Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
Pollutec 2021
EAU
RECYCLAGE
ÉNERGIE
TERRITOIRES
CLEANTECH
POLITIQUES
POLLUTIONS
BIODIVERSITÉ
MOBILITÉ

Méthanisation : GRDF signe des conventions avec l’Inra, la FNSEA et les Chambres d’agriculture

Méthanisation : GRDF signe des conventions avec l’Inra, la FNSEA et les Chambres d’agriculture
Par Eva Gomez, le 2 mars 2018.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le 22 février dernier, GRDF a signé une convention-cadre avec l’Institut national de la recherche agronomique (Inra), dans l’objectif de développer la méthanisation dans le secteur agricole. Le 1er mars sur le salon de l’agriculture, une deuxième convention a été signée entre GRDF et la FNSEA ainsi que les Chambres d’agriculture.

« Cette action conjointe vise à contribuer à l’amélioration des processus de méthanisation et à permettre une caractérisation plus poussée des ressources en biomasse nécessaires à la mise en œuvre des projets », indiquent GRDF et l’Inra dans un communiqué commun annonçant la signature de leur convention-cadre. Celle-ci a pour objectifs d’accompagner les agriculteurs dans la mise en place d’une unité de méthanisation, d’obtenir des retours d’expérience des agriculteurs sur leur exploitation ou encore d’analyser l’impact de la méthanisation sur leur activité ainsi que leurs attentes afin de simplifier les démarches et d’optimiser les pratiques.

Identifier un mélange de bactéries pour obtenir le meilleur digestat possible

« Le rôle de l’Inra sera d’aider les agriculteurs à identifier le type de biomasse et de bactéries à utiliser et en quelles quantités, pour assurer la meilleure qualité possible du digestat qui sera épandu dans les champs après la méthanisation », explique Monique Axelos, directrice scientifique alimentation et bioéconomie à l’Inra. Alexandre Dubreuil, attaché de presse de GRDF renchérit : « En fin de processus, le sous-produit qu’est le digestat n’est pas valorisé à 100 % et l’Inra va aider les agriculteurs à identifier le meilleur mélange de bactéries afin d’obtenir le plus grand rendement possible de digestat, tout en analysant l’impact de ce digestat sur les sols ». Et d’ajouter qu’il s’agit aussi « d’une ressource supplémentaire pour les agriculteurs qui envisagent de revendre ces digestats ».

L’Inra et GRDF vont donc notamment co-financer des projets de recherche. « Il s’agit de redonner de la valeur à la production agricole et de montrer aux agriculteurs que la méthanisation peut être une bonne source complémentaire de revenus », souligne Monique Axelos. Pour Alexandre Dubreuil, le développement de cette activité est aussi l’occasion de créer des emplois locaux : « En moyenne, un à trois emplois sont créés par méthaniseur installé », explique-t-il. GRDF accompagnera les agriculteurs pour leur raccordement au réseau. « La prise en charge de 40 % des coûts de raccordement, annoncée par l’État en fin 2017, est une très bonne nouvelle pour le secteur », estime-t-il, en espérant que cela convainque de plus nombreux agriculteurs de se lancer dans la méthanisation.

Une convention entre GRDF, la FNSEA et la Chambre d’agriculture pour la sensibilisation des agriculteurs et de la population

C’est d’ailleurs l’objet d’une autre convention signée le 1er mars par GRDF et la FNSEA ainsi que les Chambres d’agriculture, à l’occasion du salon de l’agriculture, où le gestionnaire de réseau était présent pour la première année. « Cette convention a pour objectif de développer des relations avec les différents porteurs de projets, de les identifier plus facilement et de leur faire connaître la méthanisation », explique Alexandre Dubreuil. Dans ce cadre-là, une expérimentation sera menée pour l’organisation de visites de sites de méthanisation, ainsi que des concertations locales, « pour faire connaître ces projets à la population et aux élus, qui ne sont pas toujours favorables à la présence de méthaniseurs dans leur voisinage », précise-t-il.

Concrètement pour GRDF, le développement de la méthanisation agricole engendrerait une augmentation des raccordements et donc des extensions de réseaux, « qu’il faudrait pouvoir identifier et anticiper », explique Alexandre Dubreuil : « C’est d’ailleurs l’un des enjeux de la révision de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) notamment via les schémas directeurs départementaux des structures agricoles », conclut-il.
Wikimedia Commons
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Environnement Magazine
Le magazine pour les acteurs et décideurs du développement durable et des métiers de l’environnement.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Dis ENGIE, comment ça se recycle une éolienne ?
Contenu de marque
  Allison Transmission expose sur le salon Pollutec
Dernier numéro
Actu réglementaire
À lire également
NextStage AM investit dans le groupe Solstyce
NextStage AM investit dans le groupe Solstyce
La société de gestion NextStage AM réalise son quatrième investissement dans Solstyce, expert de la transition énergétique, de l'autoconsommation et de l'innovation environnementale en France.
Volterres et ERG, partenaires pour fournir de l'électricité verte en circuit court
Volterres et ERG, partenaires pour fournir de l'électricité verte en circuit court
Le fournisseur d’électricité Volterres et ERG, producteur indépendant d’énergies renouvelables, s’associent pour renforcer l’offre locale d’énergie verte. Les entreprises et les collectivités du Pas-de-Calais et de la Marne bénéficieront de la production énergétique des parcs éoliens ERG.
Sandrine Cauvin prend en charge la direction financière d'Energisme
Sandrine Cauvin prend en charge la direction financière d'Energisme
Sandrine Cauvin rejoint Energisme, spécialiste de la gestion des énergies au travers de sa plateforme N'Gage, en tant que Directrice administrative et financière.
La régénération est en marche au salon Produrable
La régénération est en marche au salon Produrable
Le succès est au rendez-vous ! La 14ème édition du salon professionnel des acteurs et des solutions de l’économie durable Produrable, qui s’est tenue les 16 et 17 septembre dernier, a réuni plus de 8000 visiteurs. Cette réussite démontre l’investissement croissant des entreprises dans leur responsabilité sociétale.
Île-de-France : la première unité de méthanisation des biodéchets se met en service
Île-de-France : la première unité de méthanisation des biodéchets se met en service
Ça y est ! Le projet de méthanisation territorial Equimeth a été officiellement inauguré ce jeudi 16 septembre par le producteur d’énergie renouvelable CVE et Île-de-France Energies. Implantée à Moret-Loing-et-Orvanne en Seine et Marne, cette unité de méthanisation valorisera les biodéchets de la région, générés dans un rayon maximum de 60 km.
Le spécialiste de la valorisation thermique Entent lève 1 million d'euros
Le spécialiste de la valorisation thermique Entent lève 1 million d'euros
Entent, la startup marseillaise qui convertit les chaleurs basses températures en électricité, lève 1 million d'euros pour son développement.
Seuil climatique de +1,5°C : un objectif inatteignable sans hydrogène vert ?
Seuil climatique de +1,5°C : un objectif inatteignable sans hydrogène vert ?
Dans un récent rapport, Statkraft, producteur européen d’énergies renouvelables, appelle à un déploiement accru de l'hydrogène propre pour se rapprocher de l'objectif climatique des 1,5°C.
Tous les articles ÉNERGIE
Environnement Magazine est un site du Groupe Cayola.