EMPLOI
Construction Cayola
CONTACTS
INFORMATIONS IMPORTANTES
S'ABONNER
SE CONNECTER
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ
EMPLOI-FORMATION
À la une \ EAU

Est Ensemble : la nouvelle régie publique de l’eau sera opérationnelle le 1er janvier 2024

Par la rédaction. Publié le 30 novembre 2023.
Est Ensemble : la nouvelle régie publique de l’eau sera opérationnelle le 1er janvier 2024
Crédits : Bluewater Sweden, Unsplash
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Alors que la mise en service de la nouvelle régie publique approche, les élus ont statué le 28 novembre sur la future tarification de l’eau et de l’assainissement sur le territoire de l’est parisien. Ont notamment été décidées la gratuité de l’abonnement à l’eau potable et des 10 000 premiers litres de consommation.

C’est une nouvelle page de l’eau qui s’ouvre pour Est Ensemble. Après des années de réflexion, la régie publique d’eau et d’assainissement du territoire du Grand Paris, qui regroupe 9 villes (dont Bagnolet, Bondy, Montreuil, Pantin et Romainville), sera opérationnelle le 1er janvier 2024. Alors que la mise en service approche, les élus ont statué le 28 novembre 2023 au Conseil de Territoire sur la future tarification de l’eau et de l’assainissement, « avec une ambition novatrice, sociale et écologique », assure Est Ensemble dans un communiqué.

Ont notamment été décidées : la gratuité de l’abonnement à l’eau potable et des 10 000 premiers litres de consommation « correspondant à la consommation domestique essentielle » précise Est Ensemble, la progressivité de la tarification rendant les premiers mètres cubes moins chers que les suivants afin de prioriser les besoins vitaux en eau potable avec la mise en place de 7 paliers de consommation (contre 2 auparavant), et la mise en place d’un fonds pour les foyers en difficulté sur l’eau et sur l’assainissement.

Relocaliser la gestion de l’eau

Est Ensemble a décidé de créer la structure « Eau Publique par Est Ensemble » en février 2022 pour reprendre la gestion, le transport et la distribution de l’eau potable auparavant gérée par différents acteurs, ainsi que la gestion de l’assainissement sur le Territoire.

Le 31 décembre 2020, Est Ensemble a pris la décision de ne pas reconduire son adhésion au Syndicat des Eaux d’Île-de-France (SEDIF), qui était responsable de la gestion de l’eau sur son territoire. Un contrat avec Veolia a toutefois été maintenu jusqu’au 31 décembre 2023 pour assurer la distribution d’eau durant la période 2021-2023. Une première étape décisive a été franchie en 2021 avec la signature d’une convention de coopération entre la Collectivité et la régie publique de la Ville de Paris, Eau de Paris, pour permettre au Territoire d’être approvisionné en partie à l’échéance du contrat avec Veolia.

La relocalisation de la gestion de l’eau est au cœur du projet poursuivi par cette nouvelle structure. Cela se traduit tant sur le volet financier - les redevances perçues ne servent qu’à entretenir et améliorer le réseau - qu’en termes de gouvernance, avec un Conseil d’Administration composé de 29 membres dont 21 élus du Conseil de Territoire et 3 représentants des citoyens issus de la Convention citoyenne locale pour le climat et la biodiversité.
 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
11 janvier 2024
Avis des pros : comment financer les services d’eau ? L’étude menée par l’Office International de l’Eau (OiEau) pour la Métropole de Limoges vise à fournir une vue d’ensemble des cadres politiques des services d’eau, et à détailler le fonctionnement de quelques systèmes de tarification en Europe. L’objectif final est d’identifier les modèles susceptibles d’être utilisés dans un contexte français.
Avis des pros : comment financer  les services d’eau ?
20 décembre 2023
Adaptation et atténuation au changement climatique pour le comité de bassin Rhin-Meuse Le comité de bassin a validé le 24 novembre son nouveau plan d’adaptation et d’atténuation au changement climatique (PAACC) dans le domaine de l’eau. Ce plan d’actions concret est structuré autour de 10 objectifs pour une gestion durable de la ressource. Il dresse également la trajectoire de sobriété en eau qui sera à décliner à l’échelle de chaque sous-bassin versant afin d’atteindre un objectif global de réduction de 10% des prélèvements à horizon 2030 par rapport à ce qu’ils étaient en 2019.
Adaptation et atténuation au changement climatique pour le comité de bassin Rhin-Meuse
4 décembre 2023
Tout savoir sur : la perméabilité des sols Selon Météo France, l’été 2023 a été le quatrième plus chaud jamais enregistré en France depuis 1900. Alors que les zones urbaines sont en surchauffe, comment les rendre plus résilientes et vivables dans un futur proche ? Pour lutter contre les îlots de chaleur urbains qui se multiplient, il existe pourtant une solution efficace : perméabiliser les sols. Eclairage avec Olivier Bataille, directeur général d’O2D Environnement.
Tout savoir sur : la perméabilité des sols
Tous les articles EAU
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
VIDÉO
[Vidéo] Les entreprises s'engagent pour la biodiversité avec EcoTree
Toutes les vidéos
Dernier numéro
Hydroplus
Le magazine des professionnels de l’eau et de l’assainissement. (supplément d’EM)
Actu réglementaire
Le coup d'oeil
Newsletters gratuites
- Gratuites
- Différents thèmes au choix
- Spécialisées dans votre secteur

Nous contacter
✎ Proposer des sujets, communiquer sur nos supports ou besoin d'aide ?
Nous contacter
En partenariat avec
Événements
+ d'événements
Emploi
- Ouvrier / Ouvrière d'entretien des espaces verts
- Ingénieur Sûreté Nucléaire Défense F/H
- Ingénieur QHSE F/H
- Ingénieur Système d’Information H/F
+ d'offres
Information importante ▶
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola