de programmation du financement de la transition écologique sur une période quinquennale. Cette proposition a fait l’objet de débats importants dans le cadre de l’examen de la loi de programmation des finances publiques pour les cinq années à venir mais, pour l’instant, n’a pas été retenue. Les débats se poursuivent sur ce texte. Dans le domaine des déchets, une des propositions était la réforme de la TGAP, dont les recettes ne cessent de progresser. Sur le milliard perçu par l’Etat, seuls quelque 210 millions devraient être reversés à l’Ademe. Le gouvernement n’a pas non plus entendu ces demandes dans le texte final. Par ailleurs, en matière d’énergie, alors que l’État dégage des recettes liées à la fiscalité carbone, leur réaffectation en partie à la transition énergétique des territoires n’est pas prévue. Cette proposition majeure avait été adoptée au Sénat mais, là encore, n’a pas été retenue par le gouvernement. De même, concernant le fonds chaleur de l’Ademe, il est maintenu à 520 millions d’euros comme en 2022.

Un plafond fixé à 2,2 milliards d’euros
Enfin, en matière d’eau, une rehausse du plafond mordant applicable aux agences de l’eau avait été adoptée également par le Sénat comme le proposait l’association. Cette rehausse aurait permis d’augmenter les financements disponibles pour améliorer la gestion de l’eau dans un contexte de changement climatique, le gouvernement n’a pas retenu cet amendement dans la rédaction finale du texte, fixant le plafond à 2,2 milliards d’euros pour cet exercice.

 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
Le changement climatique accroîtrait la probabilité de sécheresses agricoles en Europe
6 octobre 2022
Le changement climatique accroîtrait la probabilité de sécheresses agricoles en Europe Selon une récente étude du World Weather Attribution, la sécheresse estivale serait 20 fois plus probable dans l'hémisphère Nord à cause du changement climatique. L'Europe de l’Ouest devrait également s'attendre à des sécheresses plus fortes et plus fréquentes.
Débitmètre autonome pour surveillance réseaux  et transmission des données
3 novembre 2022
Débitmètre autonome pour surveillance réseaux et transmission des données Le Promag W 800, commercialisé par Endress+Hauser, assure une surveillance des réseaux de fourniture en eau, y compris dans des zones dépourvues d'alimentation électrique.
À Rennes Métropole, une station d'épuration autonome en énergie
2 décembre 2022
À Rennes Métropole, une station d'épuration autonome en énergie Rennes Métropole a installé en juin dernier deux trackers photovoltaïques OKwind sur sa station d’épuration de Laillé. Une solution qui a permis à la station de gagner jusqu'à 30 % en autonomie d'énergie.
Tous les articles EAU
VIDÉO
Quel avenir pour nos déchets nucléaires ?
Dernier numéro
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
+
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- CONDUCTEUR DE LIGNES H/F
- Data Analyst Supply Chain H/F
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Agent comptable F/H
+ d’offres
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola